Société

Peut-on se fier aux études sur les vaccins ?



Neil Z. Miller
Mercredi 26 Janvier 2011

Peut-on se fier aux études sur les vaccins ?

Natural News, Neil Z. Miller, 25 janvier 2011


      Nombre d’« études scientifiques » sont littéralement absurdes. Et ce n'est pas une théorie du complot ! Par exemple, le Journal of the American Medical Association [2005;294(2):218-28] a publié un document montrant qu’un tiers des « grandes études cliniques originales citées » sont en fin de compte contredites par des études ultérieures. Soit les effets supposés des interventions spécifiques n'existaient pas au moment où les études initiales se terminaient, soit ils étaient exagérés. Il n'est pas rare que la « science » d'aujourd'hui dégénère en fiction de demain.


      L’étude d’un vaccin est souvent financée par son fabricant. D’une manière ou d’une autre, les principaux auteurs des études importantes qui serviront à valider l’innocuité ou l'efficacité d'un vaccin sont souvent tributaires du fabricant. Ils peuvent avoir des actions de la compagnie ou être payés par le fabricant pour voyager dans le pays afin de promouvoir ses vaccins. Les principaux auteurs peuvent recevoir de la part fabricants de remèdes des honoraires de consultation, des subventions ou d'autres avantages. Bien que beaucoup de gens considèrent cela contraire à l'éthique ou comme de la corruption, c'est dans le monde médical une pratique acceptable, approuvée par les CDC et la FDA.


      Parfois la conclusion d'une recherche contredit les données centrales de l’étude. Il n'est pas rare de lire le résumé d'un document majeur vantant l’innocuité ou les avantages apparents d’un vaccin, et de découvrir en examinant le document réel, qui inclue des détails importants, que le vaccin est indiqué dangereux et peut, par-dessus le marché, avoir une piètre efficacité *. Par exemple, une étude décisive publiée dans Pediatrics [2003;112:1039-48] a conclu que l'exposition cumulative aux vaccins contenant du thimérosal « est associée d’une manière affirmative importante à des tics » et à un « risque accru de retard au langage. »
[* Ndt : D’où nous déduisons qu’il vaut mieux se renseigner avant de recourir à la médecine moderne. Ces charlatans ne considèrent pas contradictoire qu’un « traitement » puisse être à la fois efficace et dangereux ! C’est pas grave si ça vous escagasse le système nerveux puisqu’il se pourrait que ça vous immunise de la grippe !]


      En d'autres termes, les bébés qui ont reçu deux ou plusieurs vaccins contenant du mercure présentent des signes de dommages neurologiques. Cette information cruciale peut être trouvée dans le corps de l'étude. Seulement, les auteurs ont conclu, « Aucune association significative n'a été trouvée entre les vaccins contenant du thimérosal et le développement d’effets neuronaux. » Malheureusement, les médias hésitent à publier tout ce qui remet en question le sacro-saint programme de vaccination. Les articles journalistiques et les bilans d’études sur les vaccins qui sont publiés se contentent de reproduire les conclusions originales fallacieuses.


      Souvent, d’importantes informations d’une étude manquent. Par exemple, le New England Journal of Medicine [2007;356:1915-27] a publié un document sur le vaccin contre le papillomavirus humain (VPH). Il concluait que le vaccin « est hautement efficace » bien que les données de l'étude montraient que son efficacité atteignait à peine 17% contre de dangereuses lésions du col utérin. Or, cette information véritablement cruciale, qui favoriserait une prise de décision informée des familles à propos de ce vaccin, n'a jamais figuré dans le document.


      Une étude secrète de la FDA [Réunion VRBPAC : 18 mai 2006] avait déjà constaté que le vaccin contre le VPH peut « rehausser la maladie du col de l'utérus » chez les jeunes femmes sexuellement actives avant vaccination. En d'autres termes, le vaccin semble mieux marcher chez les vierges et peut en réalité augmenter les chances de développer un cancer du col de l'utérus chez une jeune femme si, par des rapports sexuels, elle a déjà été exposée aux souches de VPH contenues dans le vaccin.


