Palestine occupée

Palestine: La vie de Amneh Munah est en danger



dominicwa@yahoo.fr
Dimanche 25 Novembre 2007

Nous devons agir très vite et diffuser l’information au maximum : la vie de la jeune détenue politique palestinienne Amneh Muna est en danger. Voici quelques adresses et une lettre type , n’hésitez pas à diffuser par mail, fax etc …

Dominique Waroquiez

Adresses à contacter (lettre-type en-dessous)

Beni Kanian
The Head of the Israeli Prison Service
P.B. 81
Ramle, 72100
Israel
Fax : +972-8-9193800

The International Committee of the Red Cross in Tel Aviv:
ICRC Delegation
185, Hayarkon Street
TEL AVIV 63453
Israel
Tel.: (+972) 35 24 52 86
Fax: (+972) 35 27 03 70
tel_aviv.tel@ icrc.org

ICRC Mission
Nabi Shu'eib St. 8
Sheikh Jarrah district
PO Box 20253
JERUSALEM 91202
Israel
The International Committee of the Red Cross in Jerusalem
Tel.: (+972 2) 582 88 45 / 25 828 441
Fax: (+972 2) 581 13 75
jerusalem.jer@ icrc.org

Lettre à envoyer par mail, fax, ou par courrier postal (modèle)

Monsieur,

Nous avons appris, de source informée, les graves menaces qui pèsent actuellement sur la vie de la prisonnière politique palestinienne de Jérusalem, Amneh Muna en grève de la faim, du fait des violations des mauvais traitements subis dans les prisons d’Israël où ses droits fondamentaux ne sont absolument pas respectés , bien au contraire.
Nous protestons vivement contre les violences exercées particulièrement envers cette détenue palestinienne, surtout de la part d’un Etat se prétendant démocratique.

Amneh Muna, âgée de 30 ans, est détenue en séparation pendant plus de 14 mois. Son état de santé se déteriore rapidement
Elle est détenue dans la Prison de Névé Tirza (Ramle) dans une cellule minuscule (2m x 2.5m) pendant 23 heures par jour. La cellule est infestée d'innombrables cafards et d'autres vermines. Elle n'est pas autorisée à rencontrer d'autres prisonnières. Elle est détenue dans la section des prisonnières criminelles qui la menacent.

A cause de travaux de rénovation dans l'aile où elle est détenue, Amneh fut transférée à une autre prison à Ramle, où les conditions étaient moins désagréables. Pourtant, le 25 octobre 2007, les autorités de la prison l'ont re-transférée à la même cellule horrible dans la Prison de Névé Tirza. Le 28 octobre, Amneh a entamé une grève de la faim, demandant que ses conditions de détention soient améliorées. Les autorités de la prison ont réagi en la punissant: Elles lui ont enlevé tous ses objets personnels sauf quelques vêtements, lui ont imposé une amende de NIS 250 (environs 60$) et l'ont privée de visites de la famille et de la récréation dans la cour.

Le 8 novembre 2007, les autorités de la prison ont transféré Amneh au Centre de Détention de Kishon (Jalameh près de Haifa). Amneh a arrêté la grève de la faim pour la durée de deux jours; mais les conditions au Centre de Détention de Kishon étaient encore pires qu'à Névé Tirza. Le 10 novembre, elle a donc recommencé la grève de la faim. Le 13 novembre 2007, l'avocate de WOFPP, Taghreed Jahshan, est venue la voir, mais les autorités de la prison lui ont dit qu'Amneh ne voulait pas la voir. Le 15 novembre 2007, la famille d'Amneh est venue pour lui rendre visite, et les autorités de la prison lui ont dit la même chose. Ce qui s'est vraiment passé: Les autorités de la prison n'ont pas informé Amneh de la visite de l'avocate. Elles l'ont informée de la visite de sa famille, mais ne lui ont pas permis de la rencontrer, à moins qu'elle cesse la grève de la faim.

L'état de santé d'Amneh se détériore de jour en jour. Dans la nuit du 18 novembre, elle a dû être transportée par ambulance à l'hôpital des prisons à Ramle, parce qu'il avait été impossible de lui donner des infusions.

Les autorités de la prison ont l'intention de la re-transférer à sa cellule dans la Prison de Névé Tirza, mais Amneh continuera sa lutte contre cette décision par le moyen de la grève de la faim. Le 21 novembre, l'avocate de WOFPP, la Women Organisation For Political Prisonners (Tel-Aviv) a visité Amneh; elle ne pouvait pas marcher et a dû être amenée dans une chaise roulante.

Comme Amneh Muna continue la grève de la faim, demandant que lui soient accordés ses droits humains fondamentaux, nous vous prions, Monsieur, de répondre immédiatement à cette demande et nous suivons avec attention, la suite de ce courrier.
Nous ne manquerons pas d’informer du suivi de cette affaire qui nous choque en tant que militants des droits humains.

Nom :
Adresse complète et pays :
Signature
e-mail :

Nous vous prions de bien vouloir envoyer des lettres de protestation aux suivants:

Beni Kanian
The Head of the Israeli Prison Service
P.B. 81
Ramle, 72100
Israel
Fax: +972-8-9193800

The International Committee of the Red Cross in Tel Aviv:

ICRC Delegation
185, Hayarkon Street
TEL AVIV 63453
Israel
Tel.: (+972) 35 24 52 86
Fax: (+972) 35 27 03 70
tel_aviv.tel@ icrc.org

The International Committee of the Red Cross in Jerusalem
Tel.: (+972 2) 582 88 45 / 25 828 441
Fax: (+972 2) 581 13 75
jerusalem.jer@ icrc.org

ICRC Mission
Nabi Shu'eib St. 8
Sheikh Jarrah district
PO Box 20253
JERUSALEM 91202
Israel



Dimanche 25 Novembre 2007


Commentaires

1.Posté par MrFurious le 26/11/2007 17:15 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Et c'est une blague le bandeau ppublicitaire sur les vacances en Israel??????? Y a pas un probleme la point de vue ethique?

Actualité nationale | EUROPE | FRANCE | Proche et Moyen-Orient | Palestine occupée | RELIGIONS ET CROYANCES

Publicité

Brèves



Commentaires