Propagande médiatique, politique, idéologique

Philippe Val est un raciste, Démonstration, preuve à l’appui


« Le racisme est une valorisation généralisée et définitive de différences réelles ou imaginaires, au profit de l’accusateur et au détriment de sa victime, afin de légitimer une agression ou des privilèges. » À la lumière de cette définition d’Albert Memmi [1], nous sommes en mesure de démontrer que Philippe Val, le très médiatique et pontifiant patron-éditorialiste de Charlie Hebdo, est, purement et simplement, un raciste.


Mercredi 13 Mai 2009

Philippe Val est un raciste, Démonstration, preuve à l’appui
Par Pierre Tevanian

Lecteur assidu – de son propre aveu – du grand Spinoza, chansonnier depuis trois bonnes décennies, éditorialiste et écrivain depuis deux décennies, Philippe Val sait peser ses mots, et on est en droit de supposer que lorsqu’il écrit et publie quelque chose – et qu’il ne le renie pas dans les semaines, les mois et les années qui suivent – ses écrits nous livrent le fond de sa pensée. C’est pourquoi on ne peut pas considérer les ahurissants propos qui suivent comme une blague de fin de banquet ni comme du deuxième ou du troisième degré. C’est imprimé, noir sur blanc, dans le Charlie Hebdo le 5 janvier 2005 :

« [Les otages français, Christian Chesnot et George Malbrunot] ont été enlevés par des terroristes islamiques qui adorent égorger les Occidentaux, sauf les Français, parce que la politique arabe de la France a des racines profondes qui s’enfoncent jusqu’au régime de Vichy, dont la politique antijuive était déjà, par défaut, une politique arabe. »



Cette phrase de Philippe Val n’a évidemment aucun sens. Qualifier la politique antijuive de Vichy de politique « arabe » n’a aucun sens puisque aucune influence arabe n’a joué un quelconque rôle dans cette entreprise criminelle. Tout s’est passé entre l’Allemagne nazie et la France de Vichy, point barre.



Pour que cette phrase insensée signifie quelque chose, il faut admettre un postulat raciste : le postulat selon lequel les Arabes, en bloc, sont antisémites par nature. Dans cette hypothèse, même si aucun Arabe n’est ni auteur, ni incitateur ni demandeur d’une politique antijuive, ladite politique n’en est pas moins une « politique arabe » dans la mesure où elle ne peut que remplir de joie cette masse assoiffée de sang juif qu’est « le monde arabe » . En résumé : « politique arabe » ne signifie, chez Philippe Val, rien d’autre que « politique antisémite ».



« Arabe » et « antisémite » sont donc synonymes.



En d’autres termes : Philippe Val essentialise « les Arabes », en fait une entité homogène, pour ensuite attribuer à cette essence (« les Arabes ») un caractère infâmant (« antisémite »). Cette manière de penser, conjuguant l’essentialisation l’homogénéisation et le dénigrement, porte un nom : le racisme.



Philippe Val a donc écrit un texte purement et simplement raciste. Et comme il assume ce texte plus de trois ans après sa publication, comme il ne l’a pas renié, on peut donc affirmer, de manière plus concise, qu’il est avéré et démontré que



Philippe Val est raciste.



Reste maintenant à se demander pourquoi aucune association n’a jusqu’à présent porté plainte contre lui, ni même publié le moindre communiqué face à des propos racistes caractérisés, tenus dans un grand média – ni SOS Racisme, ni le MRAP ni la LICRA, ni la Ligue des Droits de l’Homme – et pourquoi aucun journaliste n’a jamais interpellé l’écrivain, éditorialiste, chroniqueur, débatteur multimédias qu’est Philippe Val lors d’un de ses innombrables prestations télévisées ou radiodiffusées.



Post-scriptum

Une première version de ce texte est parue dans le mensuel L’indigène de la république [2]
p class="signature">Pierre Tevanian, 13 mai
/infoscomplementaires

Notes

[1] Albert Memmi, Le racisme, Folio, 2000



[2] L’indigène de la république proposait également ces deux réactions, nettement plus positives, aux propos de Philippe Val :



Celle de Marie-Léonie Leblanc, la célèbre « mythomane du RER D » : « Cette analyse est lumineuse. Philippe Val m’a tout appris. »



Et celle du MRASC (Mouvement pour un Rassemblement des Amis de Sœur Caroline (Fourest) : « L’analyse de Philippe Val est remarquable. Nous nous sommes d’ailleurs procurés une correspondance secrète entre Gobineau, Drumont, Barrès, Maurras, Doriot, Déat, Céline, Pétain, Bousquet, Papon et Tariq Ramadan. Dans une série de mails écrits entre 1940 et 1944, Tariq Ramadan apparaît clairement, “par défaut”, comme la tête pensante du groupe, notamment en ce qui concerne “les questions juives”. Nous sommes par ailleurs sur la trace de documents secrets attestant une collusion “par défaut” entre les profanateurs de Carpentras, l’OLP, le Hezbollah et les Indigènes de la République. »
Source: http://lmsi.net/spip.php?article668




Charlie Hebdo : la vieillesse est un naufrage

Tous les articles de cette rubrique



Mercredi 13 Mai 2009


Commentaires

1.Posté par Pirate le 13/05/2009 17:38 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Mais qu'est ce que c'est que ce délire en fin d'article?

