Conflits et guerres actuelles

Pas d’armes pour Israël Revoir le coût de la « paix »


En moyenne, pour chaque jour passé dans le Bureau ovale par le président Bush, Israël tuait un civil palestinien, et souvent avec une arme US.

Josh Ruebner
The Detroit Free Press


Mardi 26 Mai 2009

Pas d’armes pour Israël Revoir le coût de la « paix »
Quand il s’est engagé à réduire les dépenses superflues, le président Obama a dit, « Il n’y aura pas de vaches sacrées ni aucuns projets protégés. Partout en Amérique, les familles ont des choix difficiles à faire, et il est temps que leur gouvernement fasse de même. »

Vu sa proposition du début de ce mois d’allouer 2,775 milliards de dollars d’aides militaires à Israël dans sa demande budgétaire FY2010, il semble que sur cette question politique importante, l’engagement du président Obama soit plus rhétorique qu’authentique. Depuis 1949, selon le service Recherches du Congrès, les Etats-Unis ont fourni à Israël plus de 100 milliards de dollars d’assistances militaire et économique. En 2007, les Etats-Unis et Israël ont signé un accord pour une aide militaire supplémentaire de 30 milliards de dollars (FY2018).

Et pourtant, la fourniture d’armes US à Israël aux dépens des contribuables états-uniens n’a nullement permis de rapprocher les Israéliens et les Palestiniens pour bâtir une paix juste et durable. Au contraire, ces armes ont eu l’effet exactement inverse, comme l’a récemment indiqué Amnesty International en montrant que les armes US étaient un facteur déterminant de « stimulation » du conflit israélo-palestinien.

Selon le groupe israélien pour les droits de l’homme B’Tselem et le Centre palestinien pour les droits de l’homme (PCHR), durant l’administration Bush, Israël a assassiné plus de 3 000 civils palestiniens innocents, plus de 1 000 d’entre eux étant des enfants. Rien que dans son agression de décembre 2008/janvier 2009 contre la bande de Gaza, Israël a tué près de 1 200 Palestiniens non combattants.

En moyenne, pour chaque jour passé dans le Bureau ovale par le président Bush, Israël tuait un civil palestinien, et souvent avec une arme US. Avant que le Congrès n’affecte la moindre aide militaire à Israël, il faudrait insister auprès du président Obama pour qu’il remette un rapport complet et transparent sur les effets qu’ont eu les transferts d’armes à Israël sur la population civile palestinienne. La loi états-unienne relative au contrôle de l’exportation d’armement limite l’emploi des armes US livrées à un pays étranger à sa « sécurité intérieure » et à sa « légitime défense ».

Si, après avoir examiné l’impact du mauvais usage des armes US, le Président et le Congrès ne trouvaient pas la volonté politique de sanctionner Israël pour ses violations de la loi sur le contrôle de l’exportation d’armement et d’interdire de nouveaux transferts d’armes comme exigé par la loi, alors il faudrait que le gouvernement prenne des mesures pour s’assurer que de nouveaux transferts d’armes ne servent pas pour violer le droits humains mais respectent les objectifs politiques US.

Par exemple, le précédent prêt garanti US à Israël stipulait que les fonds ne pouvaient être utilisés pour soutenir l’activité israélienne dans les Territoires palestiniens occupés. Conditionner l’aide militaire US à Israël de la même façon devrait empêcher l’utilisation de ces armes pour tuer des civils palestiniens non combattants. [à condition d’obliger Israël à respecter ces clauses !! - ndt].

Comme le président Obama l’a déclaré, « Nous ne pouvons soutenir un système qui saigne les contribuables de milliards de dollars pour des programmes vidés de leur utilité ou qui n’existent qu’en raison du pouvoir de politiciens, de lobbys ou de groupes d’intérêts. Nous n’en avons simplement pas les moyens. » S’agissant de l’aide à Israël, c’est vrai tant du point de vue budgétaire que du point de vue moral.


Josh Ruebner est conseiller juridique national de la Campagne US pour la fin de l’occupation israélienne

(JPG)
Gaza, après le passage d’appareils pilotés par des Israéliens, fabriqués par des Etats-uniens, et équipés par des Britanniques...

Voir : Embargo sur les armes vers Israël : les militants du Royaume-Uni remportent une victoire de Yasmin Khan



A l’adresse des citoyens états-uniens

Agir et mettre en garde : Dites au Congrès : "Pas d’armes pour Israël"

13 mai 2009-05-25

La semaine dernière, le président Obama a déposé sa demande budgétaire FY2010 devant le Congrès et, comme on s’y attendait, elle inclut une aide de 2,775 milliards de dollars à Israël, soit une augmentation de 225 millions de dollars sur cette année budgétaire.

La demande budgétaire va être présentée maintenant aux sous-comités du Sénat et de la Chambre des représentants, pour les affectations budgétaires à l’Etat, aux opérations étrangères et aux programmes connexes.

Cette demande d’augmentation pour une aide militaire à Israël est faite bien qu’Israël utilise invariablement à mauvais escient l’armement américain, violant les lois US relatives au contrôle de l’exportation d’armement et à l’assistance à l’étranger.

Durant l’administration Bush, Israël a assassiné plus de 3 000 civils palestiniens qui ne prenaient pas part aux combats, dont plus de 1 000 enfants. Rien que pendant la guerre de décembre/janvier contre la bande de Gaza, Israël a tué près de 1 200 Palestiniens non combattants.

Spécialement durant cette crise économique aiguë, est-ce ainsi que vous que le Congrès dépense nos impôts ? Si non, adoptez les mesures ci-dessous.

Détails : Campagne US pour la fin de l’occupation israélienne

22 mai 2009 - IMEU - publié initialement par The Detroit Free Press - traduction : JPP


http://www.info-palestine.net


Mardi 26 Mai 2009


Nouveau commentaire :

VIDEOS | Politique Nationale/Internationale | Propagande médiatique, politique, idéologique | Société | Histoire et repères | Conflits et guerres actuelles | Néolibéralisme et conséquences

Publicité

Brèves



Commentaires