Palestine occupée

Pas de reconnaissance de l’Etat maléfique


“Bushama” et “Bush allégé” sont quelques-uns des épithètes utilisés par beaucoup de gens ordinaires dans le monde en référence à l’administration Obama. Et bien qu’il soit un peu prématuré d’exprimer un jugement final sur le successeur de George Bush à la Maison Blanche, les signes qui viennent de Washington ne sont pas encourageants.

Par Khaled Amayreh


Mercredi 18 Mars 2009

Pas de reconnaissance de l’Etat maléfique









Palestine : cette terre appartient à notre peuple.

Certains sont morts,
Certains sont vivants,
Mais beaucoup sont encore à naître.

Cette terre n'est pas à vendre.










Bushama” et “Bush allégé” sont quelques-uns des épithètes utilisés par beaucoup de gens ordinaires dans le monde en référence à l’administration Obama. Et bien qu’il soit un peu prématuré d’exprimer un jugement final sur le successeur de George Bush à la Maison Blanche, les signes qui viennent de Washington ne sont pas encourageants.

Obama s’est déjà entouré d’un grand nombre de chantres d’Israël, de Rohm Emanuel à Dennis Ross. Il a aussi montré des signes d’asservissement plutôt misérables à la pression du Congrès, en particulier pour tout ce qui concerne Israël. La dernière « Affaire Freeman » est à l’évidence un exemple inquiétant.

Le Congrès, nous le savons tous, est un territoire juif, ou plus exactement un territoire occupé par Israël, et de nombreux sénateurs et congressistes privilégient leur loyauté à l’AIPAC plutôt qu’à leurs propres administrés.

Les raisons de cette servilité devant le pouvoir juif organisé ont à voir avec deux facteurs principaux : la sujétion financière à l’argent juif et le manque ou l’absence de références morales de la part de la masse des hommes politiques américains, en particulier au niveau national.

L’AIPAC, le Comité public aux affaires américano-israéliennes, se consacre à plein à l’exploitation de l’Amérique et de ses immenses ressources dans l’intérêt d’Israël. Il est clair que la raison d’être de l’organisation diabolique est de soudoyer, faire chanter et, si nécessaire, intimider les hommes politiques et responsables américains pour qu’ils soutiennent Israël, absolument et inconditionnellement.

Voyez, par exemple, comment le tristement célèbre Alan Dershowitz intimide les universitaires et institutions américaines qui osent parler de terrorisme israélien. En bref, les principales institutions américaines sont soit assujetties soit terrorisées par le monstre sioniste.

L’affaire est claire comme de l’eau de roche et aucune prévarication ni jonglerie verbale ne peuvent masquer les faits.

Des signes inquiétants

Les derniers messages venant de Washington indiquent que l’administration Obama poursuivra, plus ou moins, la même politique que l’ancien ignare de la maison Blanche a adopté vis-à-vis de la question palestinienne. Selon des rapports de la capitale américaine, les USA ne traiteront pas avec un gouvernement palestinien comprenant le Hamas et autres organisations refusant de se soumettre au chantage israélien, en particulier la reconnaissance inconditionnelle de la légitimité de l’Etat maléfique.
De plus, la Secrétaire d’Etat Hillary Clinton, une amie proche du lobby juif, aurait mis en garde l’incroyablement faible chef de l’Autorité Palestinienne Mahmoud Abbas contre la mise en place d’un partenariat avec le Hamas.

Clinton aurait prévenu que les 900 millions de dollars promis à l’AP au début du mois seraient gelés si un futur gouvernement palestinien d’union nationale ne reconnaissait pas Israël.

Eh bien, Madame Clinton, dans ce cas-là, gardez votre agent ; nous n’en avons pas besoin. Ou si vous voulez, vous n’avez qu’à le donner au nouveau gouvernement judéo-nazi d’Israël pour construire davantage de colonies en Palestine occupée.

Pas de reconnaissance d’un Etat nazi

Madame la Secrétaire d’Etat, vous devez réaliser que ni le Hamas ni aucun autre groupe palestinien digne ne reconnaîtra de plein gré et sincèrement l’Etat criminel appelé Israël. C’est une question de religion, pure et simple.

Inutile de dire qu’une entité qui ne peut se maintenir que par la perpétration de crimes presque quotidiens ne vaut pas la peine d’être maintenue, et encore moins reconnue.

De toutes façons, les Palestiniens, en particulier ceux qui conservent un peu de dignité, et qui, je crois, constituent la majorité, ne se suicideront pas moralement, pour être « réhabilités » par l’Amérique. Il est évident que si notre légitimité en tant que peuple dépend de la reconnaissance de l’Etat israélien meurtrier pour ensuite obtenir de l’Amérique un certificat de bonne conduite, nous préfèrerons alors rester des « terroristes » !!!

