MONDE

Plein succès pour l’Iran


Dans la même rubrique:
< >

Mercredi 30 Novembre 2016 - 11:41 La guerre à la vérité de l'Ouest


C’est au Centre international des conférences, situé au nord de Téhéran, que se tient, depuis hier matin, la conférence pour le désarmement nucléaire. En présence de plus de 40 pays représentés par des ministres ou des hauts responsables dans des secteurs spécifiques, l’Iran, pays hôte, anime le front de la protestation contre le fait accompli nucléaire militaire. Un rendez-vous qui remet un peu de vérité dans le débat, comme ce discours d’Ahmadinejad emprunt de modération et de responsabilité.


Nordine Mzalla
Dimanche 18 Avril 2010

Plein succès pour l’Iran
C’est le ministre iranien des Affaires étrangères, Mouchehir Moutaki, qui a prononcé l’allocution d’ouverture en rappelant la conjoncture faite de pressions et de menaces quant au programme nucléaire civil. Puis, ce fut bien entendu au charismatique président de la République islamique Mahmoud Ahmadinejad de prononcer un discours confirmant les grandes orientations de la politique iranienne en matière d’énergie nucléaire dans le monde. Il s’agit en fait d’un credo partagé par de nombreux Etats de différents continents et qui se résume sous ce slogan porté sur les affiches et autres banderoles annonçant l’événement : «Nuclear energy for all, nuclear weapons for none», ce qui signifie littéralement en français «pour une énergie nucléaire accessible à tous et des armes nucléaires pour personne». En effet, l’intransigeant chef d’Etat iranien qui refuse tout chantage sur la question a réitéré tout l’argumentaire qui justifie la position de Téhéran par rapport «aux mensonges des Etats-Unis et de ses alliés».

«Les paradoxes des Américains mis à nu»

Mettant en exergue le «déficit d’humanisme» de certains détenteurs de l’arme nucléaire et d’autres armes de destruction massive, Ahmadinejad rappelle les différents crimes exécutés ou orchestrés par les Américains et leurs alliés dans l’histoire contemporaine. Par une véritable synthèse des horreurs, d’Hiroshima aux massacres en cours en Afghanistan ou en Irak, l’orateur donne avec force détails des informations peu répandues telles que l’utilisation de déchets nucléaires en Irak par l’occupant ou le nombre affolant de têtes nucléaires pointées par la plus grande puissance du monde et visant des objectifs vitaux des pays ciblés. Certain d’une large approbation devant une audience attentive à ce récit sur les monstruosités de la menace nucléaire, le président iranien n’a pas eu de mal à prouver les contradictions flagrantes entre les discours des détenteurs de la bombe atomique qui veulent empêcher toute maîtrise de l’énergie nucléaire chez les pays non détenteurs de ces effrayantes armes et signataires du Traité de non-prolifération. Une opposition à des ambitions pacifiques tandis que ces fournisseurs en combustibles et technologie n’hésitent pas à appuyer le développement de l’atome chez des pays qui défient le TNP et possèdent l’arme atomique. Le leader iranien se pose alors la question : «Jusqu’à quand va-t-on laisser Israël ignorer le TNP ?» Et de marteler, après chaque démonstration sur l’hypocrisie occidentale, qu’«il faut dénucléariser le monde pour sécuriser l’humanité». S’adressant aux politiques américains et à leurs soutiens, il déclare solennellement en provoquant une vive émotion dans la salle : «L’ère de l’arme nucléaire est révolue, vous devez en finir avec les rêves de domination et de profit éternel de nos richesses que vous ont légués vos prédécesseurs et les jeter dans la poubelle de l’histoire.»

Réformer l’AIEA

Sur un plan plus pratique, le président iranien suggère de réformer en urgence l’AIEA, l’Agence internationale de l’énergie atomique, «utilisée, à l’instar du Conseil de sécurité de l’ONU, comme un outil de répression injuste au service des Américains». Il propose par exemple la suspension des membres qui détiennent l’arme atomique pour remettre de la logique dans le principe de promotion du nucléaire civil, ce qui devait être la réelle vocation de l’AIEA. «Un rôle qui a produit l’effet inverse ces dernières années et encouragé la course à l’armement tant le sentiment d’injustice et le déficit de crédibilité a été manifeste», ironise le tribun. Cependant, Ahmedinejad n’omettra pas de rappeler que son pays collabore étroitement avec l’AIEA malgré ses dysfonctionnements. Il évoque plus de 4 500 contrôles par an en plus de caméras braquées sur les installations. Une omniprésence qui n’a jamais permis de conclure avec des preuves sur une déviation du programme civil, comme l’a signifié Salehi Ali Akbar à la tête de l’organisation iranienne de l’énergie atomique : «L’AIEA a confirmé plus de 20 fois que notre programme n’est pas déviant.» C’est donc dans le sillage de cette critique constructive au sujet de la désinformation occidentale que les interventions des participants sont venues renforcer cette conviction que l’ordre établi en matière nucléaire ne peut rien garantir de bon pour la planète. Les ministres syrien, irakien, libanais et omanais des Affaires étrangères ainsi que bien d’autres intervenants ont abondé dans le sens d’une nécessaire prise en charge de la dénucléarisation sans attendre en instituant des mécanismes juridiques pour la rendre effective.

