Palestine occupée

Palestine occupée: La politique d'élargissement de colonies sur la sellette



Samedi 24 Mai 2008

Palestine occupée:  La politique d'élargissement de colonies sur la sellette
Construire et encore construire ! Serait-il une ‎obsession ou tout simplement une soif insatiable, le credo ‎d'une entité factice dont les visées hégémoniques vont de ‎pair avec l'impunité de ses responsables. La politique ‎d'élargissement des colonies à peuplement est ‎sournoisement suivie dans les territoires palestiniens, elle ‎n'a jamais cessé, ralentie peut-être, pour être reprise à fond, ‎selon un simple principe de mécanique, celui du ressort. Le ‎monde a beau protesté, critiqué, dénoncé, condamné cela ‎n'y change en rien. Tel-Aviv poursuit sans sourciller son ‎expansionnisme malin. Si le négociateur en chef palestinien ‎Saëb Erakat voit en l'acharnement à l'implantation des ‎colonies juives au cœur des territoires palestiniens un signe ‎manifeste de la politique israélienne d'occupation, si Taysir ‎Khaled, membre du comité exécutif du Fatah exige la ‎suspension des rencontres et des négociations de son ‎mouvement avec les responsables du régime en raison de la ‎poursuite de la construction de colonies à Qods, et si même ‎les protestations contre les colonies et leur élargissement ‎font écho chez les Etats sponsors en Occident, et se disent ‎ouvertement par la bouche d'un Bernard Kouchner, cela ‎n'a aucune importance pour les autorités israéliennes. Alors ‎que le patron du Quai d'Orsay fustige la politique ‎d'élargissement de colonies, dans un entretien avec le ‎quotidien palestinien Al-Ayyam, estimant, dixit, que « rien ‎ne saurait justifier la poursuite de la colonisation », la ‎considérant comme un obstacle à la paix, et demandant au ‎nom de Paris de la suspendre, en même temps, le ministre ‎de l'Habitat du régime sioniste, annonce le lancement d'un ‎appel d'offres pour la construction de 286 logements dans ‎la colonie de Betar Illit, près de Bethléem, en Cisjordanie. ‎De telles démarches n'explicitent donc pas un ‎expansionnisme débridé, une hégémonie insolente, qui vise ‎au travers du changement du tissu démographique de la ‎région à la sionisation de la Terre de Palestine, à y ‎conforter les assises d'un régime factice, montrant aux plus ‎crédules qu'un tel régime, par sa nature, ne souhaite ‎nullement la paix, voyant même dans la crise et le chaos les ‎conditions idéales à sa survie, quitte à transformer la région ‎en poudrière !

http://french.irib.ir http://french.irib.ir



Samedi 24 Mai 2008


Commentaires

1.Posté par Aigle le 24/05/2008 22:28 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

C'est cela oui !!! Que les oreikat et les abbas et les bouffons continuent à se lamenter sur l'arrogance de leurs interlocuteurs sionistes qui les tournent en bourriques ....pendant ce temps leur peuple subi l'innomable tous les jours .....En plus , facon d'enfoncer le clou , les sionistes s'amusent aujourd'hui à demander des reparations pour les juifs arabes qui se sont exilés des pays arabes sous la menace des Mossad , Haganah et autres milices mafieuses ....Et le oreikat et le Abbas continuent à croire au pere noel ...Honte à vous bandes d'Iznogoud

Actualité nationale | EUROPE | FRANCE | Proche et Moyen-Orient | Palestine occupée | RELIGIONS ET CROYANCES

Publicité

Brèves



Commentaires