Palestine occupée

Pendant leurs fêtes, les colons rendent la vie impossible aux Palestiniens


Les autorités de l’occupation israélienne ferment le sanctuaire d’Al-Ibrahimi, en interdisant aux fidèles musulmans d’y entrer, chaque fois que les colons israéliens veulent célébrer une de leurs fêtes religieuses. Et ces colons envahissent toutes les parties du sanctuaire pour donner l’impression que c’est un temple juif !


mail@palestine-info.cc
Jeudi 15 Octobre 2009

Pendant leurs fêtes, les colons rendent la vie impossible aux Palestiniens

Et pendant que les colons s’amusent dans ce lieu saint des Musulmans, les habitants de l’ancien bourg de la ville d’Al-Khalil restent sur les nerfs. On peut s’attendre à tout : agression, fermeture ou invasion de maisons.

Les autorités de l’occupation israélienne ferment le sanctuaire d’Al-Ibrahimi, en interdisant aux fidèles musulmans d’y entrer, chaque fois que les colons israéliens veulent célébrer une de leurs fêtes religieuses. Et ces colons envahissent toutes les parties du sanctuaire pour donner l’impression que c’est un temple juif !


Et pendant que les colons s’amusent dans ce lieu saint des Musulmans, les habitants de l’ancien bourg de la ville d’Al-Khalil restent sur les nerfs. On peut s’attendre à tout : agression, fermeture ou invasion de maisons.


Fermeture répétée


Les autorités de l’occupation israélienne ferment assez souvent le saint sanctuaire Pour le seul mois de septembre dernier, elles l’ont fermé quatre jours durant. Les fidèles n’ont pu accomplir leur prière qu’au jour de l’Aïd à la fin du mois béni de Ramadan.


Ces autorités ont fermé le sanctuaire les 19, 20, 23 et 28 septembre. Et le 24, elles ont permis à plus de 140 Sionistes d’envahir le quartier d’Ishaqiyya, sans une coordination préalable avec les Musulmans !


Des sources bien informées rapportent à l’envoyé de notre Centre Palestinien d’Information (CPI) que les forces israéliennes d'occupation ont l’intention de fermer le sanctuaire le 17 novembre à venir. Ce jour-là, les Musulmans ne seront pas autorisés à entrer dans leur mosquée.


Et il est à savoir que la décision de la fermeture du sanctuaire pour les Musulmans a été prise par la commission israélienne de Chamghar. Cette commission avait été mise en place suite à l’affreux massacre perpétré le 25 février 1994, laissant 29 martyrs et environ 300 blessés.


Contre la liberté de culte


Mohammed Abu Habsha est un député du Conseil Législatif Palestinien. représentant le département d’Al-Khalil. Toutes ces fermetures répétées du sanctuaire, c’est une agression pure et simple contre la liberté de culte, dit-il. C’est une agression qui s’ajoute à celle pratiquée contre les Musulmans en l’empêchant de rejoindre la sainte mosquée d’Al-Aqsa, dans la ville d'Al-Quds.


Abu Habsha s’adresse aux politiciens palestiniens afin qu’ils réagissent et qu’ils fassent bouger l’affaire sur la scène internationale.


Il s’adresse également aux fidèles pour qu’ils viennent nombreux et de façon répétée pour contrer les agressions contre les lieux de culte.


Il s’adresse enfin aux journalistes pour mettre cette affaire sous la lumière du jour, avant qu’il ne soit trop tard et que le sanctuaire ne se transforme en un temple juif.


Des appréhensions légitimes


Abu Habsha souligne que les députés palestiniens tentent l’impossible pour faire changer les choses. Mais la conjoncture politique est très difficile, avec l’autorité en place et l’état de divisions qui règne actuellement sur la scène palestinienne.


Les habitants de l’ancien bourg restent sur le qui-vive, leur appréhension est grande de voir des défilés d’extrémistes sionistes se transformer en des vagues d’agressions contre eux et contre leurs biens.


Une agression totale


Le cheikh Yayssir Al-Timimi, président du comité islamo-chrétien pour soutenir Al-Quds et les lieux saints, dit de son côté que la fermeture du sanctuaire d’Al-Ibrahimi représente une agression totale contre le peuple palestinien et ses lieux saints.


Dans un communiqué dont notre Centre Palestinien d’Information (CPI) a reçu une copie, il confirme que les agissements israéliens viennent à l’encontre de toutes les conventions et de tous les accords internationaux. Que les occupants sachent que le sanctuaire, dans toutes ses parties, reste musulman. Il est primordial enfin de noter que le sanctuaire d’Al-lbrahimi est en réel danger. Si le silence autour de ce sujet continue, il recevra bientôt le coup de grâce et sera définitivement judaïsé.




Jeudi 15 Octobre 2009


Commentaires

1.Posté par Habakuk le 15/10/2009 17:31 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Et oui pendant les fêtes de Roch Hachanna, Yom Kippour, Souccoth... Bref, ces premiers jours de l'année juive et qui ont tellement à voir avec la liturgie du Temple, justement...

2.Posté par salam le 15/10/2009 21:44 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Et après on ose dire qu'ISRAEL est le seul pays democratique de la region .

pff quelle sottise .......

qudsou lana qudsou lana amine .

Nouveau commentaire :

Actualité nationale | EUROPE | FRANCE | Proche et Moyen-Orient | Palestine occupée | RELIGIONS ET CROYANCES

Publicité

Brèves



Commentaires