L’incontournable partage du nucléaire civil

Par-delà ce message contre le nucléaire militaire et autres armes non conventionnelles et de destruction massive, s’est affirmée lors des prises de parole des représentants des divers pays ayant engagé des programmes sur l’atome ou non la prise de conscience générale que le nucléaire civil et pacifique s’impose à l’échelle de la planète pour dépasser l’époque des énergies fossiles. A ce propos, le président iranien a été aussi explicite : «En raison de la pollution, du réchauffement climatique, du coût des énergies fossiles, de l’intérêt du nucléaire dans la médecine et de l’industrie, nous devons inévitablement nous tourner vers l’utilisation généralisée de cette énergie atomique.» Des propos qui expliquent le succès de cette réunion qui a réussi à rassembler tant de pays malgré une pernicieuse diabolisation permanente de l’Iran, œuvre des Etats-Unis et de leurs satellites inconditionnels. La conférence de Téhéran semble contredire une fois pour toutes la coupable théorie qui prétend que des pays sont plus responsables que d’autres, une théorie paternaliste entretenue par les Occidentaux. La suite des travaux aujourd’hui ici à Téhéran devrait confirmer ce succès iranien contre la propagande atlantiste qui piège un débat qui concerne toute l’humanité.

Le Jeune Indépendant/Algérie

http://www.jeune-independant.net/pages/indexPolitique.htm http://www.jeune-independant.net/pages/indexPolitique.htm



Dimanche 18 Avril 2010


Commentaires

1.Posté par Anita1945 le 18/04/2010 07:49 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

U.S.A. : Avertissement de GATES sur la stratégie sur le Nucléaire Iranien.

WASHINGTON - Le secrétaire Américain à la Défense Robert GATES estime dans un Rapport SECRET remis à la Maison-Blanche que les Etats-Unis n'ont pas de stratégie efficace, à long terme, face au Programme Nucléaire Iranien, rapporte samedi le
New-York Times.
Selon le journal, qui cite des Officiels Gouvernementaux sous couvert d'anonymat, un Haut-Responsable a qualifié le document "d'Avertissement".
Le quotidien assure que le Rapport, écrit en Janvier, a conduit le PENTAGONE, la Maison-Blanche et les Agences de Renseignements à travailler sur de Nouveaux scénarios à soumettre au Président Barack OBAMA.
Les options à l'étude comprendraient notamment des Opérations Militaires Secrètes contre l'IRAN si des sanctions Internationales n'amenaient pas le Pays à renoncer à ce que les Occidentaux considèrent comme sa volonté de disposer de l'arme Nucléaire. Téhéran dément que son Programme Nucléaire ait des visées Militaires.
M. GATES expose plusieurs inquiétudes dans son Rapport, notamment un scénario considéré comme le plus probable par Nombre d'Experts, selon le New-York Times, dans lequel Téhéran disposerait de tous les éléments-clé d'une arme Nucléaire, mais s'abstiendrait de son assemblage complet.
L'IRAN pourrait, dans ce cas, rester signataire du Traité de NON-prolifération Nucléaire (T.N.P.), tout en étant une puissance Militaire Nucléaire "virtuelle", selon le Journal.
Dans son Rapport, M. GATES recommande aussi, selon le Quotidien, de réfléchir aux moyens de contenir l'IRAN s'il décidait de produire l'arme atomique, et à la possibilité pour un Groupe Terroriste soutenu par l'IRAN de disposer de matière, voire d'une arme, Nucléaire.
Interrogé sur l'article du New-York Times, le porte-parole du PENTAGONE : Geoff MORRELL, a assuré que
"Le Président et son Equipe de Sécurité Nationale ont passé un temps et fait des efforts considérables à étudier et préparer toutes les éventualités possibles concernant l'IRAN".
(© A F P / 18 avril 2010 - 6h21) Romandie News.ch

2.Posté par Cornelia le 18/04/2010 10:40 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

C’est incroyable, les USA le seul criminel nucléaire est assis à la place de prétendue de non proliférations nucléaire.

