Palestine occupée

Palestine occupée: La Couillonnade à deux Etats



Mardi 12 Mai 2009

Palestine occupée: La Couillonnade à deux Etats
Voici que le monde, une fois encore, est gratifié d’une énième tournée de cette forfaiture appelée « processus de paix » israélo-palestinien…

par Alan Sabrosky * onKhaleejtimes.com, 10 mai 2009
traduit de l’anglais par Marcel Charbonnier
 
Les « suspects habituels » prennent la pose, des annonces sont faites, des discours sont prononcés, des indices et des rumeurs autour d’un soi-disant « durcissement » de l’approche américaine d’Israël font l’objet de fuites volontaires en direction de la presse. Nous sommes supposés penser que quelque chose de différent va arriver et que, comme le dit un vieux chant folklorique américain, « Les temps, y sont en train d’changer » [The times, they are a-changin’]. Absurde. Tout ce cinéma me rappelle ce que l’armée soviétique, dans le temps, appelait une maskirovska, c’est-à-dire une sorte de mascarade stratégique complexe et bodybuildée, dans laquelle des acteurs très bien entraînés jouaient leur script devant un public absolument pas dupe et totalement impliqué, dont faisaient partie le chef du Service National de Sécurité américain et ses mémorandums « fuités ». Sans doute quelques noms d’oiseau ont-ils  été dits en présence de Netanyahu (ou d’autres Premiers ministres israéliens), qu’il a pu saisir par inadvertance. Mais il y a déjà eu des précédents…
 
L’ex-président Reagan était très pro-israélien, mais il avait été tellement ulcéré par l’invasion du Liban, en 1982, qu’il aurait (dit-on) hurlé sur le Premier ministre israélien de l’époque, Begin, et qu’il a déployé des Marines, avec un soutien naval, afin de bloquer l’avance des Israéliens autour de Beyrouth. Sans nous appesantir ici sur la manière dont l’intervention israélienne s’est conclue, rappelons qu’il y a eu des occasions où des Marines américains et des militaires israéliens ont été au bord d’échanges de tirs à volonté, et plusieurs officiers de la Marine américaine, qui étaient présents là-bas, m’ont assuré qu’ils étaient totalement préparés à en découdre avec « Tsahal » si on le leur avait demandé, et que la Sixième Flotte avait des ordres permanents de se rendre sur le terrain des opérations au cas où cela se serait produit – vieux rappel de 1967, où elle avait dû rester  les bras croisés face à une attaque aérienne israélienne délibérée contre la vedette USS Liberty, qui avait abouti à plus de deux-cents marins et Marines américains blessés ou tués.
 
Aujourd’hui, cela serait totalement impossible, bien entendu, car, sinon, l’US Navy et le Corps des Marines auraient effectués une percée à travers le blocus israélien contre Gaza, et ils auraient mis rapidement un terme à l’agression israélienne d’il y a quelques mois. Mais ils ne l’ont pas fait, et le Président Obama ne les auraient pas envoyés mater Israël non plus, d’ailleurs – la plupart du reste du monde [c’est-à-dire : le monde – (Israël + les Etats-Unis), ndt] a été horrifié par la brutale agression israélienne, qui a tué plus de 1 400 Palestiniens et blessé plusieurs milliers d’entre eux, en majorité des femmes et des enfants, mais Obama se contente de parler de l’engagement immortel de l’Amérique à défendre « notre allié sûr, Israël », tandis que le Congrès des Etats-Unis déclame son soutien au « pauvre, courageux petit Israël » (authentique !) et continue à voter des aides de plusieurs  milliards de dollars en faveur de ce pays. Ce qui va se passer ? Je vais vous le dire : il va y avoir des histoires, qui vont filtrer, n’en doutons pas, au sujet de conversations « amicales et franches » entre Obama & Netanyahu, après quoi, après avoir grommelé juste le temps nécessaire, Netanyahu va accepter à son corps défendant des négociations conduisant à une solution à deux Etats, il sera alors encensé en tant qu’ « homme de paix » (exactement comme Sharon ; vous voyez le genre ?). Ensuite, on laissera cette marmite mijoter et mijoter et mijoter, jusqu’à ce que tant Obama que Netanyahu aillent se mettre au vert.
 
Notons que, par ailleurs, ladite solution à deux Etats est un cadavre flottant entre deux eaux, et qu’étant donné ce qu’est l’attitude d’Israël, elle l’a vraisemblablement toujours été, depuis l’origine. Pour être viable, trois conditions devraient impérativement être réunies. Primo : toutes les colonies israéliennes devraient avoir été démantelées en Cisjordanie, et les réfugiés palestiniens devraient avoir été autorisés à retourner chez eux, sans interférence israélienne. Cela n’est pas demain la veille. Secundo : un Etat palestinien viable aurait dû être suffisamment armé afin d’obliger Israël à y réfléchir à dix fois avant de procéder à une frappe militaire comme celle qu’il a lancée contre Gaza, où que ce soit. Et enfin, tertio : un Etat palestinien viable devrait avoir d’autres pays qui lui servent de garant militaire, en cas d’agression contre lui.
 
