EUROPE

Pas de Sanctions Contre Moscou, Géorgie Responsable


Dans la même rubrique:
< >


Jeudi 2 Octobre 2008

Pas de Sanctions Contre Moscou, Géorgie Responsable
Les parlementaires du Conseil de l'Europe ont renoncé mercredi à sanctionner la Russie pour son rôle dans le conflit en Géorgie, choisissant de favoriser un dialogue entre ces deux Etats membres.

Selon une résolution adoptée par 114 voix pour, 20 contre et dix abstentions, l'Assemblée parlementaire (APCE) de l'organisation a "décidé de confirmer la ratification des pouvoirs de la délégation russe", c'est-à-dire de ne pas la priver de son droit de vote à l'APCE.


Pour que le dialogue puisse être constructif, il est essentiel que la Russie applique l'accord de cessez-le-feu conclu sous les auspices de l'Union européenne et retire ses troupes jusqu'aux positions d'avant la guerre, selon le texte.

Vingt-quatre parlementaires avaient demandé un réexamen des pouvoirs de la délégation russe ".
Mais le rapporteur socialiste suisse Andreas Gross avait estimé avant le vote qu'en sanctionnant l'une des deux délégations (ndlr: russe et géorgienne) à ce stade, "nous nous amputerions et nous priverions de la possibilité d'un dialogue entre et avec les deux pays".

Le Conseil de l'Europe a par ailleurs annoncé mercredi le lancement d'une procédure de monitoring spéciale pour déterminer les responsabilités dans le conflit.

La veille, mardi, à Bruxelles, le directeur général de la DG pour les Relations extérieures de la Commission européenne, Eneko Landaburu, estime que le conflit en Ossétie du Sud a bel et bien été déclenché par la Géorgie.

Selon Nikolaï Kobrinets, représentant permanent de la Russie auprès de l'Union européenne qui citait les propos du responsable européen, Landaburu a reconnu ce fait lors d'une discussion sur les relations entre la Russie et l'Union européenne, qui s'est déroulée mardi à Bruxelles, au siège de la représentation permanente de la Belgique auprès de l'UE

http://www.almanar.com.lb http://www.almanar.com.lb



Jeudi 2 Octobre 2008


Commentaires

1.Posté par Blackhole le 02/10/2008 14:23 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Au JT (19h30) de la Tele Belge RTBF, vers le 25-09 deux élus sénateurs/députés (un écolo et une MR: droite) inspecteurs dans le dossier Géorgie pour l'UE ont déclaré que ce qu'ils avaient constaté sur place ne correspondait pas avec la version officielle des médias occidentaux. Ils ont déclaré avoir constaté des preuves de massacre des Ossètes par l'armée Géorgienne et que l'attaque initiale provenait bien de la Géorgie.

Comme quoi, il y a encore peut-être un micro espoir que tous les politiciens ne soient pas complètement corrompus


Nouveau commentaire :

Actualité nationale | EUROPE | FRANCE | Proche et Moyen-Orient | Palestine occupée | RELIGIONS ET CROYANCES

Publicité

Brèves



Commentaires