Palestine occupée

Palestine: L'occupation a fait échouer les efforts égyptiens visant à réaliser une accalmie (Al-Masri)


Dans la même rubrique:
< >


Mercredi 14 Mai 2008

Palestine: L'occupation a fait échouer les efforts égyptiens visant à réaliser une accalmie (Al-Masri)
Le mouvement du Hamas a accusé l'occupation sioniste de ne pas avoir répondu positivement aux efforts égyptiens pour réaliser une accalmie entre les deux parties en imposant des conditions rédhibitoires inacceptables par la résistance palestinienne.

Il a considéré que la position sioniste envers la trêve oblige le monde arabe, notamment l'Égypte, à prendre une décision pour briser le blocus sioniste imposé sur le peuple palestinien.

Le secrétaire du bloc "Changement et réforme" qui représente le mouvement du Hamas au conseil législatif palestinien, le député Mouchir Al-Masri, a déclaré à "Qods Press" que les résultats de la visite du ministre Omar Souleymane dans l'entité sioniste ne sont pas encourageants.

Il a affirmé que la réaction des factions palestiniennes était positive envers l'initiative égyptienne au sujet de l'accalmie et que les conditions sionistes représentent une tentative visant à fuir de ses engagements dans le but de faire échouer les efforts égyptiens.

Al-Masri a refusé toute relation entre la trêve et la libération du soldat sioniste Gilad Shalit, disant : "Nous affirmons que la question de Shalit fait partie de l'opération d'échange de prisonniers, et nous déclarons que l'entité sioniste a déterminé la nature de la prochaine étape et que nous n'allons pas nous engager dans une trêve d'un seul côté".

Le leader du Hamas a appelé l'Égypte et le monde arabe à porter leurs responsabilités envers l'entêtement de l'occupation qui veut faire échouer les efforts égyptiens, et à exécuter leur promesse pour casser le blocus et ouvrir le passage de Rafah.

D'autre part, Al-Masri a critiqué les rencontres continuelles de la direction de l'autorité palestinienne à Ramallah avec l'envoyé du Quartet international dans la région Tony Blair, qui soutient les positions sionistes. Il a aussi appelé le président Abbas à annoncer son échec politique dans ses dialogues et rencontres.

Palestine: L'occupation a fait échouer les efforts égyptiens visant à réaliser une accalmie (Al-Masri)

Chellah : OSLO est la plus grande Nakba alors que le projet national de l'OLP est fini après Arafat

Le secrétaire général du mouvement du Djihad islamique, Dr. Ramadan Abdel Allah Chellah a affirmé que l'accord d'OSLO est plus dangereux que la Nakba de 1948, tout en affirmant que cet accord était la grande Nakba pour les palestiniens.

Il a souligné que cet accord a été proposé par l'entité sioniste qui était inquiète de la progression de la résistance nationale, notamment après que le peuple palestinien a pris l'initiative, durant la première Intifada en 1987.

Les déclarations de ce dirigeant du Djihad sont venues lors de son discours de mardi soir, le 13/5, devant les participants au festival organisé sur la cour du soldat inconnu, dans la ville de Gaza, à l'occasion de la commémoration de la soixantième année de la Nakba des palestiniens.

Chellah a affirmé que les palestiniens qui ont pris l'initiative historique depuis la première Intifada ont certainement dit leur mot pour créer l'évènement en disant :" La Palestine ne serait récupérée, protégée ou libérée que par le peuple".

Il a condamné également les lettres de certains gouverneurs arabes qui ont félicité les leaders sionistes à l'occasion du soixantième anniversaire de la création de l'état de l'entité sioniste sur les territoires palestiniens.

D'un ton très fort, le leader du djihad a affirmé que l'occupation va disparaître et que la résistance et l'obstination de ses éléments vont l'expulser de la région, tout en saluant les héros résistants palestiniens qui continuent de prouver au monde entier, par leur patience et leur lutte, la légitimité de leur question palestinienne.

Il a réaffirmé que la plus grande Nakba pour le peuple palestinien est celle d'OSLO, tout en condamnant le groupe de Ramallah qui continue de poursuivre les résistants en Cisjordanie pour garantir la sécurité de l'occupation et ses objectifs sionistes.

"Il est très honteux de signer un accord pour renoncer à nos terres sous prétextes de non équilibres des forces", a–t-il ajouté.