Regarder plus loin que le zombie politique des deux Zétats requiert de vous que vous observiez les acteurs clés. Mis à part leur appauvrissement, leur séparation géographique et leur vulnérabilité, les seules cartes dont les Palestiniens disposent sont une volonté de persévérer et une égale volonté de mourir. L’Autorité palestinienne mort-née est à ce point inutile, et ses hauts dirigeants – qu’il s’agisse d’Arafat ou d’Abbas – ont été à ce point désastreux, que je n’arrive pas à trancher la question de savoir si elle et ils sont des créatures du Mossad, ou si elle et ils ont seulement été tolérés afin de s’assurer que rien de positif ne puisse jamais advenir.
 
Pour les Palestiniens, le Hamas est bien préférable, à l’évidence : c’est la raison pour laquelle il a remporté les élections, voici de cela quelques années, et c’est pour cette raison, surtout, que les lobbies israéliens, aux Etats-Unis et ailleurs, ont fait de sa présence à des négociations quelque chose de rien moins qu’impensable.
 
Israël est en lui-même un cas d’école fascinant illustrant le fait qu’un peuple acquiert bien souvent les pires habitudes de ses oppresseurs. En effet, l’attitude dominante dans la société israélienne voit les Arabes (de manière générale) et les Palestiniens (en particulier) exactement de la même manière dont leurs oppresseurs, il y a soixante-quatre ans encore, considéraient les juifs.
 
Du point de vue israélien, il n’y a qu’une seule couille dans le potage, qui est aussi, d’ailleurs, la seule chose dont quiconque voudrait trancher ce nœud gordien pourrait se servir, à savoir l’opinion publique américaine.
 
Aujourd’hui, une large majorité d’Américains soutiennent Israël, car ils ont été nourris depuis des dizaines d’années avec un régime constant de « victimisation » d’Israël face à la « barbarie » arabe. Mais ce soutien, comme nous disons, nous autres les Américains, a « une largeur d’un kilomètre et une épaisseur d’un centimètre », et l’Aipac & Cie le savent très bien, c’est d’ailleurs la raison pour laquelle ils s’attèlent avec une telle énergie à filtrer ce que la plupart des Américains voient, entendent et lisent sur la question du Moyen-Orient. Mais ce filtre commence à s’effilocher, et cela se traduit par des critiques croissantes à l’égard d’Israël et du soutien que lui apportent les Etats-Unis. Crevez ce filtre israélien, faites en sorte que l’on parle, dans les foyers américains, d’événements historiques tels que l’assaut aérien israélien contre l’USS Liberty et l’assassinat par  l’armée israélienne d’une jeune femme américaine, Rachel Corrie, faites-y pénétrer des images de Gaza ravagée par les bombes, et vous verrez que le monde commencera à changer – oui, le monde changera, car il le peut [Yes, it can !]
 
Nous disposons d’ores et déjà des moyens technologiques permettant ce changement.
 
[* Alan Sabrosky (Ph D, Université du Michigan) est vétéran du Corps des Marines des Etats-Unis. Il est diplômé de l’US Army War College. Il est joignable à son adresse mél :
docbrosk@comcast.net].
 



Mardi 12 Mai 2009


Commentaires

1.Posté par Aigle le 12/05/2009 11:43 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

C'est bien le terme qu'il Fallait ...une Couillonnade que des SIONISTONAZIS TENTENT ENCORE DE VENDRE AUX HOMMES LIBRES ........Mais le cirque est terminé , il a duré pres d'un siecle ...

2.Posté par PREDICATEUR le 12/05/2009 23:01 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

c'est clair, cette arnaque est terminée car avec elle, l'ère industrielle touche a sa fin !

l'ère de la spiritualité arrive, portée par les changements climatiques

3.Posté par Edouard le 13/05/2009 19:07 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

L'entité sioniste créée, Shoah ou non, sur une base de poliations, viols, expulsions et meurtres n'héberge, avec bien des pauvres et des déçus qui n'ont plus de sous pour repartir, que la moitié peut-être de ceux sur la planète qui croient , souvent à tort, sans pouvoir le prouver évidemment, être els héritiers d'une ascendance multimillénaire juive.

C'est absurde. Mais ce pays ne date-t-il pas ces documents officiels sur la base de l'année absurdemant supposée de la création du monde soit 3 760 ans avant notre ère ? Ils ne sont pas à une absurdité près.

4.Posté par Le Kabyle le 14/05/2009 07:52 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Il faut voter Dieudo !

5.Posté par abdel le 14/05/2009 20:14 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

JE VOTE DIEUDO

Nouveau commentaire :

Actualité nationale | EUROPE | FRANCE | Proche et Moyen-Orient | Palestine occupée | RELIGIONS ET CROYANCES

Publicité

Brèves



Commentaires