Géopolitique et stratégie

"Partage" de l'Arctique: Moscou réitère son attachement au droit international



Vendredi 25 Décembre 2009

"Partage" de l'Arctique: Moscou réitère son attachement au droit international
Les litiges territoriaux portant sur l'Arctique, région riche en hydrocarbures qui déchaîne les convoitises, doivent être réglés par voie négociée et dans le respect des accords internationaux, estime le ministre russe des Affaires étrangères Sergueï Lavrov.

"Tous les problèmes surgissant dans l'Arctique doivent premièrement être réglés par voie diplomatique et, deuxièmement, sur la base du droit international, conformément à la Convention des Nations unies sur le droit de la mer", a-t-il déclaré vendredi à la chaîne de télévision Vesti.

"Cette approche n'est contestée par personne. Mieux, elle a été approuvée par le Conseil arctique, et ce facteur détermine notre position", a ajouté le ministre.

Le pôle Nord et l'océan Arctique sont revendiqués par la Russie, les Etats-Unis, le Canada, le Danemark et la Norvège. 1,2 million de km2 de fonds marins contenant le quart des réserves mondiales de pétrole et de gaz sont en jeu. Les Etats, dont la souveraineté s'étend jusqu'à 200 milles marins de leurs côtes, peuvent accroître cette distance jusqu'à 350 milles en démontrant que leur plateau continental s'étend au-delà de cette limite, ce qui a ouvert la porte à de nombreuses réclamations.

La tension a atteint son paroxysme en août 2007 lorsqu'une expédition russe, conduite par l'explorateur polaire et député de la Douma Artour Tchilingarov, a atteint le pôle Nord en vue d'étudier le plateau continental de l'océan Arctique. Les membres de l'expédition sont descendus au fond de l'océan à bord d'un bathyscaphe et ont planté un drapeau russe exactement au pôle Nord géographique de la Terre. Cet épisode a provoqué la préoccupation des autres parties au litige. Le ministère canadien des Affaires étrangères a alors rappelé : "Nous ne sommes pas au XVe siècle. Vous ne pouvez pas parcourir le monde, planter des drapeaux et dire: "Nous revendiquons ce territoire".

Répondant quelques jours plus tard à cette déclaration, M.Tchilingarov a fait remarquer: "Nous sommes heureux d'avoir planté le drapeau russe au fond d'un océan où aucun homme n'avait jamais mis le pied. Je me moque de ce qu'on en dit à l'étranger. Si cela déplait à certains, ils peuvent essayer de plonger aussi et de planter quelque chose".

Le Conseil arctique est un forum intergouvernemental de haut niveau fondé en 1991 afin de gérer les problèmes surgissant dans les territoires adjacents à l'océan Arctique. Le Conseil réunit le Canada, le Danemark, les Etats-Unis, la Finlande, l'Islande, la Norvège, la Suède, la Russie et six communautés ethniques indigènes.

http://fr.rian.ru/ http://fr.rian.ru/



Vendredi 25 Décembre 2009


Nouveau commentaire :

Géopolitique et stratégie | Diplomatie et relation internationale

Publicité

Brèves



Commentaires