VIDEOS

Palestine : Nicolas Sarkozy s'accroche à l'utopie d'une solution à deux Etats



islamenfrance@live.fr
Vendredi 28 Août 2009

Palestine : Nicolas Sarkozy s'accroche à l'utopie d'une solution à deux Etats
Nicolas Sarkozy a une nouvelle fois appelé Israël à geler sa politique de colonisation en Cisjordanie : "Je souhaite que la rencontre aujourd'hui même entre le Premier ministre d'Israël et l'envoyé du président des Etats-Unis débouche (...) sur le gel complet de la colonisation", a déclaré le président français dans son traditionnel discours de politique étrangère, en ouverture de la conférence des ambassadeurs à Paris.
 
 "Israël n'est pas seul. Nous n'accepterons pas que sa sécurité soit mise en cause, mais nous avons aussi le droit de dire que c'est une erreur de penser qu'on peut continuer un processus de colonisation et espérer la paix", a-t-il poursuivi.
 
 "Les vrais amis d'Israël doivent lui dire la vérité: la vérité c'est qu'il n'y aura pas de paix avec la poursuite de la colonisation", a-t-il insisté. "Ça peut plaire ou ne pas plaire, mais quand on est un ami, on est un ami exigeante et un ami franc."
 
 Nicolas Sarkozy a ajouté qu'il recevrait "début septembre" le président de l'Autorité palestinienne Mahmoud Abbas "pour l'encourager à accélérer la rénovation des structures qui, demain, seront en charge de l'Etat palestinien, parce que la France soutient la création d'un Etat palestinien".

 
 
 L’inutilité de rechercher une solution à deux Etats israélien-palestinien
- Un Etat est la seule solution possible
 
 La recherche d’une solution de deux Etats entre Israël et la Palestine est une perte de temps. Un tel accord n’aura aucune validité, pour une raison simple : ce sera une solution imposée, c’est-à-dire un accord inéquitable entre une population assujettie et un occupant militaire. Il sera donc fondamentalement non viable selon n’importe quel critère de légalité ou de justice, et sujet à contestation à tout moment dans l’avenir.
 
 Il n’y aura aucune difficulté à prouver devant un tribunal international futur que l’occupation israélienne fut brutale, que des crimes de guerre ont été commis dans l’objectif de voler sans relâche la terre et les ressources en eau et, par des moyens inhumains, en violation avec les principes de Nuremberg, de forcer les Palestiniens à abandonner leur terre. Chaque Palestinien préparera son journal de témoignages directs et demandera à récupérer sa terre, partie de son héritage palestinien.
 
 C’est pour cette raison que l’actuelle Autorité Palestinienne (AP) n’a pas le pouvoir de signer des accords valides avec Israël en matière de frontières, de ressources, de réfugiés et de droits.
 
 Il y a aussi la question de la légitimité de l’AP sous domination Fatah.
Le parti Fatah agit en tant qu’AP mais c’est le parti Hamas qui a gagné les élections démocratiques palestiniennes de 2006, avec 76 sièges parlementaires sur 132 et le droit de former le gouvernement. Les Etats Unis et Israël n’ont pas reconnu ce résultat parce que ce n’était pas celui qu’ils voulaient.
Ils ont apporté leur soutien au parti perdant, le Fatah, qui n’a remporté que 43 sièges, pour qu’il soit au gouvernement. Le Fatah est maintenant de connivence avec les USA et Israël pour le pouvoir et l’argent, mais n’a pas de légitimité démocratique. La collaboration du Fatah avec les USA et Israël provoque la division du peuple palestinien, facilitant ainsi le vol des terres pendant que des crimes de guerre sont commis contre lui. L’actuelle AP ne peut signer aucun accord légitime au nom des Palestiniens.
 
 Les souhaits des Etats Unis, d’Israël, de l’AP et même du Hamas sont donc non pertinents. Aucune des parties n’a le pouvoir de réaliser un accord incontestable alors qu’Israël occupe la terre palestinienne avec ses colonies et ses armées. Aucun tribunal impartial ne pourra statuer autrement.
 
