Palestine occupée

Plus de 20 agressions sionistes contre la ville occupée d’Al-Quds, le mois dernier



Lundi 21 Juillet 2008

Plus de 20 agressions sionistes contre la ville occupée d’Al-Quds, le mois dernier
La commission de la ville occupée d’Al-Quds (Jérusalem) du Conseil Législatif Palestinien confirme que la ville a témoigné de différentes agressions et violations, le mois de juin dernier.

Dans une conférence de presse, Dr. Ahmed Abou Halbiya, le président de la commission, a énuméré les violations perpétrées contre la ville sainte.

L’homme, la pierre et les lieux saints

Au début du mois de juin dernier, les forces israéliennes d'occupation ont commencé par interdire la commémoration du départ de Fayçal Al-Hosseyni, dit Abou Halbiya.

Dans la même date, l’autorité israélienne des monuments a profané un cimetière et transféré les corps d’une trentaine de Musulmans. L’Entité sioniste n’a pas l’air de vouloir arrêter ses violations contre l’homme palestinien, la plante, la terre, le lieu saint. Elle continue ses violations contre toute convention, tout accord, toute loi et toute décision provenant des Nations Unies, du Conseil de sécurité et de toutes les organisations des droits de l’homme.

884 unités résidentielles coloniales


Abou Halbiya précise, dans sa conférence donnée à Gaza, que la Knesset israélienne avait refusé la discussion des projets coloniaux dans la ville occupée d’Al-Quds (Jérusalem). Le lendemain, le gouvernement israélien a approuvé la construction de 884 nouvelles unités résidentielles, à l’est de la ville d’Al-Quds.

La Knesset a ratifié une loi interdisant toute négociation avec les Palestiniens concernant la ville sainte. C’est une gifle donnée aux négociateurs palestiniens et à tous ceux qui croient que les négociations avec les Israéliens donneront quelque chose, dit Abou Halbiya.

Mettre la main sur la vallée sacrée


La commission d’Al-Quds dans le Conseil Législatif Palestinien dit que des pelleteuses israéliennes ont commencé à raser des terrains, à peine deux cents mètres au loin de la sainte mosquée d’Al-Aqsa, le 15 juin dernier. En fait, les Israéliens veulent mettre la main sur ce terrain de 2,5 hectares appartenant à la famille Al-Ansari, originaire de la ville. Ils considèrent ce terrain comme étant leur vallée sacrée.

Quant aux habitants du quartier de Bab Al-Magharba, ils avaient reçu des notifications leur ordonnant de quitter leurs maisons. Les forces israéliennes d'occupation veulent les détruire, prétextant que leur construction n’avait pas été autorisée !

Ces forces ont également interpellé le cheikh Hossam Charqiyya, l’imam de la mosquée de Kafr Yassif, sans aucun respect à l’égard des dizaines de croyants rassemblés devant la porte de Bab Al-Magharba.

Destruction de maisons

L’autorité israélienne a mis ses menaces à exécution. Le 11 juin dernier, le maire de la ville occupée d’Al-Quds (Jérusalem) a détruit trois maisons. Et elle exprime son intention d’en détruire d’autres.

Parallèlement, des organisations sionistes ont mis à exécution un projet colonial, sur la montagne d’Az-Zaytoune, comprenant soixante départements.

Et le 14 de ce même mois de juin, la mairie israélienne de la ville occupée d’Al-Quds (Jérusalem) a entériné un projet de construction de 1300 nouvelles unités coloniales sur les terrains de l’est de la ville occupée d’Al-Quds. Ce nouveau projet augmente leur nombre à 7974 unités, depuis la conférence d’Annapolis, selon les Israéliens. La vérité est tout autre. Leur nombre dépasse en effet les 36 mille unités.

Enlever des Palestiniens


La commission de la ville d’Al-Quds dans le Conseil Législatif Palestinien ajoute qu’en mi-juin dernier, les forces israéliennes d'occupation ont enlevé plusieurs Palestiniens, des habitants de la ville. Ces interpellations font partie de tentatives israéliennes visant à mettre la main sur des terrains appartenant à l’église orthodoxe du village de Salwan, au sud de la sainte mosquée d’Al-Aqsa. En fait, la mairie israélienne de la ville occupée d’Al-Quds (Jérusalem) et la police de l’occupation israélienne font tout pour mettre la main sur les terrains appartenant aux Orthodoxes, une étape supplémentaire pour judaïser la ville.