3.Posté par Abdulrahim le 18/04/2010 10:50 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Félicitation à l’Iran.
L’Iran n’a pas le même moyen économique, militaire que les USA mais en démasquant le vrai visage criminel d’un grand puissant juste avec leur résistance, leur courage et dire haut et fort la vérité il fait un grand service au monde entier en réveillant l’opinion publique mondiale.

4.Posté par Leila le 18/04/2010 10:57 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Bravo à Alterinfo et le Jeune Indépendant pour cet article.
Cette conférence avant que ça soit un succès pour l’Iran, est un succès pour l’humanité. Merci beaucoup à mes frères musulmans d’Iran.

5.Posté par Carlos le 18/04/2010 12:09 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Le guide suprême iranien, l'ayatollah Ali Khamenei :
Seul le gouvernement américain a commis un crime nucléaire. Le seul criminel atomique du monde ment en se présentant lui-même comme opposé à la prolifération, alors qu'il n'a pris aucune mesure sérieuse dans ce domaine, a-t-il affirmé.
Allons, tous ensembles démasquons les ruses des sionistes qui dirigent les USA.



6.Posté par Sam le 18/04/2010 13:12 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Sur ce programme de désarmement l'Iran à une distance intellectuelle, qui dépasse les siècles! la faiblesse américaines à sauvegarder des armes nucléaires prouvent bien ça faiblesse.
Le programme start 1,2,3, nous éveille bien sur leur intention ridicule de faire autant de publicité pour détruire des missiles nucléaires de la deuxième guerre mondiale, que l'europe ne veut plus garder sur leur sol.
L'amérique cherche un prétexte pour ce débarrasser de leur déchet nucléaire que personne ne veut, le programme BRIC qui à eu lieu au brésil prouve bien que le reste du monde veut vivre sans la politique américaine, europeen, ces pays ne cherchent pas la place de leader mais construisent...

7.Posté par wake up le 18/04/2010 19:27 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Nagazaki, Hirochima, le napalm au Vietnam et les bombes aux phosphores envoyer sur la population civile irakienne et de Gaza et l'oeuvre des impérialo-sioniste jusqu'à preuve du contraire, quant à l'Iran il n'a jamais agressé ses voisins ni agrssé d'autre peuple de ce fait l'Iran n' a pas de leçons à recevoir ni de l'occident encore moins de l'axe du mal americano -sioniste!!

8.Posté par avant garde le 18/04/2010 21:33 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

les pays qui n'ont pas la technologie et les moyens ok sa se comprend mais les pays arabes aboient et le train passe ils font se que leur dise les sionistes c'est à dire à sous dévelloper leur pays et jouer les batmans contre leurs peuples pour avoir un petit susucre

9.Posté par denden le 18/04/2010 23:57 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Avant la premiere guerre mondiale le monde etait partagé entre l'angleterre et la france apres la force a changé de camp et le partage s'est fait entre LES EU d'amerique et l'U sovietique chaqu'un des deux essai d'etre le plus puissant le plus present dans le monde mais surtout le plus criminel jusqu'au jour ou les sovietiques n'ont plus de souffle alors ils se sont retirés de la course les etatsuniens se sont trouvés seul et ont decidé d'accaparer le monde et personne ne doit les gener dans leur hegemonie le premier qui a essaye de bouger s'etait l'irakien Saddam mais il faut dire malheureusement ce dernier n'avait ni la force ni l'intelligence pour faire quoi que se soit pire il a agit bettement jusqu'a se qu'il tombe dans le piege que les occidentaux lui ont posé et on connait la fin maintenant l'iranien Nijad personellement j'ignore qu'est ce qu'il a entre les mains mais il faut savoir que tout le monde attend le moment pour lui tomber dessus et lui faire subir le meme sort que l'irakien parceque mis a part les etatsuniens et les israreliens tous les autres derigents des pays autour l'egyptien le jordanien le saoudien et pas mal d'autre charognards le monment venu vont se battre pour avoir un morceau de la carcasse j'espere qu'ils n'auront jammais satisfaction et vous tous qui en ce moment vous aplaudissez Nijad et lui criez longue vie quelle sera votre position eh bien comme pour l'autre vous allez dire dommage et vous continuez a dormir tranquillement
et vous l'oublierez comme l'autre de mon cote j'espere que cette prophetie sera qu'une pure point de vue

Nouveau commentaire :

ALTER INFO | MONDE | PRESSE ET MEDIAS | Flagrant délit media-mensonges | ANALYSES | Tribune libre | Conspiration | FRANCE | Lobbying et conséquences | AGENCE DE PRESSE | Conspiration-Attentats-Terrorismes | Billet d'humeur | Communiqué | LES GRANDS DOSSIERS

Publicité

Brèves



Commentaires