 Lorsque par exemple l’Allemagne nazie a occupé la France et annexé l’Alsace-Lorraine, le gouvernement fantoche français de Vichy a cédé une partie de la France à l’Italie et permis à l’Italie fasciste de Mussolini d’occuper la Corse sans opposition. Aucune de ces modifications de frontières n’a été maintenue après la défaite de l’Allemagne. De telles circonstances violent chaque principe pertinent du droit et chaque conception de la justice.
 
 Le désir de la part de l’Amérique et de l’occupant israélien de conclure une paix durable en Palestine par tout accord qui entérine le vol de la terre palestinienne est donc vain. Leurs « feuilles de route » et conférences lancées à grand renfort de publicité ne sont que des exercices de relations publiques destinés à faire croire au monde que l’occupation israélienne des terres palestiniennes peut être légitimée par un accord camouflage. L’Amérique et Israël sont certainement conscients que les conditions d’occupation rendent impossible toute légitimité.
 
 Le même principe s’applique à la terre sur laquelle se tient Israël. Il est absurde qu’Israël affirme qu’il est légitime que les Juifs viennent de partout dans le monde pour occuper la terre volée au peuple palestinien par le meurtre et le terrorisme, obligeant la population palestinienne à fuir ses terres comme des réfugiés. Les justifications que les Juifs occupaient ce territoire il y a deux mille ans et que Dieu leur a donné la terre sont absurdes et ne peuvent avoir aucune position en droit.
 
 Tout groupe palestinien dissident peut donc à n’importe quel moment dans l’avenir soit prendre les armes soit intenter une action en justice contre l’entité se nommant elle-même Etat d’Israël qui, nonobstant la reconnaissance des Nations Unies, n’a aucun droit à la terre sur laquelle elle se tient. Les Nations Unies ont soit fait une erreur de droit en reconnaissant Israël, soit il est légitime que tout groupe de personnes occupe et se saisisse du territoire d’un autre peuple par les armes, le meurtre et le terrorisme, l’en expulse, et devienne le gouvernement internationalement reconnu de ce territoire. Il est clair que les Nations Unies ont fait une faute en loi internationale.
 
 C’est une illusion de croire que l’entité israélienne puisse parvenir à la légitimité et à la paix par les moyens qu’elle a utilisés jusqu’à aujourd’hui, et encore moins légitimer le vol des terres en dehors des frontières reconnues par l’ONU. C’est la raison pour laquelle elle a été forcée d’amasser un arsenal nucléaire et de perpétrer des crimes de guerre tant dans le passé, comme à Deir Yassin, qu’aujourd’hui à Gaza où la population vit dans des conditions de camp de concentration dictées par l’armée israélienne. Armes nucléaires, chars et avions de chasse n’ont rien à voir avec la légitimité et ne peuvent pas se substituer à elle. Les hommes savent, dans leurs cœurs et leurs esprits, ce qui est bien et juste.
Plus il est nécessaire d’employer la violence, plus il est évident qu’il y a injustice.
 
 Alors que j’écris, je note qu’Israël est sur le point de voter des lois qui criminalisent “de nier qu’Israël est un Etat juif et démocratique”, d’observer le jour de l’indépendance d’Israël comme un jour de deuil et exigent un serment de loyauté et de volonté à faire son service militaire pour recevoir une carte d’identité d’Israël. Il est évident que ceci vise à se débarrasser des citoyens palestiniens d’Israël et de supprimer toute contestation intérieure sur la nature de cette entité illégale. Si ces lois passent, Israël sera entré de façon décisive dans la mentalité “laager”
caractéristique du régime d’apartheid d’Afrique du Sud où j’ai vécu quelques temps. Malheureusement, le cas d’Israël est pire. Le racisme d’Afrique du Sud était basé seulement sur la couleur de la peau ; celui d’Israël est basé sur l’exclusivité d’un petit groupe ethnique combiné avec l’élément explosif de la religion.
 
