Palestine occupée

Peut-on comparer certaines méthodes israéliennes à celles des nazis ?


Non, répond le département d’Etat américain qui vient d’ajouter, sur son site, à sa définition de l’antisémitisme, toute comparaison entre la politique israélienne et celle des nazis...


CAPJPO-EuroPalestine
Dimanche 11 Août 2019

Manifestation à New York contre les attaques israéliennes sur Gaza. La pancarte dit : "Pourquoi on condamne les méthodes nazies en Allemagne et les accepte-t-on en Palestine ?"
Manifestation à New York contre les attaques israéliennes sur Gaza. La pancarte dit : "Pourquoi on condamne les méthodes nazies en Allemagne et les accepte-t-on en Palestine ?"
L’image d’Israël est tellement dégradée, avec les informations et vidéos qui circulent sur les réseaux sociaux, qu’il s’agisse d’arrestations et d’interrogatoires de jeunes enfants palestiniens, ou d’assassinat de manifestants à Gaza contre le blocus, qu’il ne suffit plus apparemment de s’en prendre au boycott d’Israël.

Israel a demandé à de nombreux pays d’adopter officiellement une nouvelle définition de l’antisémitisme, promue par l’ « Alliance internationale de commémoration de l’Holocauste » (IHRA)*, qui empêche toute critique d’Israël et toute défense des droits des Palestiniens. Elle comprend notamment comme exemples d’antisémitisme :
- « Affirmer que l’existence d’un État d’Israël est une entreprise raciste ».
- « Établir des comparaisons entre la politique israélienne contemporaine et celle des nazis ».

Il va falloir commencer par l’interdire aux Israéliens eux-mêmes car ils ne sont pas rares à établir de telles comparaisons.

Yair Golan, un ancien officier de l’armée israélienne ne déclarait-il pas en 2016 :

Il y a quelque chose qui m’effraie dans les commémorations de l’Holocauste, c’est le fait d’admettre l’atrocité de ce qui est arrivé en Europe, et plus particulièrement en Allemagne, il y a de cela 70, 80, voire 90 ans, et d’en retrouver des signes parmi nous aujourd’hui.

Répression d'enfants par des "infiltrés"
Répression d'enfants par des "infiltrés"

* A propos de de ces comparaisons, nos amis canadiens de PAJU (Palestiniens et Juifs Unis) publient ce vendredi une lettre ouverte de Peter Larson, rédacteur en chef de "Canada Talks Israel Palestine" à Irwin Cotler, Président du Centre Raoul Wallenberg, qui milite pour l’adoption par le Canada de la définition de l’IHRA et pour l’interdiction de toute comparaison entre les méthodes israélienne et celles des nazies

Il lui demande notamment de se prononcer sur les dix faits suivants :

1. « En Israël comme dans l’Allemagne nazie (et contrairement au Canada), la « judéité » est déterminée non par un choix individuel, mais par un statut civil déterminé par l’État. Il constitue la base juridique permettant de discriminer différentes catégories de citoyens ».

2. « Gaza, où sont concentrés depuis 1948 des réfugiés palestiniens de tout le sud d’Israël, décrite par un ancien premier ministre britannique comme une « prison à ciel ouvert », présente une similitude frappante avec le ghetto de Varsovie, où les nazis avaient concentré les Juifs polonais ».

3. « La politique israélienne contemporaine qui consiste à chasser les citoyens bédouins d’Israël de leurs terres et à les concentrer dans de petites zones est très similaire à la politique raciste historique du Canada à l’égard de ses peuples autochtones ».

4. « Selon Mgr Desmond Tutu, la politique israélienne à l’égard des Palestiniens est « pire » que l’apartheid ».

5. « Les principaux politiciens israéliens préconisent le nettoyage ethnique pour parvenir à une société pure, à l’instar des nazis. »

6. « La communauté internationale devrait exercer une pression légale et pacifique sur Israël, par le biais d’un boycott ou d’autres sanctions, afin de le contraindre à se conformer au droit international ».

7. « Appuyant la résolution 194 des Nations Unies (pour laquelle le Canada avait voté en 1949) appelant au droit de retour des Palestiniens. »

8. « La politique israélienne consistant à détruire systématiquement les maisons palestiniennes à Jérusalem-Est, tout en construisant de nouvelles maisons pour les juifs, est en réalité une forme de nettoyage ethnique qui rappelle l’objectif nazi d’une Allemagne « judenrein » (c’est-à-dire exempte de juifs) ».

9. « Avec l’adoption de la « loi sur l’État-nation », Israël est devenu un État officiellement discriminatoire, fondé sur la religion, tout comme l’Allemagne nazie ».

10. « Au cours de la Nakba de 1948, les milices sionistes ont confisqué des millions de dollars de propriétés privées à des Palestiniens, tout comme les nazis ont volé de l’art, de l’argent, des peintures sur des juifs ».

Monsieur Cotler, êtes-vous d’accord pour dire que ces déclarations, qui semblent toutes extrêmement critiques vis-à-vis d’Israël et de la politique actuelle d’Israël, sont exactes sur le plan des faits ? Si ce sont des déclarations vraies, est-ce antisémite de les répéter ? Si ce n’est pas vrai, je serais heureux de voir mes malentendus corrigés.

Si vous souhaitez m’envoyer une réponse, je serais heureux de la publier pour l’édification de nos lecteurs.

Votre tout dévoué

Peter Larson, Ph.D.

Président de Canada Talks Israel Palestine

Source : PAJU (Palestiniens et Juifs Unis) No 965 le 9 août 2019




Dimanche 11 Août 2019


Nouveau commentaire :

Actualité nationale | EUROPE | FRANCE | Proche et Moyen-Orient | Palestine occupée | RELIGIONS ET CROYANCES


Publicité

Brèves



Commentaires