Chellah a condamné aussi les pratiques irresponsables et non patriotiques des services sécuritaires dirigés par le président, Mahmoud Abbas, qui continuent de poursuivre les résistants patriotiques et s'opposent à leurs armes pour appuyer les agendas israélo-américains, notamment après l'arrestation des épouses des détenus palestiniens qui souffrent énormément dans les prisons sionistes.

Il a montré que le projet patriotique de l'OLP est fini juste après la mort du président, Yasser Arafat, qui a été encerclé puis empoisonné, tout en affirmant que l'autorité palestinienne est devenue un fardeau sur les épaules du peuple palestinien, surtout après que la direction n'a pas pu prendre l'initiative après son échec aux dernières élections remportées par le Hamas.

Palestine: L'occupation a fait échouer les efforts égyptiens visant à réaliser une accalmie (Al-Masri)

Le parlement : le droit au retour est sacré et celui qui l'abandonne est un traître

Le chef du conseil législatif palestinien part intérim, Dr.Ahmed Bahr a porté la responsabilité historique sur la grande Bretagne qui a causé la Nakba du peuple palestinien, en implantant l'état de l'entité sioniste sur les territoires palestiniens, après le pacte de Belfort le 2 novembre 1917 qui a donné le droit à la création de l'état de l'occupation.

Lors de la réunion du conseil législatif, le mardi 13/5, dans ses deux sièges à Gaza et en Cisjordanie, à l'occasion de la commémoration de la 60° année de la Nakba, Bahr a affirmé que le droit de retour des réfugiés palestiniens à leur terres est un droit sacré, tout en déclarant que celui qui s'oppose à ce droit ou l'abandonne est un traître contre la patrie.

Bahr a appelé les gouverneurs des pays arabes, musulmans, ainsi que les pays du monde libre et l'ONU à prendre leurs responsabilités envers la question Palestinienne légitime, tout en insistant sur l'entente nationale palestinienne pour faire face aux plans de l'entité sioniste et ses alliés qui continuent d'encercler le peuple palestinien pour paralyser sa résistance et affaiblir sa volonté patriotique.
Plusieurs députés palestiniens, notamment le chef du comité des affaires des réfugiés palestiniens, le Dr. Abdel Fatah Darkhan a affirmé que les prétentions des sionistes de posséder un droit historique en Palestine n'est pas vrai et ne s'appuie sur aucune vérité.

Il a affirmé que l'occupation doit porter actuellement leurs responsabilités humaines, morales et politiques envers les palestiniens.

Dans ce contexte, plusieurs députés dont Mouna Mansour, Houda Naïim et Samira Al Halaïka, Djamila Al Chati ont affirmé le droit du peuple palestinien à la résistance pour combattre les forces armées occupantes qui se sont emparées depuis 60 ans de ses terres d'origines, tout en affirmant que cela est un droit que qui est garanti par toutes les lois religieuses et internationales.

Pour sa part, le député Khalil Al Haya a affirmé l'importance d'appuyer les renforts de la résistance et l'entente nationale, tout en appelant à la nécessité immédiate d'un dialogue inter palestinien pour faire face aux défis et plans contre le projet patriotique palestinien.

Les députés palestiniens dont Mohamed Al Ghoul ont condamné fortement la position du conseil international de la sécurité et l'ONU, en les accusant de ne pas être justes et honnêtes en ce qui concerne les droits du peuple palestinien violés par l'entité sioniste, tout en montrant que 7 millions de palestiniens ont été expulsés par la force de leurs terres et maisons, en soulignant que la direction américaine s'est opposé aux droits palestiniens plus de 43 fois, en utilisant son veto.

Les parlementaires palestiniens ont affirmé que Gaza est leur chemin vers le triomphe, en réaffirmant que le blocus ne va jamais affaiblir la volonté très solide des palestiniens, tout en soulignant que les Tatars et les seigneurs des guerres Croisées ont été battus sur les terres de Gaza.

À l'occasion de la commémoration de la 60è année de la Nakba, les députés ont condamné situation politique très faible des gouverneurs arabes où certains entament des relations politiques avec l'entité sioniste au dépend des droits du peuple palestinien et sa question légitime, en les appelant à réviser leurs politiques et positions pour appuyer les droits, principes et intérêts suprêmes de leur nation arabe et musulmane.