 Les gens à l’extérieur de l’Afrique du Sud n’ont jamais réellement compris son apartheid. Moi non plus, jusqu’à ce que j’y vive. Je présume que le monde ne comprend pas la nature d’Israël en dépit des articles des médias. L’apartheid m’était désagréable en tant que blanc ; j’ai du mal à imaginer ce que cela a dû être pour les noirs et les indiens d’Asie, qui étaient eux aussi classés comme noirs. Mais au moins le gouvernement sud-africain n’a pas régulièrement assassiné les leaders noirs à coup de missiles, n’a pas bombardé au hasard, n’a pas interdit l’eau, la nourriture, l’électricité et autres matériaux aux noirs, ni ne les a terrorisés par des vols d’avions chasseurs à basse altitude, ni bombardés au phosphore blanc, ni déraciné leurs vergers, démoli leurs maisons au bulldozer, ainsi de suite. On pourrait dire que c’était un régime relativement “léger”, et pourtant, il a scandalisé le monde entier. On n’a pas encore compris ce qu’est Israël.
 
 Israël s’est maintenant engagé dans une course de violence et d’inhumanité toujours croissantes contre les Palestiniens qu’avec une logique invertie et perverse, il accuse de ses propres crimes. Bien que les Palestiniens n’aient été en mesure que de résister faiblement aux crimes israéliens, ça ne sera pas forcément toujours le cas. L’Amérique implose.
Dans dix, cinquante ou cent ans, quand l’Amérique ne sera plus capable de soutenir l’existence illégale et l’occupation de la terre d’autrui par Israël, ou quand sa nature intrinsèquement brutale sera plus largement reconnue, les choses pourraient être bien différentes. S’étant saisi de son territoire par la violence, Israël n’a pas d’autre option que de s’y maintenir par la violence et des lois scandaleuses.
 
 Les Israéliens et leurs partisans ne devraient pas perdre de vue que ce n’est pas en Israël que les Juifs, depuis 1945, ont vécu dans la paix et la prospérité, mais en vivant comme des citoyens égaux dans d’autres pays, en particulier en Europe et aux USA. C’est le concept d’ « Etat Juif » imposé par la violence qui est erroné. Le seul avenir sûr, pacifique et légitime pour les Israéliens est d’accepter la solution à un Etat, avec le droit au retour des réfugiés palestiniens et de leurs descendants. Rien d’autre ne marchera.
 
 Il y a maintenant la possibilité que ceux de la diaspora juive qui soutiennent Israël soient considérés comme corrompant les gouvernements des pays où ils vivent pour qu’ils soutiennent Israël. Il y a de bonnes raisons de penser que c’est ce qui s’est passé aux USA et au Royaume-Uni dans le cas de la guerre contre l’Irak. Il est de notoriété publique que l’American Israel Public Affairs Committee (AIPAC), avec les membres juifs de l’administration Bush, ont influencé le déclenchement de l’invasion en Irak. Même chose pour les membres juifs du Parlement au Royaume-Uni, et en particulier des individus aux ancêtres juifs dans le gouvernement Blair :
Michael Levy, le voyageur de commerce de Blair ; Peter Mandleson, le plus proche conseiller de Blair ; Jack Straw, le secrétaire aux affaires étrangères de Blair qui a soutenu la guerre aux Nations Unies et Peter Goldsmith, l’avocat de la couronne qui a mensongèrement déclaré légale l’invasion de l’Irak.
Il y a de bonnes raisons d’accuser Goldsmith et Straw, ainsi que Blair, de crimes de guerre et espérons que cela sera fait en temps voulu.
 
 Cette situation d’allégeances partagées a été prévue il y a deux cents ans.
 