      Dans certains cas, la conclusion d'une étude peut fixée à l’avance. Par exemple, quand le lien entre vaccins et autisme est devenu un problème public, les promoteurs de vaccins se sont hâtés de pondre des études d'apparence authentique qui contredisaient les données réelles. Les compagnies de tabac avaient utilisé naguère ce même stratagème. Elles financèrent de nombreuses études bidons qui « prouvaient » en apparence que les cigarettes ne fourguent pas le cancer. Les études réelles se perdirent dans la confusion. Il est hélas très facile de cacher la vérité et de tromper le public.


      Lors de l’infâme conférence Simpsonwood, qui s'est tenue à Norcross dans l’État de Géorgie [en juin 2000], les autorités des CDC et de la FDA savaient que le mercure des vaccins fait du tort aux enfants. Elles en avaient la preuve irréfutable : une étude approfondie menée par les CDC eux-mêmes. Pourtant, au lieu de rendre ces graves informations publiques, elles ont élaboré un plan visant à sortir d'autres « études » qui réfutent ce genre de lien. En fait, dans certains documents, les promoteurs de vaccins ont eu l'audace de prétendre que, non seulement le mercure des vaccins ne nuit pas aux enfants, mais qu'ils en tirent en réalité avantage ! Dans ce monde à l’envers où les autorités vaccinales pèchent par excès, la neurotoxicité chimique bien documentée du mercure rendrait d’une manière ou d’une autre les enfants plus intelligents et plus fonctionnels, en améliorant leur développement cognitif et moteur. Cela n'a naturellement aucun sens. De nombreuses études véritables documentent l’effet destructeur du mercure sur le développement du cerveau et le comportement.


      Un autre stratagème utilisé par les promoteurs de vaccins est de concevoir des études comparant des gens vaccinés à d'autres gens vaccinés. Toute étude honnête les comparerait à une population non vaccinée. En outre, les groupes de contrôle des vaccins reçoivent rarement un vrai placebo, qui devrait être une substance neutre. La méthode scientifique a toujours été basée sur la suppression de toute influence génératrice de confusion potentielle. Pourtant, de nombreuses études sur les vaccins ne respectent pas cet élément intégrant de toute recherche valide. Il s'agit d'un concept important à saisir. Par exemple, quand un nouveau vaccin est testé pour son innocuité, un groupe peut recevoir le nouveau vaccin qui contient un virus atténué et un adjuvant à base d’aluminium tandis que le groupe « témoin » reçoit aussi une injection d'aluminium (au lieu d'eau ou d'une autre substance neutre). Quand les vaccins sont comparés de cette façon, c'est-à-dire à des substances capables de provoquer des réactions indésirables, ils semblent plus sûrs qu’ils ne le sont réellement. Quand cette tactique trompeuse est utilisée, les effets indésirables du vaccin officiellement reconnus peuvent ne représentent qu'une fraction des vrais risques potentiels encourus par le receveur.


      Il doit aussi être noté que certaines études cliniques servant à autoriser des vaccins excluent certains groupes de gens. Par exemple, les trop jeunes, trop vieux, enceintes, malades, ou ceux avec d'autres problèmes de santé préexistants. Pourtant, une fois homologué, le vaccin pourra être recommandé aux gens de ces groupes. Tout comme l’usage de faux placebos, cette pratique contraire à l'éthique accroît artificiellement le profil sécuritaire du vaccin et expose davantage de gens à risque à des réactions indésirables.


      N’étant que pure propagande, certaines études participent à de vastes campagnes de désinformation visant à promouvoir un programme de vaccination, alors que d'autres études établissent un lien entre vaccins et maladies débilitantes et mortelles. Par exemple, le British Medical Journal [1999;319:1133.] et Autoimmunity [2002;35(4):247-53] ont publié des données corrélant l’Haemophilus influenzae de type b (Hib) à la montée du taux de diabète de type 1. Le vaccin contre l'hépatite B a été associée à des troubles auto-immunes et neurologiques. Le syndrome de Guillain-Barré, une grave maladie paralysante, est une réaction indésirable bien connue au vaccin antigrippal. Et ce ne sont là que quelques-unes des nombreuses corrélations scientifiquement documentées entre vaccins et maladies invalidantes, dont je parlerai dans de prochains articles.



