ALTER INFO

Pays Sud Américains Ensemble Face à la Crise


Dans la même rubrique:
< >


Mardi 28 Octobre 2008

Pays Sud Américains Ensemble Face à la Crise
Face à la menace quasi évidente de la récession mondiale, des blocs se soudent pour tenter d’éviter l’effondrement total…
Après l’Europe et l’Asie, voilà que 10 pays d'Amérique latine se sont rencontrés pour discuter d'actions concertées face à la tourmente financière qui touche de plein fouet le continent et ce, même si aucune décision concrète n'était attendue.

Au sortir de leur réunion, ils ont plaidé d’une même voix, lundi à Brasilia, pour une plus grande intégration régionale et un renforcement des échanges pour faire face à la tourmente financière qui touche de plein fouet le continent.

Fait marquant durant ce mini sommet, les propos enflammé du ministre vénézuélien de l’Agriculture Ali Rodriguez.

La crise financière mondiale est un "crime contre l'humanité", a-t-il estimé à Brasilia.
"Des sanctions rigoureuses doivent être prises contre ces escrocs et ces spéculateurs. C'est, littéralement, un crime contre l'humanité. Parce que cette crise se paiera avec le développement de la pauvreté et de la faim", a déclaré Rodriguez.

Lors de cette réunion, y participaient les quatre pays du Mercosur, le marché commun sud-américain (Argentine, Brésil, Uruguay et Paraguay) et les pays associés à ce bloc économique (Chili, Bolivie, Pérou, Equateur et Colombie) ainsi que le Venezuela en cours d'intégration.

Même si aucune décision n’a été prise, cette réunion constitue un virage pour le continent sud américain dont les pays n’ont jusqu'à maintenant, réagi qu'en ordre dispersé face à la crise.

A ce sujet, un diplomate brésilien a souligné "l'importance de cette réunion". "Je n'ai pas souvenir d'une occasion où dix pays sud-américains se sont réunis de façon extraordinaire pour discuter d'une crise ponctuelle", a-t-il dit à l'AFP.

D’ailleurs, les chefs d'Etat de l'ensemble de l'Amérique latine auront une nouvelle occasion de se concerter, lors du sommet ibéro-américain qui réunit du 29 au 31 octobre au Salvador les dirigeants de la région, de l'Espagne et du Portugal.

Après avoir affirmé pendant plusieurs semaines que "le tsunami" financier qui ravageait les Etats-Unis et l'Europe ne provoquerait que des "vaguelettes" sur le continent, selon le mot du président brésilien Luiz Inacio Lula da Silva, les pays de la région ont réalisé qu'ils n'échapperaient pas à la crise mondiale.

Et le signe le plus marquant de cette crise qui frappe le cœur même de l’Amérique latine a été la chute libre de nombreuses Bourses, à commencer par celle de Sao Paulo, la première en Amérique latine, qui a perdu la moitié de sa valeur en quelques semaines.
Tous sont aussi confrontés à la dégringolade des prix des matières premières (pétrole, minerais, produits agricoles), principales exportations du sous-continent à l'origine de leur forte croissance ces dernières années.
Le Brésil et le Mexique ont également dépensé des milliards de dollars pour tenter d'enrayer la chute de leurs monnaies face au dollar, en vain jusqu'à présent.

http://www.almanar.com.lb http://www.almanar.com.lb



Mardi 28 Octobre 2008


Commentaires

1.Posté par le voyageur le 28/10/2008 21:19 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

l'enfer est pavé de bonnes intentions

le Nouvel Ordre Mondial s'instaure de tous côtés

en sont-il conscients ?
ils n'ont pas internet en Amérique du Sud ?

Nouveau commentaire :

ALTER INFO | MONDE | PRESSE ET MEDIAS | Flagrant délit media-mensonges | ANALYSES | Tribune libre | Conspiration | FRANCE | Lobbying et conséquences | AGENCE DE PRESSE | Conspiration-Attentats-Terrorismes | Billet d'humeur | Communiqué | LES GRANDS DOSSIERS

Publicité

Brèves



Commentaires