Palestine: L'occupation a fait échouer les efforts égyptiens visant à réaliser une accalmie (Al-Masri)

Barhoum avertit des tentatives sionistes pour faire échouer l'accalmie

Le porte–parole du mouvement Hamas, Fawzi Barhoum, a affirmé que l'accalmie a été proposée par l'Égypte et acceptée par toutes les factions palestiniennes dont le Hamas, tout en avertissant des tentatives et ruses de l'entité sioniste pour faire échouer l'accalmie.
Lors d'une réunion politique organisé, le lundi 12/5, par le bureau des relations générales du Hamas, dans le quartier d'Al Daraj et de Toufah à Gaza, Barhoum a dit que les sionistes annoncent des déclarations contradictoires aux masses médias pour faire échouer les efforts égyptiens, en tentant de montrer que le Hamas refuse l'accalmie.

Il a souligné que son mouvement attend toujours la réponse officielle de l'Égypte à travers son missionnaire, le ministre Omar Souleymane qui avait rencontré le ministre sioniste de la guerre, Ehud Barak, pour discuter des propositions du Hamas à propos de l'accalmie.

Le porte-parole du Hamas a insisté sur la levée immédiate du blocus et de finir la tragédie du peuple palestinien, tout en indiquant aux divers moyens du blocus imposé par plusieurs cotés au niveau local, arabe et international contre le peuple palestinien.

Il a attiré l'attention aux pratiques injustes et inacceptables des services sécuritaires du président de l'autorité palestinienne, Mahmoud Abbas en continuant de coopérer fortement avec les services de renseignements sionistes, notamment après l'arrestation des épouses des détenus palestiniens dans les prisons de l'entité sioniste.

Finalement, Barhoum a affirmé que la résistance nationale palestinienne est prête à combattre fortement les forces armées sionistes, tout en confirmant la solidarité des palestiniens autour de leur résistance, en soulignant que le Hamas n'est pas inquiète de l'avenir de Gaza, ni de la résistance ou du gouvernement palestinien dans la bande de Gaza.

Palestine: L'occupation a fait échouer les efforts égyptiens visant à réaliser une accalmie (Al-Masri)

A la fin de leur sixième conférence, les Palestiniens d'Europe déclarent leurs positions

Une dizaine de milliers de Palestiniens, venant de partout du continent européen, ont terminé leur sixième conférence, à Copenhague. Des personnalités venant de l'intérieur de la Palestine comme de l'extérieur y ont participé.

La conférence s’est terminée par la signature d'un document qui a pris la nomination « La soixantième ». Ce document d'une introduction, de quinze articles et d'une conclusion, exprime les grandes lignes de la pensée et de la position des Palestiniens d'Europe.

Le document est basé sur ceux des conférences précédentes et sur les discussions menées dans cette sixième conférence, qui était une vraie réussite. Elle a été organisée, samedi 3 mai 2008, par le secrétariat général de la conférence des Palestiniens d'Europe, le centre du Retour, le club palestinien de Danemark. Différents établissements palestiniens travaillant au Danemark ou à l'extérieur y ont participé.

« Soixante ans après, le retour est plus proche encore ». C'était le slogan hissé par la sixième conférence des Palestiniens d'Europe qui tombe à l'occasion du soixantième anniversaire de la Nakba, la catastrophe.

Une partie intégrale du peuple

Dans le premier article, les Palestiniens d'Europe affirment leur appartenance intégrale au peuple palestinien. Ils font partie de son histoire, de sa civilisation, de son identité arabo-islamique. Ils confirment que partout dans le monde, le peuple palestinien constitue une seule unité indivisible.

Dans le deuxième article, les Palestiniens d'Europe déclarent qu'ils continuent leur attachement à leur identité palestinienne. Ils continuent à défendre les droits palestiniens justes.

Le droit au retour

Les Palestiniens d'Europe, comme le peuple palestinien tout entier, insistent sur leur droit au retour à leur terre, à leur patrie. Ils refusent toute concession à ce sujet, et ne laissent personne faire quelque concession que ce soit.

Ils demandent à la communauté internationale d'actionner le droit au retour des réfugiés qui avaient été chassés de leurs terres, de leurs domiciles. Ils doivent y retourner et être indemnisés comme il se doit.

Soixante ans après

Le document des Palestiniens d'Europe condamne catégoriquement la festivité affichée par quelques institutions européennes, officielles ou officieuses, à l'occasion de la création de l'Entité d'occupation. Elles ne prêtent aucune attention aux souffrances du peuple palestinien, aux massacres, aux déportations dont il est le sujet depuis 1948.

