Palestine occupée

Palestine: L'UNRWA cesse ses services dans la bande de Gaza



Lundi 5 Mai 2008

Palestine: L'UNRWA cesse ses services dans la bande de Gaza
L'Office de secours des Nations Unies pour les réfugiés palestiniens au Proche-Orient (UNRWA) a annoncé qu'elle va cesser la distribution des produits alimentaires aux réfugiés dans la bande de Gaza, si l'occupation ne livre pas, aujourd'hui lundi 5/5, le carburant à Gaza.

Le porte-parole de l'UNRWA, Adnane Abou Hasna, a dit dans ses déclarations de presse, que l'épuisement du carburant va arrêter les véhicules de l'agence et va endommager tous les programmes de l'UNRWA dont l'éducation, les aides et les services sociales.

Abou Hasna a souligné à la détérioration du niveau de vie des réfugiés palestiniens parce qu'ils représentent la classe la plus pauvre de la société palestinienne et que 650 réfugiés palestiniens reçoivent des aides alimentaires de l'UNRWA de façon continuelle.

L'UNRWA avait cessé, le mois dernier, toutes les opérations d'aides dans la bande de Gaza à cause de l'épuisement du carburant nécessaire pour ses véhicules et centres.

Les habitants de la bande de Gaza vivent des situation humaines très difficiles avec la continuation du sévère blocus sioniste contre la bande depuis plus de onze mois successifs.

Palestine: L'UNRWA cesse ses services dans la bande de Gaza

Hamas refuse le déploiement des forces internationales à Gaza

Le mouvement du Hamas a refusé l'appel au déploiement des forces internationales dans la bande de Gaza pour protéger le peuple palestinien, tout en considérant que cet appel représente une solution inefficace.

Il a appelé à lever le blocus sioniste imposé contre la bande de Gaza au lieu de déployer des forces internationales qui ne présenteront rien aux palestiniens.

Le porte-parole du mouvement Hamas, Fawzi Barhoum, a dit que la proposition de déploiement des forces internationales dans la bande de Gaza est refusée parce que le peuple palestinien veut finir l'occupation et lever le blocus sioniste imposé contre Gaza.

Il a ajouté que ces appels sont inefficaces parce que les forces internationales vont occuper la bande de Gaza pour garantir l'occupation sioniste et servir ses intérêts.

Barhoum a considéré que l'acceptation de l'autorité palestinienne à Ramallah à l'appel du déploiement des forces internationales à Gaza représente l'état de l'échec politique de l'autorité en disant : "l'autorité a accepté l'appel du déploiement des forces internationales à Gaza après qu'elle est devenue liée aux projets défaitistes".

Il a ajouté que l'acceptation du front démocratique vient dans le cadre de ses relations avec l'OLP et le président de l'autorité palestinienne, Mahmoud Abbas.

Le journal sioniste, "Jérusalem Post" avait rapporté dans son numéro, d'aujourd'hui lundi 5/5, que le premier ministre français, François Fillon, a informé la commission américo-sioniste que son pays et l'Europe ne peuvent pas participer aux forces internationales pour appuyer les services de la sécurité palestinienne après l'accord des côtés concernés.

Palestine: L'UNRWA cesse ses services dans la bande de Gaza

Les syndicats professionnels saluent le rôle du journaliste palestinien pour servir sa cause

Le bloc des syndicats professionnels palestiniens dans la bande de Gaza a salué le rôle des journalistes palestiniens et leurs efforts pour servir leur question palestinienne juste, malgré les grands défis qui paralysent leur travail.

Le bloc des syndicats a salué, aujourd'hui dimanche 4/5, dans un communiqué de presse, à l'occasion de la journée mondiale de la liberté de la presse, les martyrs du mouvement médiatique palestinien qui ont présenté leurs âmes pour dévoiler la vérité et montrer au monde la souffrance du peuple palestinien.

Le bloc a souligné l'importance de respecter les libertés de presse, de travailler pour la protection des journalistes et pour arrêter les campagnes de poursuite à leur encontre.

Il a également appelé tous les médias à ne pas utiliser de termes provocants qui créent l'anarchie au sein des Palestiniens et d'unir les efforts médiatiques pour servir les hauts intérêts du peuple palestinien.

Palestine: L'UNRWA cesse ses services dans la bande de Gaza

Hamas : Rice vient dans la région pour déterminer le projet de l'Etat juif

Le mouvement du Hamas a affirmé que la visite de la ministre américaine des affaires étrangères Condoleezza Rice dans la région vient dans le cadre des mensonges américains pour gagner du temps dans le but de déterminer le projet de l'Etat juif.

Le porte-parole du mouvement du Hamas Fawzi Barhoum a dit, aujourd'hui dimanche 4/5, dans une déclaration de presse dont le Centre Palestinien d'Information a reçu une copie, que la visite de Rice vient pour couvrir l'échec des rencontres et des négociations américaines et sionistes avec le président de l'autorité palestinienne, Mahmoud Abbas, surtout de sa dernière rencontre avec le président américain, George Bush.

Barhoum a souligné que le président Bush a annulé ses promesses au président Abbas dont la création d'un Etat palestinien indépendant.

Le porte-parole du Hamas a affirmé que son mouvement refuse les rencontres et les visites des responsables américains, notamment de Rice, qui représente pour les Palestiniens un envoyé de malheur contre leurs intérêts et droits, qui considère la bande de Gaza comme une entité ennemie.

Palestine: L'UNRWA cesse ses services dans la bande de Gaza

Communiqué final du sixième congrès des Palestiniens en Europe

Le sixième congrès des Palestiniens en Europe, qui s'est tenu samedi 3/5 à Copenhague, a eu lieu avec une participation de dix mille personnes, sous le slogan "Après soixante ans de colonisation, nous sommes proche du retour. Il a insisté sur l'attachement des réfugiés palestiniens au droit au retour.

