Palestine occupée

Par crainte d’une arrestation, un groupe d’officiers israéliens annule un voyage en Grande-Bretagne


Dans la même rubrique:
< >

Un groupe d’officiers militaires israéliens a annulé une visite officielle en Grande-Bretagne, craignant d’être arrêtés pour crimes de guerre.


Al Jazeera
Mercredi 6 Janvier 2010

Gordon Brown et Ehud Barak lors de leur dernière rencontre à Londres - Malgré sa lourde responsabilité dans la situation qui prévaut aujourd’hui, la Grande-Bretagne n’a eu de cesse de soutenir l’entité coloniale qui lui a succédé dans la Pal
Gordon Brown et Ehud Barak lors de leur dernière rencontre à Londres - Malgré sa lourde responsabilité dans la situation qui prévaut aujourd’hui, la Grande-Bretagne n’a eu de cesse de soutenir l’entité coloniale qui lui a succédé dans la Pal

Danny Ayalon, adjoint du ministre israélien des affaires étrangères, a déclaré mardi que quatre officiers invités au Royaume-Uni par l’armée britannique ne partiraient pas « car nous n’avons pas de 100% de garanties qu’ils ne soient pas l’objet de poursuites pénales ».

Les responsables, qui détiennent les rangs de major à celui de colonel, sont les dernières d’une série d’hommes politiques israéliens et des responsables militaires d’appeler outre de Voyage en Grande-Bretagne en raison de craintes sur d’éventuelles poursuites judiciaires.

Le mois dernier, Tzipi Livni, chef du parti Kadima dans l’opposition israélienne et ministre des affaires étrangères pendant la guerre contre Gaza l’an dernier, a annulé son voyage au Royaume-Uni après qu’un mandat d’arrêt ait été émis par un tribunal britannique.

Le mandat a été émis en vertu de la notion de compétence universelle, qui permet aux juges de délivrer des mandats à l’encontre de ressortissants étrangers accusés d’avoir commis des crimes de guerre partout dans le monde.

« Devoir de poursuivre »

Des militants pro-palestiniens ont cherché à exploiter cette notion [de compétence universelle] afin de porter des accusations contre les Israéliens impliqués dans les opérations militaires dans les territoires palestiniens, en particulier depuis l’offensive d’Israël contre Gaza l’an dernier, durant laquelle plus de 1400 Palestiniens ont été massacrés.

Gordon Brown, le premier ministre britannique, a exprimé sa détermination à changer la loi, laquelle a tendu les relations avec Israël.

Ayalon, qui a discuté de la question avec le procureur général de Grande-Bretagne mardi, a déclaré que ces mandats d’arrêt « étaient des obstacles à des relations bilatérales normales [en l’occurrence avec des criminels de guerre - N.d.T] ».

« Cette loi est souvent mal utilisée » dit-il.

« A l’origine étaient ciblés les criminels nazis, mais les organisations terroristes comme le Hamas s’en servent aujourd’hui pour prendre des démocraties en otages [c’est du Blair tout craché.. N.d.T] ».

« Nous devons mettre un terme à cette absurdité qui fait du tort aux excellentes relations bilatérales entre Israël et la Grande-Bretagne. »

Mais les groupes pro-palestiniens ont condamné les initiatives visant à changer la loi, en expliquant que la Grande-Bretagne a le devoir de poursuivre les personnes accusées de crimes de guerre.

« Il n’y a aucune raison pour laquelle Israël devrait disposer d’un traitement spécial. Si ces personnes sont accusées de crimes de guerre, nous avons le devoir - et une obligation légale - de les poursuivre » a déclaré à l’Associated Press Inayat Bunglawala, porte-parole du Conseil musulman de Grande-Bretagne.

La menace d’arrestation a également forcé plusieurs anciens responsables israéliens des services de sécurité à annuler des voyages à Londres, dont un ancien général qui est resté terré dans un avion à l’aéroport Heathrow afin d’éviter une arrestation.

L’an dernier, Ehud Barak, ministre israélien de la défense d[et dans la liste de tête des criminels de guerre israéliens - N.d.T] avait repoussé une tentative d’arrestation en faisant valoir qu’il disposait d’une immunité diplomatique.

5 janvier 2009 - Al Jazeera - Vous pouvez consulter cet article à :
http://english.aljazeera.net/news/m...
Traduction : Info-Palestine.net


Mercredi 6 Janvier 2010


Commentaires

1.Posté par Saint Just le 06/01/2010 13:14 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Si la Grande Bretagne devait changer la loi, ce serait un affront pour toutes les victimes palestiniennes mais aussi pour tous les citoyens européens attachés au respect du Droit international.

Israel est un Etat criminel et raciste condamné par plus d'une centaine de résolutions de l'ONU. La bienveillance britannique à l'égard de l'entité sioniste est plus que suspecte et démontre le deux poids deux mesures abject pratiqué contre les pays musulmans.

Israel doit être mis au ban des nations comme l'Afrique du Sud de l'apartheid avant lui.

Si le gouvernement britannique prenait le risque de changer la loi, il prendrait le risque de voir éclater sur son territoire des émeutes dont personne ne peut prévoir l'issue.

Gordon Brown n'est qu'une marionnette sous influence. Honte à lui !



2.Posté par said le 07/01/2010 09:27 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

bien parle ST juste d abord mes meilleurs veux a tous et a toutes sans oublier les moderateurs qui nous laisses exprimer nos coleres contre le system sioniste et maçonique qui cre de la misere morale psycologique et une pauvrete materielle sans precedant et le seul echapatoire gratuit et sans engagement et qui permet a l homme de fuir sa misere le temps de quelques prieres ils le combatte sous pretexte de terrorisme c est eux les terroeristes les islamistes ne font que se defendre sur leur terre contre les fachisants qui manipule l otan et les soldats qui n ont rien compris ou s ils ont compris alors c est des assasins comme leurs dirigeants et bien sure avec un salaire depassant le 10000 euro sans compte les primes mais vivre sur la pauvrete d autrui ça ne rapporte pas
allez bonne annee a tous

Nouveau commentaire :

Actualité nationale | EUROPE | FRANCE | Proche et Moyen-Orient | Palestine occupée | RELIGIONS ET CROYANCES

Publicité

Brèves



Commentaires