 A Paris, en 1807, Napoléon Bonaparte a convoqué le Sanhédrin, une Cour juive, pour une cérémonie établissant les droits de la communauté juive comme pleins citoyens français. Il a aussi donné la pleine citoyenneté aux Juifs de tous les pays qu’il avait conquis. En échange, cependant, Napoléon a demandé aux Juifs d’abandonner la juridiction rabbinique dans les affaires juives civiles et judiciaires, qui deviendraient la prérogative de l’Etat français. Il a aussi demandé aux Juifs d’abandonner leur vœu de nationalité séparée, en particulier en Palestine. Les Juifs ont donné ces assurances. Dorénavant, la France seule aura l’allégeance de ces Juifs qui étaient ses citoyens (Sachar HM : A history of Israel ; Knopf, 2003, p. 3).
 
 Ce fut la condition implicite sur laquelle les Juifs de toute l’Europe, y compris en Grande Bretagne, ont depuis l’époque été considérés comme des citoyens pleins et égaux. Les Juifs sionistes ont par la suite ignoré ce facteur vital, l’effet corrosif que Napoléon, administrateur civil de génie, avait prévu.
 
 S’il est avéré que les personnes juives en position d’influence ou d’autorité dans un gouvernement agissent dans l’intérêt d’Israël sur la base d’une religion et d’une ethnicité communes plutôt que sur les principes de la justice internationale et de l’intérêt de leur pays de citoyenneté résidentielle, le remède qui sera adopté est évident : les Juifs ne seront pas autorisés à tenir de telles positions.
 
 Ce serait une démarche rétrograde et hautement indésirable ramenant à des relations médiévales entre les Juifs et les non-Juifs, avec les Juifs comme citoyens de seconde classe en qui on n’a plus confiance. Bien que ce soit de l’antisémitisme, ce serait la réponse inévitable. La démarche progressiste ne peut être pour Israël que d’accepter la solution à un seul Etat en Palestine dans lequel les Juifs et les Palestiniens vivraient avec des droits égaux selon le droit civil. Il y a de bonnes raisons de supposer que les Palestiniens accepteraient un seul Etat avec le droit au retour. C’est dans l’intérêt vital tant des Juifs de la diaspora que des Israéliens de soutenir cette solution.
 
 Il est honteux que le Royaume Uni et l’Union Européenne suivent les Etats Unis dans leur soutien à l’annexion du territoire palestinien par Israël, leurs invasions d’autres territoires, en particulier en Irak et en Afghanistan, leurs attaques contre le Pakistan et sa déstabilisation, leurs provocations vis-à-vis de la Russie en la dépeignant comme agressive, leur agressivité contre l’Iran, dont ils convoitent le pétrole, leur confrontation dangereuse avec la Corée du Nord nucléaire et leur ingérence politique partout dans le monde.
 
 Le Président Barack Obama poursuit cette même politique ; aussi la notion qu’il peut apporter une résolution pacifique en Palestine avec cette mentalité, tout en armant et en subventionnant Israël, est absurde. La demande d’Israël que les Palestiniens « reconnaissent Israël comme Etat juif » est tout aussi absurde et montre qu’Israël ne souhaite en aucun cas un accord, mais plutôt poursuivre son expansion coloniale et le vol de la terre palestinienne.
 
 La solution de deux Etats en Palestine/Israël est morte avant que les négociations ne débutent pour toutes les raisons ci-dessus. Comme ne sera jamais accepté par l’ensemble des Palestiniens un quelconque règlement signé par l’Autorité Palestinienne illégitime et corrompue. Il serait à jamais sujet à contestation, tant légale qu’armée. Un accord juste à un seul Etat éliminerait la possibilité de contestations futures et offrirait une paix immédiate, ainsi qu’une future prospérité aux deux communautés. Une telle intégration a été le modèle de la prospérité et de l’harmonie juives avec les autres cultures partout dans le monde. Elle fonctionnerait parfaitement bien en Palestine.
 
