Palestine occupée

Plusieurs centaines de milliers de partisans du Hamas à Gaza pour le 20e anniversaire du mouvemen


Dans la même rubrique:
< >


Dimanche 16 Décembre 2007

Plusieurs centaines de milliers de partisans du Hamas à Gaza pour le 20e anniversaire du mouvemen
Quelque 300.000 partisans du Hamas se sont rassemblés samedi à Gaza à l’occasion du 20e anniversaire de la création du Mouvement de la résistance islamique. Le Hamas, qui a pris en juin le contrôle de la bande de Gaza, a ainsi réuni plus de participants que lors de la manifestation du 12 novembre, au même endroit. Plus de 250.000 partisans du Fatah s’étaient alors regroupés à la mémoire de Yasser Arafat, décédé en 2004.

Samedi, le chef du gouvernement dans la Bande de Gaza, Ismaïl Haniyeh, a souhaité ne pas faire de compromis avec la ligne dure adoptée par son mouvement à l’égard d’Israël et du président palestinien Mahmoud Abbas.

"Votre message, aujourd’hui, c’est que le Hamas et ces masses ne vont pas reculer devant les sanctions", a-t-il déclaré aux manifestants qui agitaient des drapeaux verts islamiques. La foule lui a répondu en criant : "Vers toi, nous venons Haniyeh".

Ismaïl Haniyeh a également dénoncé la reprises des discussions de paix entre Israël et l’administration de Mahmoud Abbas aux Etats-Unis en novembre dernier, assurant qu’elles ne feront pas cesser les constructions de colonies. "Tout ce que nous pouvons voir, c’est la consolidation des colonies (...) l’injustice et l’oppression pour le peuple palestinien", a-t-il lancé.

"C’est le véritable référendum sur la popularité de la résistance : les gens qui se rassemblent derrière le Hamas", commentait Zayed Herzallah, un commerçant de 28 ans venu dans une camionnette chargée de proches.

Dans un message diffusé sur la télévision, le leader du mouvement en exil, Khaled Mechaal, a promis de ne pas abandonner la violence. "C’est notre vrai choix, notre carte maîtresse qui fait que l’ennemi succombe devant nous."

Il a également estimé que le président de l’Autorité palestinienne Mahmoud Abbas, qui ne contrôle plus que la Cisjordanie, n’a pas de mandat pour négocier avec Israël comme c’est le cas aujourd’hui.

Avant la manifestation, la tension s’était accrue entre le Hamas et le Fatah, qui a annoncé avoir arrêté vendredi 26 membres du mouvement de la résistance islamique en Cisjordanie. Le Hamas a lui arrêté Omar Al-Ghoul, un conseiller de Mahmoud Abbas.



http://www.aloufok.net/article.php3?id_article=4315


Dimanche 16 Décembre 2007

Actualité nationale | EUROPE | FRANCE | Proche et Moyen-Orient | Palestine occupée | RELIGIONS ET CROYANCES

Publicité

Brèves



Commentaires