Proche et Moyen-Orient

Plusieurs commandants du Corps des gardiens sont tombés en martyre dans un attentat suicide


Dans la même rubrique:
< >

Vendredi 9 Décembre 2016 - 11:29 THERESE MAY ET LES ROITELETS DU C.C.G



Lundi 19 Octobre 2009


Plusieurs commandants du Corps des gardiens de la Révolution islamique (CGR) sont tombés en martyre dans un attentat suicide dans le sud-est du pays.
Une vingtaine de personnes, dont plusieurs hauts commandants des Gardiens de la révolution, ont été tuées dimanche dans un attentat suicide perpétré dans une ville du sud-est de l'Iran frontalière du Pakistan.

Il s'agit de l'attentat le plus meurtrier de ces dernières années contre le corps d'élite des Gardiens de la révolution.

Quelques 20 personnes ont été tuées, dont des chefs de tribus de la province du Sistan-Balouchistan dans cet attentat qui aurait également fait une quarantaine de blessés.

Cet attentat terroriste s'est produit à 08H00 (04H30 GMT) dans la ville de Pishin, à la frontière avec le Pakistan, alors que les commandants des Gardiens de la révolution participaient à une réunion avec les chefs de tribus de la province du Sistan-Balouchistan.

Dans cette action terroriste, le général Nour-Ali Shoushtari, l'adjoint du commandant de l'armée de terre des Gardiens de la révolution, le général Mohammad-Zadeh, commandant des Gardiens de la révolution pour le Sistan-Balouchistan, le commandant des Gardiens pour la ville d'Iranshahr (sud-est), et le commandant de l'unité Amir-al Momenin sont morts en martyr.

Un homme portant des explosifs sur lui les a fait exploser lors d'une réunion des chefs de tribus de la province avec les commandants des Gardiens de la révolution.

"Aucun groupe n'a revendiqué l'attentat", a déclaré l'adjoint du chef de la justice de la province du Sistan-Balouchistan.

Dans un communiqué, le corps des gardiens de la révolution a déclaré que "l'oppression mondiale a provoqué les éléments à sa solde pour commettre cet attentat ».

Plusieurs commandants du Corps des gardiens sont tombés en martyre dans un attentat suicide

Ali Larijani a dénoncé l'attentat suicide contre le corps des Gardiens de la Révolution

Le président du Parlement, Ali Larijani, a dénoncé l’attentat perpétré contre plusieurs commandants du Corps des gardiens de la République islamique (CGR) tombés en martyre dans un attentat suicide dans le sud-est du pays.
"L'objectif des terroristes est de perturber la sécurité dans la province de Sistan-Balouchistan. Cela montre qu'ils ne veulent pas que la province se développe sur le plan économique", a déclaré Ali Larijani en présentant ses condoléances aux familles des victimes.

"Très certainement, les Gardiens de la révolution vont agir avec une force encore plus forte pour instaurer la sécurité dans la région", a-t-il ajouté.

En février 2007, une voiture piégée avait explosé au passage d'un bus des Gardiens de la révolution, faisant 13 morts et une trentaine de blessés à Zahedan, chef-lieu de la province.

Elle est considérée comme la province la moins sûre d'Iran en raison de la présence de rebelles mais aussi de trafiquants de drogue.

Le président de la Commission des Affaires étrangères du Parlement, Allaeddine Boroujerdi, a accusé "les Etats-Unis d'être derrière les groupes terroristes, notamment le groupe sunnite Joundallah dirigé par Abdolmalek Righi".

Cet attentat terroriste s'est produit à 08H00 (04H30 GMT) dans la ville de Pishin, à la frontière avec le Pakistan, alors que les commandants des Gardiens de la révolution participaient à une réunion avec les chefs de tribus de la province du Sistan-Balouchistan.

Le général Nour-Ali Shoushtari, l'adjoint du commandant de l'armée de terre des Gardiens de la révolution, le général Mohammad-Zadeh, commandant des Gardiens de la révolution pour le Sistan-Balouchistan, le commandant des Gardiens pour la ville d'Iranshahr (sud-est), et le commandant de l'unité Amir-al Momenin sont tombés en martyre.

Quelques 20 personnes ont été tuées, dont des chefs de tribus de la province du Sistan-Balouchistan dans cet attentat qui aurait également fait une quarantaine de blessés.

http://french.irib http://french.irib



Lundi 19 Octobre 2009


Nouveau commentaire :

Actualité nationale | EUROPE | FRANCE | Proche et Moyen-Orient | Palestine occupée | RELIGIONS ET CROYANCES

Publicité

Brèves



Commentaires