Palestine occupée

Plus de 300.000 palestiniens menacés de perdre leurs maisons


Dans la même rubrique:
< >

Jusqu’à trois maisons sont démolies chaque jour, et dans certains cas, des villages entiers ont reçu des ordonnances de démolition des autorités israéliennes. Ces ordres menacent plus de 300.000 Palestiniens de perdre leurs maisons.

Par Welfare Association


Samedi 20 Juin 2009

Plus de 300.000 palestiniens menacés de perdre leurs maisons
Broken Homes”, un nouveau rapport de Save the Children, Palestinian Counseling Centre et Welfare Association établit que les familles dont les maisons sont démolies sont prévenues avec un délai très court et que souvent, elles n’ont même pas le temps de collecter leurs affaires. L’impact de la perte de la maison a des conséquences à long terme sur la santé physique et mentale.

Les estimations de démolitions de maison depuis 1967 par les autorités israéliennes civiles et militaires donnent le chiffre de 24.000. Cependant, depuis l’année 2000, ce chiffre augmente, avec une moyenne de plus de 1.000 maisons détruites chaque année. L’année 2009 voit un accroissement massif, avec plus de maisons détruites qu’à n’importe quel autre période des 40 dernières années d’occupation israélienne. Près de 4.000 maisons ont été détruites par l’offensive militaire à Gaza au début de cette année. [Ces chiffres n’incluent pas les destructions de maison entre 1948 et 1967, ndt].

« Les démolitions de maisons dans les territoires palestiniens occupés augmentent et des milliers de famille, et dans certains cas des villages entiers, vivent sous la menace de voir arriver à n’importe quel moment les bulldozers qui détruiront leurs maisons et les obligeront à partir, » dit Salam Kanaan, le directeur de Save The Children dans les territoires palestiniens occupés.

« La majorité des démolitions sont menées pour des soi-disant raisons « administratives », ou sont le résultat d’opérations militaires, » continue-t-il. « Les familles perdent tout : leurs vêtements, la nourriture et les meubles, tout est enseveli dans les décombres. Ces familles sont sans soutien, sans protection. »

Le rapport qui a recensé les familles dont les maisons ont été démolies précise :

* Plus de la moitié de ces maisons (52%) ont été démolies lors de démolition collective où une série de maisons et de quartiers ont été rasés,
* Deux personnes ont été tuées pendant la démolition de leur maison,
* Seules 13% des familles ont pu récupérer leurs biens avant le début de la démolition,
* 97% des parents souffrent de dépression après la démolition de leurs maisons,
* Les enfants dont les maisons ont été démolies montrent une dégradation de leur santé mentale, et souffrent de signes cliniques de traumatisme, renfermement, dépression et anxiété,
* La majorité des familles dont les maisons ont été démolies ont subi des déplacements à répétition pendant de longues périodes – il a fallu à plus de la moitié des familles (61%) au moins deux ans pour trouver un lieu de vie permanent,
* Plus d’un quart des familles ont dû se séparer pour que tous puissent trouver un endroit où s’installer.

Une fois que la maison est démolie, non seulement la famille la perd, ainsi que son contenu, mais de plus elle doit régler les coûts de la démolition, ce qui peut s’élever jusqu’à plusieurs milliers de dollars.

Les habitants de Jérusalem Est, les communautés rurales de Cisjordanie, les Bédouins et les réfugiés vivant dans les camps, les communautés proches du mur de séparation ou des colonies, et les zones proches des frontières de Gaza sont les plus menacés de déplacement par démolition de maisons ou de bâtiments. Plus de 300.000 Palestiniens vivent dans ces secteurs.

Save The Children UK, le Palestinian Counselling Centre et Welfare Association exigent un arrêt immédiat de toutes les démolitions de maison et une considérable augmentation de l’aide des victimes des démolitions de maison, en particulier les enfants.

Rana Nashashibi, Directeur du PCC, dit : “Les appels à Israël de mettre un terme aux démolitions sont tombés dans les oreilles de sourds. Les familles et les enfants sont traumatisés, ils sont des problèmes psychologiques durables qui sont très difficiles à surmonter. Israël doit immédiatement cesser les démolitions des maisons palestiniennes et la communauté internationale doit faire pression sur lui. »

Source : Welfare Association  
  Traduction : MR pourISM



Samedi 20 Juin 2009


Commentaires

1.Posté par essedik le 21/06/2009 19:54 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

ONU + USA + EUROPÉENS = TERRORISME
ils ne voient que ce qui se passe ailleurs que chez leurs serviteurs. et ils parlent de droit de l'homme, de justice et de morale.

Nouveau commentaire :

Actualité nationale | EUROPE | FRANCE | Proche et Moyen-Orient | Palestine occupée | RELIGIONS ET CROYANCES

Publicité

Brèves



Commentaires