Palestine occupée

Palestine : OSLO est la plus grande Nakba alors que le projet national de l'OLP est fini après Arafat (Chellah)


Dans la même rubrique:
< >


Jeudi 15 Mai 2008

Palestine : OSLO est la plus grande Nakba alors que le projet national de l'OLP est fini après Arafat (Chellah)
Le secrétaire général du mouvement du Djihad islamique, Dr. Ramadan Abdel Allah Chellah a affirmé que l'accord d'OSLO est plus dangereux que la Nakba de 1948, tout en affirmant que cet accord était la grande Nakba pour les palestiniens.

Il a souligné que cet accord a été proposé par l'entité sioniste qui était inquiète de la progression de la résistance nationale, notamment après que le peuple palestinien a pris l'initiative, durant la première Intifada en 1987.

Les déclarations de ce dirigeant du Djihad sont venues lors de son discours de mardi soir, le 13/5, devant les participants au festival organisé sur la cour du soldat inconnu, dans la ville de Gaza, à l'occasion de la commémoration de la soixantième année de la Nakba des palestiniens.

Chellah a affirmé que les palestiniens qui ont pris l'initiative historique depuis la première Intifada ont certainement dit leur mot pour créer l'évènement en disant :" La Palestine ne serait récupérée, protégée ou libérée que par le peuple".

Il a condamné également les lettres de certains gouverneurs arabes qui ont félicité les leaders sionistes à l'occasion du soixantième anniversaire de la création de l'état de l'entité sioniste sur les territoires palestiniens.

D'un ton très fort, le leader du djihad a affirmé que l'occupation va disparaître et que la résistance et l'obstination de ses éléments vont l'expulser de la région, tout en saluant les héros résistants palestiniens qui continuent de prouver au monde entier, par leur patience et leur lutte, la légitimité de leur question palestinienne.

Il a réaffirmé que la plus grande Nakba pour le peuple palestinien est celle d'OSLO, tout en condamnant le groupe de Ramallah qui continue de poursuivre les résistants en Cisjordanie pour garantir la sécurité de l'occupation et ses objectifs sionistes.

"Il est très honteux de signer un accord pour renoncer à nos terres sous prétextes de non équilibres des forces", a–t-il ajouté.

Chellah a condamné aussi les pratiques irresponsables et non patriotiques des services sécuritaires dirigés par le président, Mahmoud Abbas, qui continuent de poursuivre les résistants patriotiques et s'opposent à leurs armes pour appuyer les agendas israélo-américains, notamment après l'arrestation des épouses des détenus palestiniens qui souffrent énormément dans les prisons sionistes.

Il a montré que le projet patriotique de l'OLP est fini juste après la mort du président, Yasser Arafat, qui a été encerclé puis empoisonné, tout en affirmant que l'autorité palestinienne est devenue un fardeau sur les épaules du peuple palestinien, surtout après que la direction n'a pas pu prendre l'initiative après son échec aux dernières élections remportées par le Hamas

Palestine : OSLO est la plus grande Nakba alors que le projet national de l'OLP est fini après Arafat (Chellah)

Les réfugiés palestiniens célèbrent la 60ème commémoration de la Nakba en Syrie et au Liban

Les réfugiés palestiniens au Liban ont célébré, hier mercredi 14/5, la 60ème commémoration de la catastrophe (Nakba) du peuple palestinien à travers des marches sur les frontières avec l'entité sioniste ou dans leurs camps, au moment où les réfugiés palestiniens en Syrie ont commémoré l'occasion de la Nakba devant les sièges des organisations internationales.

Des centaines de réfugiés palestiniens au Liban se sont dirigés vers la ville de Marwahine, située près des frontières libanaises avec les territoires palestiniens occupés en 1948 pour voir à travers les fils de fer barbelés leurs proches qui sont venus des villes et des villages palestiniens occupés par l'entité sioniste en 1948.

Au camp d'Eïn Al-Helwa, près de Saïda au sud du Liban, les réfugiés palestiniens ont organisé une grande marche, où a plus de 500 enfants ont participé pour affirmer leur droit au retour.

Les femmes étaient habillées de vêtements traditionnels palestiniens en portant des panneaux qui comportaient les noms de leurs villes et villages dans les territoires palestiniens occupés en 1948 dont Yaffa, Safad, Al Khalil, Aka et Tabaria.

Les participants à cette marche ont porté également des écriteaux qui exprimaient leur refus à toute installation dans d'autres pays et montraient leur attachement au droit de retour.

Dans le même contexte, des centaines de réfugiés palestiniens en Syrie ont organisé, hier mercredi 14/5, des sit-in devant les sièges de l'ONU, l'Union européenne, la commission internationale de la croix rouge et la ligue arabe, dans la capitale syrienne, Damas, en appelant au droit de retour à leurs maisons dans les territoires palestiniens occupés en 1948.

Les participants à ce sit-in ont présenté des lettres aux représentants de ces organisations, en demandant de porter leurs responsabilités envers les réfugiés palestiniens et d’exécuter les décisions de l'ONU.

http://www.palestine-info.cc/ http://www.palestine-info.cc/



Jeudi 15 Mai 2008

Actualité nationale | EUROPE | FRANCE | Proche et Moyen-Orient | Palestine occupée | RELIGIONS ET CROYANCES

Publicité

Brèves



Commentaires