Ceci parce que le mal ne saurait jamais être accepté comme légitime, et Israël est une entité intrinsèquement mauvaise.

Israël a toujours été et sera toujours un crime contre l’humanité. L’occupation de la Palestine par le sionisme est un viol et le sera toujours. Peu importe qu’Israël soit considéré comme “légitime” par un grand nombre d’Etats. Ce qui est faux ne devient pas juste si et quand 51% de la population le dit. Un vol est un vol, et un voleur ne devient pas un saint s’il n’est pas pris ou puni. Une propriété volée ne devient pas non plus « la possession de plein droit du voleur » après 42 ou 61 ans.

Peut-être quelques-uns argumenteront que le réalisme réclame d’adopter une approche pragmatique, qu’Israël est une réalité géopolitique et que les Palestiniens doivent le reconnaître pour leur propre bien.

Oui, c’est vrai qu’Israël est une réalité. Mais c’est une réalité maléfique et diabolique tout comme l’Allemagne nazie fut une réalité maléfique. Que peut-on dire d’autre d’un Etat qui arrose de bombes au phosphore blanc et autres missiles de mort des civils innocents chez eux, en plein sommeil, à Gaza ?

Un Etat qui pratique le meurtre de masse, calcine et mutile des milliers d’innocentes gens depuis les airs et prétend ensuite que les crimes ont été pratiqués par erreur est un Etat nazi qui n’a aucun droit à exister.

Comment pouvez-vous, Madame la Secrétaire, serer la main de ces vils criminels responsables du meurtre de milliers d’innocents ? Quel genre de chrétienne êtes-vous ? Quel genre d’être humain êtes-vous ? Les vrais chrétiens (et les vrais êtres humains) ne sont pas supposés marcher dans la voie du mal. Vous ne faites pas que marcher sur le chemin du mal, en fait, vous le faites, vous le promouvez et vous l’encouragez.

Eres-vous une mauvaise femme, Madame la Secrétaire ? Je pose la question parce qu’un être humain bon ne dirait pas à des criminels de guerre abominables « nous serons toujours à vos côtés ».

Bientôt vous rencontrerez votre créateur et Il vous tiendra pour responsable pour votre hypocrisie, votre manière de penser dépravée et votre conduite basse. Laissez se réveiller votre conscience avant qu’il ne soit trop tard.

Madame la Secrétaire, il est de plus en plus clair que la politique injuste que vous adoptez envers le peuple palestinien, opprimé et torturé depuis longtemps par une entité cruelle qui a transformé l’Amérique du pays de Wilson en un empire hitlérien, corrompt l’Amérique de l’intérieur et accélère son déclin.

La méga crise économique actuelle qui frappe les Etats-Unis et une grande partie du monde a sans aucun doute tout à voir avec Israël et l’étreinte durable de l’Amérique avec le nazisme israélien. Dieu a des façons particulières de régler ses comptes avec les scélérats.

N’est-ce pas à cause d’Israël que 1,5 milliards de Musulmans en sont venus à haïr l’Amérique ? N’est-ce pas à cause d’Israël que l’Amérique est un gros mot partout sur la planète ? N’est-ce pas à cause d’Israël que l’Amérique s’est lancée dans des guerres interminables en Irak, en Afghanistan, au Pakistan et dans beaucoup d’autres pays ? N’est-ce pas Israël qui a amadoué ou forcé l’Amérique à mener la soi-disant « guerre contre le terrorisme », qui est en réalité une guerre contre les ennemis du nazisme israélien ?

Ce sont ces guerres qui ont fini par détruire votre économie, Madame la Secrétaire, mais vous n’avez pas le cran de lutter contre les vrais ennemis de l’Amérique, ces mêmes adorateurs d’eux-mêmes qui sont prêts à sacrifier avec enthousiasme jusqu’au dernier soldat et jusqu’au dernier dollar américains pour servir les intérêts d’Israël.

Dans le Coran, les écritures saintes de l’Islam, un verset s’adresse à un certain type de scélérats « qui ne croient pas tant qu’ils n’ont pas vu et ressenti la punition. » Peut-être, madame la Secrétaire, que ceci s’applique à vous et au reste de la classe politique américaine qui ont des yeux qui ne voient pas, des oreilles qui n’entendent pas, et qui ne comprennent pas.

Aux despotes arabes

Et maintenant, quelques mots pour ces tyrans arabes, de Bahreïn au Maroc, qui essaient de nous dire que notre ennemi est l’Iran, pas Israël.