Les services, les manifestations, les creusements

La mairie israélienne de la ville occupée d’Al-Quds a refusé de présenter des services à plusieurs quartiers palestiniens, bien que leurs habitants portent la carte d’identité de la ville. Pire, ils payent tous taxes et impôts.

Le 21 juin dernier, les forces israéliennes d'occupation ont réprimé des manifestations pacifiques de protestations contre la confiscation de terrains et contre le déracinement d’oliviers, à Hanina, Bal’in, Na’lin et Al-Ma’sara.

Le jour même, l’établissement Al-Aqsa pour la restauration des lieux islamiques avait exposé un film documentaire montrant les effets désastreux des creusements pratiqués par les autorités de l’occupation israélienne dans l’ancien bourg et au-dessous de la sainte mosquée d’Al-Aqsa.

Le film met en avant des fissurations et ses dommages que des bâtiments avoisinants subissent, surtout les murs sud et occidentaux. Il y a aussi des effondrements dans les places de la mosquée et dans les maisons avoisinant le mur occidental de la mosquée.

La commission, continuant à énumérer les violations de l’occupation israélienne, ajoute que les forces israéliennes d'occupation ont arrêté, le 27 juin, deux jeunes du village As-Sawahir Ach-Charqiyya, au sud-est de la ville occupée d’Al-Quds. Elles ont également donné l’assaut à leurs maisons. Elles ont cassé et endommagé leur contenu.

Appel de détresse

La commission d’Al-Quds du Conseil Législatif Palestinien a exhorté tous les Arabes et tous les Musulmans, tous les parlementaires et tous les dirigeants, tous les syndicats et toutes les unions, toutes les masses et tous les hommes libres, toutes les organisations internationales et juridiques, à intervenir rapidement et efficacement pour sauver la sainte ville avec ses lieux saints. Elle les appelle à travailler pour que les autorités de l’occupation israélienne arrêtent ses agressions contre la ville, contre la sainte mosquée d’Al-Aqsa, contre nos lieux islamiques et chrétiens, contre les habitants de la ville.

Il est nécessaire que tous les Arabes et Musulmans présentent leurs aides morales, effectives et médiatiques, pour préserver la résistance des habitants de la ville occupée d’Al-Quds (Jérusalem). Il est nécessaire qu’ils aident les projets de tous les domaines : économique, sanitaire, éducatif, culturel, social…

http://www.planetenonviolence.org http://www.planetenonviolence.org



Lundi 21 Juillet 2008


Commentaires

1.Posté par Népios le 21/07/2008 18:44 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Méthodes habituelles et affligeantes du sionisme dont on ne peut espérer qu'une chose: La mort !

2.Posté par Marie- Thérèse le 21/07/2008 20:56 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

méthodes affligeantes ?? CRIMINNELLES armée ISRAELIENE EST CRIMINNELLE


VOILA C'EST DIT , qu'on me mette donc en prison

3.Posté par kerozen le 21/07/2008 21:38 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

quelle diference entre les palestiniens de jerusalem et ceux de gaza?

4.Posté par kerozen le 21/07/2008 21:38 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

ils on pas la meme nationalitée?

5.Posté par Mohamed le 22/07/2008 15:20 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Une grande Partie des habitants de Jerusalem, quelle que soit leur religion sont Israeliens.

Ceux de Gaza on , en general, un passeport Jordanien ou souvent pas de passeport du tout.

D'ou la necessite qu'on les Palestiniens de se trouver un conjoint Arabe Israelien afin d'avoir un asseport Israelien, et de pouvoir avoir la seurite sociale, allocations familiales, etc d Israel et de pouvoir voyager a l'etranger.

Il existe bien une care d'identite Palestinienne, qui n'est cependant pas reconnue internationalement.

Un autre detail, il ya deuw couleurs de palques mineralogiques une pour les citoyens Israeliens, musulmans ou juifs de couleur Jaune, et une de couleur bleue pour les autres

6.Posté par fadel le 24/07/2008 19:53 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Le sionisme ce cancer de l'humanité et de la paix.

Actualité nationale | EUROPE | FRANCE | Proche et Moyen-Orient | Palestine occupée | RELIGIONS ET CROYANCES

Publicité

Brèves



Commentaires