Conflits et guerres actuelles

Pétrole: le baril à 200 USD en cas de guerre dans le Golfe (experts koweïtiens)



Mardi 1 Juillet 2008

Pétrole: le baril à 200 USD en cas de guerre dans le Golfe (experts koweïtiens)
Le déclenchement d'hostilités dans la région du Golfe en raison du "dossier nucléaire iranien" entraînerait une crise énergétique mondiale et porterait à 200 dollars le prix du baril, rapporte lundi l'agence d'information KUNA citant des experts koweïtiens.

Les experts ont remarqué que la "récente tension entre Washington et Tel-Aviv d'une part et Téhéran d'autre part a provoqué une hausse sans précédent des prix du pétrole qui ont franchi le seuil de 142 dollars le baril", constate KUNA, ajoutant que "toute démarche militaire entreprise par n'importe laquelle des parties aurait pour conséquence une crise énergétique mondiale".

Le directeur exécutif de l'Organisation koweïtienne du pétrole, Saad Ali Al-Shuweib, a déclaré à l'agence "qu'à la moindre tension militaire, le prix du baril atteindrait 200 dollars". A l'appui de ses dires, il a cité le fait que l'Iran fournissait 3 millions de barils par jour et qu'en cas de tension dans la région, "le monde se verrait privé d'une partie de la production pétrolière".

Cet avis est partagé par l'ancien vice-ministre koweïtien du Pétrole Issa Al-Own. Selon lui, si le prix du baril a augmenté de 50 dollars en deux ans en temps de paix, "il atteindra immédiatement 200 dollars au minimum en cas de guerre".

Un autre expert koweïtien, Talal Al-Bazali, estime que "vu les circonstances objectives actuelles et sans que la guerre soit déclenchée", le baril s'élèvera à 175 dollars d'ici la fin de l'année. "En cas de déclenchement d'un conflit, il sera difficile de prédire à quel niveau il pourrait monter", a-t-il souligné.

http://fr.rian.ru http://fr.rian.ru



Mardi 1 Juillet 2008

VIDEOS | Politique Nationale/Internationale | Propagande médiatique, politique, idéologique | Société | Histoire et repères | Conflits et guerres actuelles | Néolibéralisme et conséquences

Publicité

Brèves



Commentaires