Par contre, les Palestiniens d'Europe remarquent avec dignité qu'après soixante ans de souffrances, le peuple palestinien continue à s'attacher à ses droits nationaux et à toujours espérer obtenir ses droits, malgré toutes les souffrances, malgré le prix fort qu'il paye. L'endurance qu'il affiche toujours le rapproche de plus en plus de la victoire.

Al-Quds

Les Palestiniens d'Europe, dans leur document, saluent la résistance du peuple palestinien et tous les sacrifices qu'il a fait depuis environ un siècle. Des martyrs. Des blessés. Des captifs. Il donne tout pour défendre sa patrie, ses lieux saints, sa liberté, sa dignité.

Quant à la ville d'Al-Quds (Jérusalem), les Palestiniens d'Europe attirent l'attention sur les dangers dont la ville est le sujet. Elle est le sujet d’une judaïsation systématique et de tentatives voulant effacer son identité historique, culturelle…

Le crime du blocus

L'article quatre du document est exclusivement consacré au blocus imposé sur la bande de Gaza. Les Palestiniens d'Europe y renouvellent leur condamnation catégorique de la politique de siège imposée sur notre peuple de la bande de Gaza. Ils la considèrent comme un crime programmé. Un crime selon tous les critères humains et moraux. C'est une image exprimant l'absence de toute bonne conscience internationale devant l'agonie d'un million et demi d'âmes.

Les Palestiniens d'Europe appellent, dans le même article, à une levée rapide de du blocus, à un arrêt immédiat de cette agression perpétrée continuellement contre les villes et les villages palestiniens, de Rafah jusqu'à Jénine. « Nous exhortons l'Union Européenne à adopter une position plus forte afin de lever l'injuste blocus imposé sur la bande de Gaza. La levée du siège sera une preuve explicite de la réelle position de l'Europe à l'égard des droits de l'homme. Nous demandons également au monde arabo-islamique, la république d'Egypte en tête, de travailler efficacement pour briser le blocus et pour ouvrir le passage de Rafah », marque le document.

Les politiques de l'occupant

Les Palestiniens d'Europe confirment leur indignation face à l'occupation israélienne et à ses politiques agressives contre la terre palestinienne. Face à la colonisation renforcée. L'installation du mur de séparation discriminatoire qui dévore la terre palestinienne. La confiscation et le vol de terrains. La démolition de maisons sous n'importe quel prétexte. L'installation de barrages. La déchirure de groupes résidentiels palestiniens.

L'Etat juif

« Le document de la soixantième » met en garde contre les coups cachés derrière cette nouvelle appellation d'« Etat juif » qui n'arrête pas de se répandre. Cette appellation signifie la déportation de Palestiniens, encore une fois. Notons cependant que cette appellation est lancée en même temps que les campagnes d'agression discriminatoire continuent contre les Palestiniens vivant sur leurs territoires occupés en 1948.

Pour ce qui est des près de douze mille Palestiniens enfermés dans les prisons de l'occupation israélienne, les Palestiniens d'Europe leur envoient toute leur salutation et leur reconnaissance. En fait, ils souffrent de toutes sortes de torture et d'agression quotidienne.

Les Palestiniens d'Europe attirent l'attention sur la dangerosité du cas des captifs palestiniens. Leur cas comporte beaucoup d'injustice, de graves violations. Il faut une intervention internationale pour mettre fin à leurs souffrances, ainsi qu'aux souffrances de leurs familles. Il faut pousser les autorités de l'occupation à les libérer et à ce qu'elles arrêtent d'enfermer quotidiennement des Palestiniens dans ses prisons.

L'unité

Et en ce qui concerne la scène interne palestinienne, les Palestiniens d'Europe affirment : « L'unité nationale reste le choix primordial du peuple palestinien. Et cette unité reste son rempart face aux circonstances difficiles. Elle est son arme face à l'occupation et pour la protection de ces principes nationaux et de ses intérêts suprêmes. Et puis, un dialogue sérieux devra régner sur la maison palestinienne. Il est l'outil indispensable pour résoudre tous les problèmes envisagés ».

Quant à la représentativité, les Palestiniens d'Europe continuent à considérer l'OLP comme le représentant légitime des Palestiniens, à condition qu'elle soit réorganisée sur des bases démocratiques, avec des élections libres dans lesquelles participeront toutes les tranches du peuple palestinien, aussi bien à l'intérieur qu'à l'exil. Par ailleurs, ils appellent à une enquête sérieuse pour desceller les circonstances de la mort du défunt président Yasser Arafat.