Original : www.naturalnews.com/031113_vaccines_science.html
Traduction copyleft de Pétrus Lombard



Mercredi 26 Janvier 2011


Commentaires

1.Posté par procrastinosor le 26/01/2011 18:07 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Quelques réponses ici http://expovaccins.over-blog.com/

2.Posté par procrastinosor le 26/01/2011 18:12 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Et ici
http://www.dailymotion.com/video/xgnpiw_les-enfants-non-vaccines-en-meilleure-sante_webcam#from=embed

3.Posté par chivrac le 26/01/2011 19:15 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

aucune confiance dans ces laboratoires voyous,qui ne sont qu'à la solde des grands profits,la santé des gens ,rien à foutre,des criminels

4.Posté par nabs le 26/01/2011 18:54 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

les vaccins sont des poisons inutiles..il suffit d'avoir une bonne alimentation variée prendre regulierement des fruits(sans pesticides si possible c le plus dur à trouver ) ce qui permet d'avoir un systeme immunitaire
operationnel et faire confiance aux anticorps qui sont capable de se debarasser de tout virus..meme celui du
sida(voir video du professeur montagnier decouvreur du hiv)..enfin prendre de la vitamine c!
parcequ'avec tout les merdes d'adjuvants qu'ils mettent ds les vaccins(mercure,aluminium...metaux lourds
tres dangereux pour le systeme nerveux) c'est chaud de se faire vacciner....!

5.Posté par l'empoisonnée le 26/01/2011 22:47 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

par manque de connaissance mes parents m'ont fait vacciner j'ai un carnet de vaccination plein à craquer, les vaccinations ont eu lieu sans mon accord explicite , puis-je porter plainte ?

6.Posté par nabs le 26/01/2011 23:23 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

l'empoisonnée

tu veux porter plainte contre qui?

7.Posté par DJAMELITO le 27/01/2011 00:04 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

La Vérité sur les Vaccins :

8.Posté par le_tout_puissant le 27/01/2011 00:42 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Très vrai! De nombreuses études concluent l'inverse de ce qu'elles affirment dans le corps du texte de leur recherche! On en arrive à des conclusion aussi absurde que "nous avons découvert une forte toxicité du produit...nous en concluons que le produit peut être administré sans danger"!

9.Posté par Intellecterroriste le 27/01/2011 10:20 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

C'est le genre d'article que je n'aime pas. Quand bien même le contenu est "intéressant", on propose un titre light qui fait semblant de se poser les questions objectivement, alors que le corps de l'article est très clairement parti pris.

Mais alors la photo avec bébé aux grands yeux qui regarde effaré la barrière de piquouses qui lui barrent le passage...

Bien sûr, avec tous les morts que les Big Pharma ont à leur actif, je me méfie toujours des vaccins, mais jamais je ne les rejèterais en bloc. Certains sont nécessaires selon le métier qu'on pratique, comme le vaccin anti tétanique, mais ça n'est que mon avis.

@ nabs

il est vrai que se nourrir correctement, pratiquer le sport etc renforce les défenses immunitaires, mais face à un bacille, la vitamine C ne te sera pas d'un grand secours.

Certains vaccins ont "fait leurs preuves", d'autres sont clairement douteux et peuvent être étiquetés appâts du gain.

10.Posté par xray le 27/01/2011 14:26 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler


Médical terreur !

Tout le monde il est beau ! Tout le monde il est malade !

Ces virus imaginaires qui nous manipulent.
http://levirusmachin.hautetfort.com/archive/2007/03/01/ces-virus-imaginaires-qui-nous-manipulent.html

Le virus de la Grippe aviaire
http://levirusmachin.hautetfort.com/archive/2007/08/01/le-virus-de-la-grippe-aviaire.html


11.Posté par xray le 27/01/2011 14:27 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler


Le remplissage des hôpitaux (La morale est sauve !)
http://levirusmachin.hautetfort.com/archive/2011/01/07/le-remplissage-des-hopitaux.html


12.Posté par edouard le 27/01/2011 14:44 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Non on ne peut pas se fier aux études médicales, et arrêtez de sortir des bêtises du style " certains vaccins sont quand même utiles " .

Le dogme pasteurien vise à pouvoir innoculer en toute inconscience une soupe chimique complexe à la population, sans qu'elle ne sache à quoi ça sert, qui plus est des produits les plus toxiques pour le corps humain tel le mercure.