 Par Christopher King
 Christopher King est consultant et enseignant en management et marketing. Il est à la retraite et vit à Londres.
 
 http://www.ism-france.org/news/article.php?id=12096&type=analyse&lesujet=Un
Etat Unique
 
   
 
   
 
 www.islamenfrance.fr /Israel ne veut pas la paix : La preuve  envoyé par Lislamdefrance.
 
 http://www.dailymotion.com/video/x9w8ds_wwwislamenfrancefr-israel-ne-veut-p
 
 http://www.islamenfrance.fr


Jeudi 27 Août 2009


Commentaires

1.Posté par VIRGILE le 28/08/2009 13:10 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Le bourrin Khazar qui incite au "toujours +++" (pour gagner moins !) veut demander à ses "compatriotes", ceux qui l'on mis en place, de "geler la colonisation" !!!???

Autant lui demander de rembourser sa surprime qu'il s'est auto-appropriée en quadruplant son "salaire", sans compter les "à côté" pour revenir au traitement normal d'un président (des Français !!!) sous la 5ème République. On devrait donner une "prime" au président, à la fin de leur mandat en fonction des promesses et des résultats, comme les "traders". Là, il aurait même à rembourser son salaire !

Et dire que sur sa couche, avec Carla, il bave, sue et rêve de la pulvérisation de l'Iran avec Koukouchner, pour un toujours +++ de colonialisme et de business et du NWO, il fanfaronne pour noyer les goyim avec ce "gel des colonies".
Mais quand vont-ils s'arrêter de se foutre de notre gueule ces sionistes ? Une guerre mondiale ?



2.Posté par Alif le 29/08/2009 01:32 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler



là vraiment Mr Sarkozy exagére, en s'accrochant à ce réve irrealiste de deux etats,il nous prend volontairement et vraiment pour des inbécibles à moins que ce soit dû à une carence en culture générale et en histoire de sa part .

3.Posté par Lerat leurre le 29/08/2009 12:40 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Très bonne analyse,mais il va être difficile de faire cohabiter les porteurs de guirlandes les plus éxtrémistes, avides de gains avec les paysans Palestiniens de phylosophie plus zen...

4.Posté par Nizar MAURANGES le 29/08/2009 14:59 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Magnifique article et analyse de M. Christopher King. On pourrait le remplacer à la place de Sarkozi à la tête de la France et d'autres Etats.
"Israël n'est pas seul. Nous n'accepterons pas que sa sécurité soit mise en cause, mais nous avons aussi le droit de dire que c'est une erreur de penser qu'on peut continuer un processus de colonisation et espérer la paix", a-t-il poursuivi. Voilà les propos de Sarko pour ses AMIS. Il souligne à chaque fois son admiration et sa complicité avec les Tueurs Fous, parle de la Sécurité d'Israél, or que c'est la Palestine qui est en état "d'insécurité" à cause des criminels sionistes.

M. Sarkozi, vous vient-il à l'esprit une seule fois, de condamner les "crimes atroces commis par vos Amis? Vous vient-il à l'esprit que les terres volées appartiennent à un Peuple nommé Palestiniens? Non car vous êtes bien tranquille dans votre France Libérée!