"une correspondance secrète entre Gobineau, Drumont, Barrès, Maurras, Doriot, Déat, Céline, Pétain, Bousquet, Papon et Tariq Ramadan. Dans une série de mails écrits entre 1940 et 1944, Tariq Ramadan apparaît clairement, “par défaut”, comme la tête pensante du groupe"

Il apparaît surtout qu'en 1940 1944 Tariq Ramadan est né en 1962
Gobineau est mort au XIXème siècle 1882
Drumont est mort en 1917 Barrès Maurras Doriot Déat Pétainsont mort dans les années 50 et Bousquet
en 72
Comment ces gens pour certains pas encore né ou mort ont-ils pu correspondre secrètement
durant la période 1940 1944 c'est du grand délire
ou j'ai mal compris
Il faudrait que le MRASC nous explique ça clairement

2.Posté par jacques le 13/05/2009 18:42 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

@pirate
genial ce texte du MRASC ! j'ai bien rigole a la lecture de ce texte qui est plein d'humour au second degre bien sur .

3.Posté par lotfi le 13/05/2009 19:05 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Je trouve que cette photo le met bien en valeur.

C'est faire de la diffamation que de proposer de nommer cette photo : "Portrait d'un raciste d'aujourd'hui" ?

4.Posté par PREDICATEUR le 13/05/2009 19:25 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

qu'est ce que c'est, un sioniste ?

5.Posté par VIRGILE le 19/05/2009 21:58 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Philippe VAL est réellement un malade mental, briffé par divers réseaux sionistes outre Atlantique dont les Léo-straussiens. . Il a le profil psychologique du Pervers Narcissique ce qui fait qu'il est réellement convaincu dee ses délires racistes. Il est incurable car c'est une maladie spirituelle parfaitement identifiée en tant qu'anti-Christ historique. Ce "peuple" de malades ne doit sa survie qu'aux mensonges et à l'imposture, à grands renfort de menaces, d'injures, de calomnies et de manipulations et d'exerminations massives. mais les masques tombent un par un, Dieu y veille. Beaucoup d'entre-eux finissent par se suicider à l'instar des Primo Levy etc.
Le malheur est que notre "raie publique démocratique" permette l'épouissement de ce genre de monstres à l'image des BHL, Finkelkraut, Glusman, etc. Des intoxicateurs de la perdition se croyant "Sages" et investis d'une mission divine pour détruire l'Humanité, celle du coeur et de la réelle fraternité et plus précisément, celle de la Grâce et de la Vérité... A suivre quant à la "chute de France Inter avec cet imposteur.

6.Posté par Nuit et brouillard le 19/05/2009 22:24 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Sémite et antisémite par le Petit Larousse
Une lectrice arabe d'Aloufok..org, avait adressé aux Editions Larousse, un courriel dont je vous en fait part .
Ce courrier démontre bien comment avec des mots naissent des idées et comment avec des absences de mots naissent des idéologies ... dangereuses et néfastes.
.......................................................................................................................................
Aux Editions Larousse , 21 rue de Montparnasse - 75283 Paris Cedex 06
Madame, Monsieur,
Je vous adresse ce courrier, pour vous signaler qu’une grave imprécision, a pu se glisser dans le Petit Larousse.
Au mot Sémite, on trouve : adj. et n. (de Sem, fis de Noé). Qui appartient à un ensemble de peuples. Du Proche-Orient parlent ou ayant parlé dans l’Antiquité des langues sémitiques (Akkadiens [Assyro-Babyloniens], Amorrites, Araméens, Phéniciens, Arabes, Hébreux, Ethiopiens).
Par contre pour Antisémite, il est [ seulement ] écrit : adj. et n. Hostile aux Juifs.
Si par déduction logique, Anti = Hostilité, et Sémite = ( voir définition plus haut ), alors il s’agit, sans aucun doute, d’une regrettable perte de précision, volontaire ou pas, de votre part.
Hélas, cette imprécision peut laisser penser à de l’antisémitisme.
Je souhaite des explications claire à ce sujet, et vous demande de bien vouloir me les transmettre par voie de courrier.
En vous remerciant de votre attention, je vous prie, Madame, Monsieur, d’agréer l’expression de mes salutations distinguées.
Mlle Ouafae Lamraoui
( Dimanche, 19 Décembre 2004 )
..............................................................
Cette brillante maison d'éditions n'a jamais daigné répondre. On s'en serait douté...


Nouveau commentaire :

VIDEOS | Politique Nationale/Internationale | Propagande médiatique, politique, idéologique | Société | Histoire et repères | Conflits et guerres actuelles | Néolibéralisme et conséquences

Publicité

Brèves



Commentaires