Une cause, une justice

Les Palestiniens d'Europe font rappeler que la cause palestinienne, le droit du peuple palestinien au retour et à la libération de l'emprise de l'occupation méritent le soutien de tout homme libre, de celui qui défend la justice et l'humanisme.

Par ailleurs, ils saluent tous ceux qui soutiennent le peuple palestinien et expriment leur solidarité avec sa cause juste.

A la fin de leur document, les Palestiniens d'Europe ont salué tout leur peuple, où qu'il se trouve, à l'intérieur comme à l'extérieur. Ils confirment que le peuple palestinien, soixante ans après la catastrophe qu'il avait subie, est plus proche de la victoire, plus que jamais.


Palestine: L'occupation a fait échouer les efforts égyptiens visant à réaliser une accalmie (Al-Masri)

La mort de quatre palestiniens lors des incursions sionistes au sud et nord de la bande de Gaza

Des sources médicales palestiniennes ont annoncé, ce matin mercredi 14/5, la mort de quatre citoyens palestiniens dont un résistant des brigades d'Al-Qassam, la branche militaire du mouvement Hamas, lors des incursions sionistes au nord et sud de la bande de Gaza.

Les sources ont dit au correspondant du centre palestinien d'information, qu'un citoyen palestinien est mort par les tirs des forces occupantes qui ont envahi la région située aux alentours du cimetière d'Al-Chouhada à l'Est de Jabalia, au nord de la bande de Gaza.

Dans le même contexte, les sources médicales ont dit que deux autres citoyens palestiniens sont morts lors d'un bombardement sioniste contre un groupe de citoyens palestiniens à l'est du cimetière de la ville de Jabalia, au nord de la bande de Gaza et que leurs corps sont arrivés séparés à l'hôpital de Kamal Adwan, au nord de la bande de Gaza.

Des témoins oculaires ont dit que les forces occupantes ont rasé de grandes surfaces de terres agricoles des citoyens palestiniens, à l'est de Jabalia, en ouvrant le feu vers les maisons résidentielles.

Au sud de la bande de Gaza, des sources médicales ont annoncé la martyre d'un résistant d'Al-Qassam alors que trois autres ont été blessés lors d'une incursion sioniste dans le village Khouzaa et Abassan, à Khan Younès.


Palestine: L'occupation a fait échouer les efforts égyptiens visant à réaliser une accalmie (Al-Masri)

La mort d'un malade palestinien lève le nombre des victimes du blocus à 153 martyrs

Le citoyen palestinien malade, Mohammed Abdel-Raouf Mesbah Abdel-Shafi, 51 ans, est mort, hier soir mardi 13/5, après une longue souffrance d'une maladie cardiaque et l'interdiction des autorités de l'occupation aux malades de la bande de voyager pour aller se soigner à l'étranger à cause du blocus sioniste imposé contre la bande de Gaza depuis plus de onze mois successifs.

Le porte-parole de la commission populaire pour la lutte contre le blocus, Rami Abdou, a dit que le citoyen palestinien Abdel-Shafi qui habitait le quartier d'Al-Rimal, à l'ouest de la ville de Gaza a présenté plus de vingt demandes aux autorités occupantes pour lui permettre d'aller se soigner à l'étranger, mais elles ont refusé toutes ces demandes.

Dans le même contexte, la citoyenne palestinienne, Samia Ahmed Al-Saftawi, 55 ans, qui souffrait d'un cancer, est morte, hier soir, après que les forces occupantes lui ont interdit également de voyager pour aller se soigner à l'étranger.

Le citoyen palestinien Arafat Nassio, 30 ans, est mort suite à sa blessure par les tirs des forces de l'occupation au début de la première Intifada, avant vingt ans, où son état avait besoin d'un soin continuel dans les hôpitaux égyptiens, mais le sévère blocus sioniste imposé contre Gaza n'a pas permis à la famille de Nassio de le transporter à l'étranger pour aller se soigner.