- A nouveau, j'accuse l'Union Européenne, Les Etats Unis de Barack (une marionnette et non un président), L'OTAN, L'ONU et tous les Pays qui ne "hurlent pas leur indignité pour les crimes commis contre les Palestiniens et tant qu'Israél ne sera pas jugé "pour crimes contre l'humanité" sachez que tous les gouvernements sont complices et c'est la "porte ouverte" pour d'autres crimes contre d'autres Etats. Tout comme ils tournent tous leur regard vers l'Iran, nous allons vers le chaos le plus complet.
Le pire aussi, avec tous les crimes commis, les atrocités, l'aide que les Pays apportent à Israél, en armement, en argent, en aide, ils ont le toupet de vouloir faire "adopter des lois antisionistes" à la France, genre "Loi Martin Luther King ". Si tous les Citoyens intègres ne se réveillent pas à cette monstruosité, car on se moque de nous de surcroît, la France sera le pays le plus barbare au Monde.
Votons une LOI, "RENDEZ LA TERRE A LA PALESTINE", votons une LOI " JUGEMENT IMMEDIAT POUR CRIMES CONTRE UN PEUPLE" votons une LOI " CONTRE LE RACISME DES SIONISTES FACE AUX AUTRES PEUPLES DE LA TERRE".
Oui nous avons bien lu le Talmud, nous sommes tous des chiens, etc, vous, vous êtes les DIEUX (Démons plutôt).
On se moque de qui là? Ils font leur Loi dans tous les pays, commettent des attentats et les attribuent aux islamistes, WTC, LONDRES, etc.
Je pense qu'ils nous prennent vraiment pour des imbéciles, des moins que rien. Eux le Peuple Elu du DIABLE. Ca commence à me taper sur le système, et tout le monde la ferme
dans la haute sphère, avec leurs propos débiles. QUI A PRIS LA DEFENSE DES PALESTINIENS MASSACRES ???? QUI??? Si mes propos et mes vérités déplaisent, et bien "il a 4 murs, allez vous casser la tête dessus". Suffit les mensonges et les politicons!
Nous voulons des gouvernements intègres, sages, pas "guidés" par des sionistes.
Nous devrons afficher dans toutes les villes du Monde, les photos des Massacres, ainsi que les vols d'organes par les sionistes, qui sait, cela réveillera peut-être des consciences sciemment endormies, les loups ne se mangent pas entre eux. Et les Lois que les Sionistes veulent adopter, je dis : Qui se sent morveux, se mouche". Mes respects aux autres, pas aux prosionistes.

5.Posté par Kim le 30/08/2009 16:18 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

King a sans doute raison, tôt ou tard, Israël derrière son mur de séparation, finira par être submergé.
Mais, si comme King, on affirme d'avance que deux Etats, même provisoires, sont impossibles et inacceptables, alors là il faut en accepter d'avance le dénouement : c'est à dire la solution finale pour Israël. Ce sera sous le feu d'un grand champignon nucléaire avec, malheureusement, la moitié de la population arabe de la région également prise sous le même feu.
(Et toujours la même soif de vengeance de part et autre.)
On peut sûrement faire plus intelligent !

6.Posté par dik le 06/09/2009 00:18 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

@ Kim

Ce sera sous le feu d'un grand champignon nucléaire avec, malheureusement, la moitié de la population arabe de la région également prise sous le même feu.
(Et toujours la même soif de vengeance de part et autre.)
On peut sûrement faire plus intelligent !


Ce sont bien les propos que tiennent les sionistes pour faire peur. Ils sont allés jusqu'à prétendre, à propos de l'usage de leurs armes nucléaires "Contre leurs ennemis et eux-mêmes, s'il le fallait". Or, il est notoire que les juifs sont ceux qui tiennent le plus à la vie, diamétralement opposés, en cela, aux musulmans qui croient au-dessus de tout, que leur vie, la vraie, est dans l'au-delà.

Non, on n'a pas peur de l'arsenal nucléaire israélien. Israël sera poussé jusqu'à ses derniers retranchements pour rendre ce qu'il a volé.

"Patience et longueur de temps font plus que force et que rage"!

7.Posté par benmouffok djilali le 07/09/2009 22:08 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Israel, cet un état clandestin de l'onu qui va se suicider. Voilà pourquoi il est inutile de brandir des menaces militaires et même de dépenser 1 dollar pour une bombe diabolique nucléaire qui n'est qu'une arme diabolique détenue par des états diaboliquement sanguinaires.
Inutile de chauffer à blanc l'occident avec les discours de lellouche.
M lellouche votre pays s'effondre par sa morale, votre peuple élu il y a longtemps qu'il ne l'est plus ! Relisez la bible : menteur.

Nouveau commentaire :

VIDEOS | Politique Nationale/Internationale | Propagande médiatique, politique, idéologique | Société | Histoire et repères | Conflits et guerres actuelles | Néolibéralisme et conséquences

Publicité

Brèves



Commentaires