Palestine occupée

Palestine: La liberté dans sa journée


Dans la même rubrique:
< >


Vendredi 18 Avril 2008

Palestine: La liberté dans sa journée
Le 17 avril est la journée de l'homme libre, du captif palestinien. Depuis plusieurs années, il est enfermé dans les prisons sionistes, patient, endurant, résistant. Pour défendre sa patrie et ses lieux saints, il paie plusieurs années de sa vie. Ces héros payent de leur liberté et des souffrances de leurs familles. Cette occasion passe et ces élites du peuple palestinien restent patients. Sans perdre espoir, ils attendent le moment de la libération et de l'indépendance. Ils avaient emprunté le sentier du djihad et de la résistance, en visant deux objectifs : Victoire ou Martyre. Mais la Providence a voulu qu'ils soient arrêtés. Qu'ils endurent la torture, la vengeance, l'isolement et une vie destinée à humilier ces hommes dignes. Ces hommes ont transformé leurs prisons en vraies universités ; universités de science et d'éducation, d'endurance et de résistance. Ces hommes sont si courageux qu'ils essaient d'alléger les souffrances de ceux qui vivent à l'extérieur des prisons sionistes, mais dans une prison beaucoup plus grande que sont les territoires palestiniens.

A l'intérieur des prisons sionistes, les captifs portent le souci du peuple et de la cause. L'unité du peuple occupe tout leur esprit. C'est pourquoi, ils avaient présenté une initiative pour resserrer les rangs du peuple, unifier les forces et les factions palestiniennes. Leur tentative forme une base propice pour tout dialogue, toute discussion et tout accord. Malheureusement, il y a ceux qui ne veulent pas que peuple soit uni. Alors, ils rejettent tout projet destiné à ce que le peuple palestinien et ses forces adoptent la résistance en voie de libérer la terre et les lieux saints, de défendre les droits et les principes intouchables. Non seulement ils le rejettent, mais ils tentent de plus de mettre le feu aux poudres d'une guerre civile. Cette tentative a échoué par la volonté divine, la vigilance du peuple, la perspicacité du mouvement du Hamas. Heureusement, le Hamas a pu faire face à ce projet de guerre civile, avant qu'il fauche des innocents, en mettant en défaite les comploteurs qui recevaient leurs instructions du général américain Dayton.

Dans les prisons de l'occupation israélienne, plus de onze mille captifs attendent le jour de la liberté. Et pour sa part, la résistance n'a jamais oublié son devoir de tout faire pour les libérer. Les résistants avaient donc mené, il y a deux ans, une opération audacieuse sur les frontières de la bande de Gaza. Ils avaient mis la main sur le soldat israélien Chalit, dans le but de l'échanger contre des captifs palestiniens, enfermés dans les prisons de l'occupation, depuis des dizaines d'années. Ensuite, les résistants ont présenté leurs conditions que l'occupant acceptera tôt ou tard. Par ailleurs, la résistance essayera d'enlever plus de soldats, toujours dans l'objectif de les échanger contre des captifs palestiniens, en particulier ceux qui sont condamnés à de lourdes peines et qui ont déjà laissé des dizaines d'années de leur vie derrière les barreaux.

Finalement, nous disons à nos captifs, que nous aimons tant, qu'il faut un peu plus de patience. L'heure de la liberté approche, avec la permission d'Allah. Les années passées de votre chère vie ne sont guère perdues. Elles construisent une vie meilleure pour votre peuple palestinien. C'est une étape nécessaire pour réaliser les objectifs pour lesquels vous aviez combattu et vous étiez enfermés. Personne ne vous oubliera. Personne ne vous laisse tous seuls. Un peu de patience. Soyez sûrs que le jour de la liberté viendra, ainsi que la victoire. L'ennemi sera défait. Vous serez victorieux.

Article écrit par Mustapha As-Sawwaf et publié par le journal « Palestine », résumé et traduit par le CPI

Palestine: La liberté dans sa journée

Abbas annule sa décision d'honorer des captives palestiniennes à causes des critiques sionistes

Abbas annule sa décision d'honorer des captives palestiniennes à causes des critiques sionistes


Des sources sionistes ainsi que la radio hébreu ont dit, ce matin, jeudi 17/4, que le président de l'autorité palestinienne Mahmoud Abbas a informé, la nuit dernière, la présidente du parlement sioniste (Knesset), Dalia Itzik, lors d'un contact téléphonique, qu'il a annulé sa décision d'honorer des captives palestiniennes condamnées par les autorités de l'occupation.

Il était prévu que le président Abbas donne des médailles d'honneur à des captives palestiniennes dans le siège de l'autorité à Ramallah.

La présidente de la Knesset sioniste a affirmé à Abbas que l'idée de donner ces médailles d'honneur crée la colère au sein de la société sioniste et chez plusieurs députés de la Knesset, et elle a ajouté s'opposer aux négociations pacifiques entre les deux parties.

Abbas a déjà annoncé qu'il va honorer des captives palestiniennes emprisonnées dans les prisons sionistes. Néanmoins, la direction de l'occupation sioniste a informé Abbas qu'elle refuse cette idée, l'obligeant à annuler cette décision.

De son côté, la ministre sioniste des affaires étrangères, Tzipi Livni, a condamné, hier mercredi 16/4, la décision du président Abbas d'honorer cinq femmes palestiniennes emprisonnées dans les prisons sionistes.

http://www.palestine-info.cc http://www.palestine-info.cc



Vendredi 18 Avril 2008

Actualité nationale | EUROPE | FRANCE | Proche et Moyen-Orient | Palestine occupée | RELIGIONS ET CROYANCES

Publicité

Brèves



Commentaires