Palestine occupée

Palestiniens de St Jean D’Acres ss Agression Sioniste



Lundi 13 Octobre 2008

Palestiniens de St Jean D’Acres ss Agression Sioniste
La ville portuaire d'Akka dans le nord de l’entité sioniste continue depuis mercredi, théâtre des violences.

Des ‎centaines de colons israéliens ont bouclé depuis ce jour les maisons des ‎Palestiniens de cette ville et ils en ont cassés les vitres par pierre ‎et blessé leurs habitants Palestiniens.

Selon un porte-parole de la police de l’entité sioniste, quelque 700 policiers sont toujours déployés sur place.

Depuis le début des émeutes entre juifs et Arabes mercredi, 54 personnes, sans surprises, principalement palestinienne ont été arrêtées pour « atteinte à l'ordre public » et douze sont encore détenues, a-t-il ajouté.

Le Premier ministre démissionnaire, Ehud Olmert, avait déclaré dimanche en réunion hebdomadaire du Conseil des ministres avoir demandé à la police de faire preuve d'une "tolérance zéro à l'égard des actes de violence".

Selon un communiqué de son bureau, le président israélien Shimon Peres doit se rendre lundi dans le ville pour s'entretenir avec les différentes parties "dans le but de calmer les esprits".

(IRIB) Les habitants d'Akka sont les ‎Palestiniens qui ont refusé de quitter leur foyer, après l'occupation ‎de leur pays en 1948.
Ceux qui habitent à St Jean d’Acres, à ‎Haifa, en Galilée et dans le désert de Néguev ont des cartes d'identités ‎israéliennes et jouissent du droit de résidence permanente en Israël. Pourtant ils ne sont pas intégrés dans la société israélienne et ‎n'ont jamais été considérés comme des citoyens à part entière, et ‎souffrent de discrimination dans tous les domaines liés aux ‎services sociaux dont l'éducation.
Les autorités sionistes les appellent arabes israéliens et ‎elles les traitent comme les arabes des « territoires » occupés.

Avigdor Lieberman, Benyamin ‎Netanyahu, Ariel Sharon et Ehud Olmert figurent parmi ceux des ‎responsables israéliens qui n'ont eu de cesse d'avancer l'idée de ‎l'expulsion des arabes israéliens d'Israël.

Dans une telle ‎conjoncture de l'avis des observateurs, les récentes violences à ‎Akka ne sont qu'en fait une véritable incursion de la part des ‎sionistes lancées contre les Palestiniens. L'entité sioniste a été mise ‎sur pied, il y a 60 ans, basée sur la guerre, le massacre, la ‎discrimination et l'injustice et aujourd'hui la société hétérogène ‎israélienne composée des différentes nations n'est non seulement ‎pas à même de mener une coexistence pacifique mais elle ‎s'avère impuissante à intégrer les Palestiniens. De ce fait, ‎beaucoup de théoriciens estiment qu'Israël a glissé sur la pente du ‎déclin.‎

http://www.almanar.com.lb/ http://www.almanar.com.lb/



Lundi 13 Octobre 2008


Commentaires

1.Posté par cuny aurelie le 30/10/2008 07:02 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

je veux les nom propre de saint jean d'acrés

Nouveau commentaire :

Actualité nationale | EUROPE | FRANCE | Proche et Moyen-Orient | Palestine occupée | RELIGIONS ET CROYANCES

Publicité

Brèves



Commentaires