Palestine occupée

Palestine occupée: Dire non à la guerre civile


C'est ainsi que l'artiste palestinien Amer Shomali voit la fitna (discorde, en arabe, antonyme de choura, concertation) qui a éclaté à Gaza, dans ce dessin sous-titré : "La rue palestinienne la nuit".


Amer Shomali
Mardi 3 Octobre 2006

Palestine occupée: Dire non à la guerre civile
Amer Shomali






7 Palestiniens sont morts dans la "guerre des polices" qui a éclaté dimanche 1er octobre à Khan Younès entre policiers membres du Fatah et forces de sécurité loyales au gouvernement Hamas, les premiers réclamant le paiement de leurs salaires, interrompu pour cause d'embargo depuis plusieurs mois. Au lieu de s'en prendre aux véritables responsables de cette situation -les USA et l'Union européenne -, les policiers n'ont rien trouvé de mieux à faire que de mettre le feu aux bâtiments officiels de la désormais fantomatique Autorité palestinienne. Un semblant de calme est revenu tard dans la soirée de dimanche, mais il semble bien que, désormais, les territoires palestiniens soient livrés à la "guerre civile" entre factions armées, qui s'apparente, aux yeux de l'artiste palestinien, à un combat de chiens. Ce qui correspond parfaitement aux objectifs d'Israël, partagés par les USA et l'Union européenne.




Amer Shomali est un artiste palestinien. Architecte de formation, il enseigne à l’Université de Bir Zeit en Cisjordanie.

L'arme à la main...blesse
L'arme à la main...blesse

Dire non à la guerre civile (suite)


Amer Shomali, 2 octobre




Mardi 3 Octobre 2006

Actualité nationale | EUROPE | FRANCE | Proche et Moyen-Orient | Palestine occupée | RELIGIONS ET CROYANCES

Publicité

Brèves



Commentaires