Les vaccins sont 100% inutiles, le tétanos n'est pas une maladie auto-immune, donc c'est un non-sens total.

Les études sur les campagnes de vaccinations sont toutes truquées et décalées par rapport au moment du début de la campagne, on obtient un graphique qui baisse dès la vaccination uniquement car on a décalé l'échelle ( lire Sylvie Simon ).

C'est une maffia ignoble qui joue avec notre santé et celle de nos enfants, oubliez tout vaccin de votre vie, ils sont purement dangereux et inefficaces.

Dans 10 ans, tout le monde aura compris l'arnaque, la propagande sur le H1N1 a sonné le glas du dogme pasteurien. Les Sanofi, GSK et Servier seront jugés et saisis de leurs biens pour les donner aux victimes.




13.Posté par nabs le 27/01/2011 17:28 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

intellecterroriste

le vaccin antitetanique c'est justement un cas particulier car la maladie n'est pas immunisante
et donc le vaccin n'est pas immunisant non plus..il ne sert donc à rien!

14.Posté par meli le 28/01/2011 17:29 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

le tetanos est une maladie rare dans les pays industrialisés. les normes d'hygiène y sont pour beaucoup dans la chute des maladies communes au 19e siecle et vingtieme siecle...

15.Posté par meli le 28/01/2011 17:44 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

la polio sévit toujours dans certaines régions du monde malgré les campagnes de vaccination contre ces maladies. Mais ces régions sont ceux ou les gens sont mal nourris et ou les conditions d'higiène sont absentes. A-t-on observé une collération entre la disparitions de certaines maladies suite a la progression des normes d'hygiène? Est-ce que le vaccin seul a été responsable de la quasi-disparition de cette maladie?


16.Posté par PeaceForce le 30/01/2011 16:56 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

@ Intellecterorriste

Certains sont nécessaires selon le métier qu'on pratique, comme le vaccin anti tétanique, mais ça n'est que mon avis.

ça c'est ton avis oui! J'ai rencontré des personnes très âgés dans le Maroc (Moyen-Atlas), ils vivent tous vieux las-bas sans aucun problème, pourtant les conditions de vies pourraient peut-être croire au contraire. Le verdict tombe: ils n'ont jamais reçu aucun vaccin.

il est vrai que se nourrir correctement, pratiquer le sport etc renforce les défenses immunitaires, mais face à un bacille, la vitamine C ne te sera pas d'un grand secours.

Les vitamines sont là pour faire fonctionner l'organisme, non pas pour traiter! Nuance, nuance! La Vitamine C va être absorbé par les système immunitaire, comme la L-Glutamine. Néanmoins, tu oublies la vraie Médecine dont Hippocrate avait recours et que la Médecine Arabe avait relevé à son niveau, à savoir que la nature nous donne déjà. Ton bacille ne tient pas 10 sec face à la très puissante huile d'Origan : http://www.worldlingo.com/ma/enwiki/fr/Carvacrol , je te rajouterais l'huile de Giroflier et de Ravintsara, et on n'en entend plus parler.

Dois-je te rappeler les bienfaits prouvés de la Vitamine D3, de l'Argent Colloïdal, etc...

Les vaccins, c'est des conneries, l'hygiène de vie fait tout et pour le reste, les milliers d'espèces de plantes aux principes actifs très puissants suffisent.

17.Posté par Vincent le 31/01/2011 17:23 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

100% d'accord avec PeaceForce !

18.Posté par CALITU 2 B le 09/02/2011 21:14 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

comment se fier à une étude financée par le fabriquant,tout le jeux est faussé,c'est le même scénario des fabricants de médicaments qui donnent les licences de mise sur le marché, il s'avère que certains médicaments sont dangereux,on le sait maintenant car la liste est longue, on constate 10 ans après l'effet mortel de certains et la vente continue,a qui profite le crime,c'est la question qu'il faut se poser,donc à partir de là nous pouvons affirmer sans le moindre doute que la confiance est perdue ,le mot confiance devrait disparaitre du vocabulaire de la langue Française,car il ne signifie plus rien de nos jours.

Nouveau commentaire :

VIDEOS | Politique Nationale/Internationale | Propagande médiatique, politique, idéologique | Société | Histoire et repères | Conflits et guerres actuelles | Néolibéralisme et conséquences


Publicité

Brèves



Commentaires