MONDE

Poème le plus traduit au monde



pouemes@free.fr
Dimanche 15 Mars 2009

Le poème le plus traduit au monde

Le site de R Bellon poète présente le poème le plus traduit au monde. Actuellement près de 190 langues. Certaines plutôt rares et peu habituelles réalisées par de vrais spécialistes sont en également lues par des voix de synthèse.

Par exemple :

Le Maya

maya

Traduction maya du poème la glace (R Bellon)

par Jean-Michel Hoppan Ingénieur d'études au CNRS (spécialiste du Maya).

Possible prononciation de sa traduction :

A-baah ti-ne'(e)n (u)y-uts-il in-woj-ool
Che'en chiich-kun aw-ok
Tumen bin tup-aan (u)y-ich
Tumen u-paach in-k'aat-eech

 

Les Hiéroglyphes

 

 

hieroglyphes

Traduction hiéroglyphes du poème la glace (R Bellon)

par Serge Rosmorduc (spécialiste hiéroglyphes époque ramses II) université Paris VIII.

Une très vague idée de la prononciation :

Ir qiet em pa ankh,
Nefer sou emem naï hesout,
Iryet as, ben sou dy !
Areq inek paï, meroutet, itjes ouii

 

Le Mahican (ne pas dire mohican) par Carl Masthay (linguiste, Algonquianist).

L'Arapaho James Andrew Cowell (chercheur University of Colorado).

Le Tachelhit par le poète berbère marocain Mohamed Ouagrar .

 

190 langues donc ! Du jamais vu, un record du monde, mais ce n'est pas tout, avez-vous déj vu un poème traduit en morse, gaulois ou autre sémaphore !

 

Réticence: (traductions en matière de poésie):

Vous pensez sûrement :

Un poème est une association de mots attisant les idées et l'imagination.

Comment, dans ces conditions pouvoir envisager sa traduction, sans en faire un autre... dix lecteurs lisant un poème en ont dix visions différentes.

 

Alors quelques explications

 

Le poème en lui même :

Il s'agit d'un tout petit poème de 4 vers croisés de 6 pieds, basé sur une idée très simple mais jamais exploitée.

Voici trois phrases de présentation qu'en a fait l'auteur :

Si ce petit essai poétique perd rythme et rimes dans certaines traductions, l'idée miroir le rend tout fait international.

Le reflet de celle qui s'adresse mon poème, était intraduisible, mais l'idée du reflet, l'était ! Cette image est éternelle!

Qu'elle s'envole, dans le ventre de l'éternité, l où se réfugient les mots évaporés !

RB

 

Il ne serait pas bon de vous en dire d'avantage, vous perdriez de l'effet de surprise lié à cette idée simple

Soyez seulement curieux et vous comprendrez pourquoi ce n'est pas simplement un record du monde pour le nombre de traductions, mais aussi pourquoi, ce tout petit poème très particulier, était traductible.

Je suis convaincu que même les plus hermétiques, à la poésie, d'entre vous seront surpris.

 

L'auteur de ce poème :

R Bellon, est un poète breton auteur de plusieurs recueils de poésie, notamment "la glace" et "un parfum l'interdit" aux éditions Sol'air. Il est déjà bien connu des internautes amateurs de poésie, puisque son site affiche des records de visite, 12.000 ces dernières 24 heures.

Sans doute n'y a-t-il pas de fumée sans feu !

Le site de l'auteur avec le poème d'amour et toutes ses traductions.



Dimanche 15 Mars 2009


Nouveau commentaire :

ALTER INFO | MONDE | PRESSE ET MEDIAS | Flagrant délit media-mensonges | ANALYSES | Tribune libre | Conspiration | FRANCE | Lobbying et conséquences | AGENCE DE PRESSE | Conspiration-Attentats-Terrorismes | Billet d'humeur | Communiqué | LES GRANDS DOSSIERS

Publicité

Brèves



Commentaires