Alors, quand finirez-vous par comprendre ? Etes-vous ivres ? Stupides ? Aveugles ? Ne réalisez-vous pas que votre étreinte honteuse du faux Qibla (1) américain cause des dommages irréparables à la cause de l’Islam sunnite ? Vos conseillers et sbires des services secrets et experts ne vous ont-ils donc pas averti que votre soumission courtisane continue au hubal (2) américain poussera de plus en plus de Musulmans et d’Arabes à fuir « la religion corrompue du Sultan » au profit des symboles authentiquement dignes de la résistances, comme le Hamas, le Hezbollah et l’Iran ?

Oui, l’Iran n’est peut-être pas parfait et certaines de ses politiques posent des problèmes et sont même répréhensibles. Mais au moins, l’Iran se respecte lui-même et est fièrement capable de dire « non » à l’Amérique et à Israël. Mais vous, vous qui affirmez être les vrais disciples de Mohammed (que la paix soit sur lui), continuez à rivaliser pour faire plaisir et apaiser vos maîtres américains qui sont eux-mêmes asservis par le sionisme. Vous êtes donc, d’une certaine manière, plus que de simples esclaves. Vous êtes de fait les esclaves des esclaves. Il est donc futile d’attendre de vous quelque chose de bon.

Alors essayez, dans vos propres intérêts, de montrer un minimum de dignité personnelle et nationale vis-à-vis des USA et de l’Ouest. Avez-vous perdu tout semblant de fierté nationale ? S’agripper au pouvoir est-il donc si primordial que vous êtes prêts à tout lui sacrifier ?

L’histoire ne sera certainement pas tendre avec vous. L’histoire ne peut être tendre avec des gens qui ne respectent ni eux-mêmes, ni leurs peuples, ni leur pays. Un dirigeant, et à plus fortes raisons un dirigeant non élu, qui ne respecte pas son propre peuple, ne sera respecté ni par ses amis ni par ses ennemis.

Nous souvenons-nous avec fierté d’Abu Rughal (3), ou de Shawar (4), ou d’Ibn al Alkami (5), ou d’Abu Abdullah al Sagheer (6) ?

Vous ne serez pas mieux considérés lorsque vous serez face à votre inéluctable destin.


1- Qibla (sud) est la direction vers laquelle les Musulmans tournent leurs visages pendant la prière (La Mecque)

2- Hubal ou Hobal est une des principales divinités païennes pré-islamiques de la Ka'ba à la Mecque. L’idole a été détruite par le Prophète Mohammed lors de son retour victorieux à La Mecque en l’an 8 av. hégire ou 630 ap. J.-C.

3- Abu Righal est le traitre pré-islamique qui a guidé les forces d’Abraha al Ashram, le roi abyssinien du Yemen à La Mecque pour détruire la Ka’ba. Selon les traditions islamiques, l’armée d’al-Ashram fut finalement détruite par l’intervention divine.

4- Ibn al Alkami a collaboré avec les armées de Hulago pour détruire le califat abbasside à Baghdad.

5- Shawar fut le conseiller en chef et ministre du dernier califat de la dynastie fatimide en Egypte, qui a collaboré avec les armées des Francs contre les forces de Saladin.

6- Abu Abdullah al Sagheer (Boabdil) est le dernier roi de Grenade. Lorsque son royaume fut finalement conquis par les forces des rois catholiques Ferdinand et Isabelle, sa mère lui a dit : « Pleure comme une femme le royaume que tu n’as pas su défendre comme un homme. »

Source : Exposing Israel
Traduction : MR pour ISM



Mercredi 18 Mars 2009


Commentaires

1.Posté par hélène le 18/03/2009 18:37 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

superbe analyse qui ne laisse rien dans l'ombre*

concernant les pays arabes "modérés" à la botte des usa, donc d'irael (les usa comme pays libre et démocratique sont morts sous la botte israélienne) ils devraient très soigneusement considérer qu'ils sont toujours dans le collimateur d'israel quoi qu'ils fassent pour la simple raison qu'ils sont musulmans et qu'israel exigera un jour d'une façon ou d'une autre leur éclatement et leur dépouillement,( qu'ils se souviennent de l'ami des usa sadam hussein! )
leur tour viendra inévitablement si ils ne font pas corps immédiatement avec l'iran pour contrer les maoeuvres usa-israel,
sont-ils trop stupide pour ne pas le savoir?? sont-ils ignorant du plan israélien oded yinon qui continue d'être effectué point par point? ne savent-ils pas qu'ils sont condamnés si ils ne s'unissent pas immédiatement avec l'iran??
tant d'aveuglement me dépasse!!
qu'ils commencent par virer de leur sol toutes les bases étrangères (usa surtout) qui y stationnent et vous verrez changer la donne!!!

Nouveau commentaire :

Actualité nationale | EUROPE | FRANCE | Proche et Moyen-Orient | Palestine occupée | RELIGIONS ET CROYANCES

Publicité

Brèves



Commentaires