Palestine: L'occupation a fait échouer les efforts égyptiens visant à réaliser une accalmie (Al-Masri)

Alertes : la construction d'un pont sur la porte des Maghrébins menace le mur d'Al-Aqsa

Le porte-parole du mouvement islamique dans les territoires palestiniens occupés en 1948, l'avocat Zahi Nejdat, a averti, hier mardi 13/5, dans une déclaration de presse dont le Centre palestinien d'information a reçu une copie, de la décision de la municipalité de l'occupation dans la ville occupée d'Al-Qods pour construire un pont sur la porte des Maghrébins, en montrant qu'elle va entraîner à de dangereuses menaces contre la mosquée sainte d'Al-Aqsa et la ville occupée d'Al-Qods.
Il a déclaré que ce pont va permettre aux forces occupantes de faire entrer les éléments de la police dans la mosquée pour terroriser les fidèles et va encourager le contrôle des autorités de l'occupation sur la ville d'Al-Qods et la mosquée d'Al-Aqsa.

Nejdat a dit que ces démolitions sur la porte des Maghrébins dans le cadre de la construction du prétendu temple juif, tout en soulignant au refus du mouvement islamique à la décision de la municipalité de l'occupation et appelant tous les musulmans au monde à déployer leur efforts pour protéger la mosquée sainte d'Al-Aqsa.

De sa part, le président de la haute ligue islamique, Cheikh Ekrima Sabri, a dit que le pont sioniste représente une agression contre les Wakfs islamiques, tout en appelant l'UNESCO à interdire la construction de ce pont.


Palestine: L'occupation a fait échouer les efforts égyptiens visant à réaliser une accalmie (Al-Masri)

La commission d'Al Qods à Gaza avertit des tentatives sionistes pour détruire la porte des Magrébins

La commission d'Al Qods au ministère des legs pieux et des affaires religieuses, à Gaza a avertit des tentatives de l'entreprise sioniste qui continue ses œuvres en menaçant la porte des Magrébins et en construisant un pont militaire afin de l'utiliser pour envahir la mosquée sainte d'Al Aqsa par la police et les groupes extrémistes sionistes.

Lors de son communiqué de presse dont le centre palestinien d'information a reçu une copie, le 13/5, cette commission avait affirmé que des mesures exercées sur le terrain prouvent l'insistance de l'entreprise sioniste pour escalader ses crimes et démolir la porte des Magrébins qui représente une partie importante de la mosquée sainte d'Al Aqsa.
Le communiqué a appelé les pays arabes, musulmans et les institutions qui s'occupent des lieux saints et religieux au monde entier à intervenir immédiatement pour arrêter les violations flagrantes perpétrées par l'entreprise sioniste qui escalade ses crimes afin de détruire une partie sacrée et historique (la porte des Magrébins) d'Al Aqsa.

Le comité d'Al Qods a appelé dans son communiqué les palestiniens, notamment les habitants de la ville occupée d'Al Qods à se regrouper massivement dans la mosquée sainte d'Al Aqsa et organiser des Sit-in pour protéger leur mosquée sainte face aux crimes de l'entité sioniste et ses tentatives qui menacent dangereuses contre la mosquée sainte d'Al Aqsa.

Palestine: L'occupation a fait échouer les efforts égyptiens visant à réaliser une accalmie (Al-Masri)

Un plan sioniste prévoit de construire 150 nouvelles unités coloniales dans la ville d'Al-Qods

La municipalité de l'occupation dans la ville occupée d'Al-Qods a accepté, dimanche dernier, le 11/5, un plan pour construire 150 nouvelles unités coloniales dans la colonie sioniste de "Jilo", installée illégalement sur les terres des citoyens palestiniens, au sud de la ville d'Al-Qods.

Le porte-parole de la municipalité sioniste a dit que ce plan comporte un bâtiment de douze étages et trois autres de 14 étages sur 20 mille mètres carrés.

Il a souligné que ce plan fait partie d'une grande stratégie pour la construction de plus de 40 mille unités coloniales dans la ville occupée d'Al-Qods.

De son côté, le directeur du département des cartes à l'association des études arabes, Khalil Tafkhaji, a dit que ce plan sioniste va être exécuté sur les territoires palestiniens occupés en 1970.

L'expert palestinien a ajouté que la colonie sioniste de Jilo est l'une des grandes colonies sionistes installées sur les terres des citoyens palestiniens dans la ville occupée d'Al-Qods.

http://www.palestine-info.cc http://www.palestine-info.cc



Mercredi 14 Mai 2008

Actualité nationale | EUROPE | FRANCE | Proche et Moyen-Orient | Palestine occupée | RELIGIONS ET CROYANCES

Publicité

Brèves



Commentaires