Le texte du communiqué final du congrès, intitulé "Le document de la soixantième commémoration de la Nakba", contenait 15 points essentiels :

1- Les Palestiniens en Europe soulignent qu'ils forment une partie très importante du peuple palestinien et de sa profondeur historique, de son patrimoine culturel et de ses origines arabes et musulmanes et que le peuple palestinien dans tous les lieux de refuge représente une seule masse indivisible.

2- Les Palestiniens en Europe annoncent leur fort attachement à leur origine palestinienne et aux intérêts suprêmes, droits et principes du peuple palestinien.

3- Les Palestiniens en Europe affirment le droit au retour des réfugiés palestiniens à leurs terres occupées, et soulignent que personne ne possède le droit de l'abandonner.

4- Les Palestiniens en Europe appellent la communauté internationale à activer le droit au retour des réfugiés palestiniens et à les dédommager des grandes pertes et souffrances qui se sont accumulées depuis 60 ans de tragédie et de refuge.

5- Les Palestiniens en Europe condamnent aavec force les tentatives des parties officielles et non officielles en Europe qui acceptent la commémoration du 60ème anniversaire de la création de l'Etat de l'occupation en négligeant l'expulsion injuste et illégale des Palestiniens de leurs terres origines depuis 1948 et la Nakba 'grande catastrophe) de 1967. Ils condamnent également la judaïsation continuelle, les confiscations des terres agricoles et la continuation des activités coloniales.

6- Les Palestiniens en Europe voient avec grande fierté et admiration la patience du peuple palestinien qui s'attache fortement à ses principes, ses droits et ses intérêts suprêmes, en présentant de grands sacrifices pour avoir sa liberté, chose qui prouve qu'il va bientôt récupérer ses droits légaux.

7- Les Palestiniens en Europe estiment avec grande fierté la résistance et la patience du peuple palestinien qui continue à présenter des martyrs, des blessés et des captifs depuis environ un siècle, luttant pour libérer sa patrie et ses lieux saints.

8- Les Palestiniens en Europe avertissent des grands dangers qui menacent la ville d'Al-Qods, notamment la sainte mosquée d'Al-Aqsa et les lieux sacrés islamiques et chrétiens.

9- Les Palestiniens en Europe renouvellent leur forte condamnation du blocus injuste et inhumain, imposé sévèrement contre un million et demi d'innocents citoyens. Ils appellent à sa levée immédiate et considèrent que l'Union Européenne est devant un examen réel et historique en ce qui concerne les droits de l'homme. Ils appellent aussi les pays arabes, notamment l'Égypte, à prendre ses responsabilités humaines et nationales pour mettre fin aux souffrances des Palestiniens et ouvrir le passage de Rafah.

10- Ils condamnent avec vigueur l'occupation et sa politique sioniste de judaïsation, ainsi que la continuation de la construction du mur de séparation raciste, le colonialisme, la fermeture des passages, l'installation de nouveaux barrages et la confiscation régulière des terres des citoyens palestiniens et de leurs ressources agricoles.

11- Ils lancent une grande alerte face aux appels à la judaïsation de l'Etat de l'occupation pour expulser les habitants palestiniens de leurs territoires occupés en 1948.

12- Les Palestiniens en Europe adressent un message de grande admiration et de grande fierté aux 12 mille captifs palestiniens, comportant des enfants et des femmes, des députés et des ministres, qui souffrent dans les prisons de l'occupation, chose qui nécessite des interventions internationales pour arrêter les violations des autorités sionistes.

13- Les Palestiniens en Europe affirment leur attachement à l'entente nationale palestinienne qu'exige tout le peuple palestinien comme un choix unique et stratégique pour faire face aux crimes de l'occupation, et ils insistent sur le dialogue inter-palestinien.

14- Les Palestiniens en Europe confirment que l'OLP est le représentant légitime des Palestiniens après qu'il soit réformé sur des bases démocratiques et nationales, et après des élections libres dans lesquelles participeraient toutes les factions du peuple palestinien à l'intérieur et l'extérieur de la Palestine. Ils appellent aussi à révéler les conditions du meurtre du président Yasser Arafat.

15- Les Palestiniens en Europe rappellent l'importance de la question légitime palestinienne du retour des réfugiés palestiniens, et que l'autodétermination et la libération nécessitent, durant la 60ème commémoration de la Nakba, le soutien de tous ceux qui s'occupent de la justice, de ceux qui luttent pour les droits de l'homme.

Enfin, les Palestiniens en Europe ont présenté leurs chaleureuses salutations à tous les Palestiniens sans exception, et ont affirmé que les Palestiniens sont actuellement plus proches de leur retour à leur terres d'origines, grâce à leur résistance, à la patience et aux sacrifices.

Palestine: L'UNRWA cesse ses services dans la bande de Gaza

Hamas : le congrès de Copenhague dit à Abbas qu'il n'a pas le droit d'abandonner le droit de retour

Le mouvement du Hamas a bien accueilli l'appel du président du mouvement islamique dans les territoires palestiniens occupés en 1948, Cheikh Raed Salah, au président de l'autorité palestinienne, Mahmoud Abbas, et au premier ministre au gouvernement d'unité nationale, Ismaïl Haniyeh, pour reprendre le dialogue national palestinien et finir les désaccords internes.

Le leader du Hamas, Ismaïl Redhwan, a dit que son mouvement salue l'appel du Cheikh Raed Salah qui a appelé, dans son discours lors du sixième congrès des palestiniens en Europe qui a eu lieu, hier samedi 3/5, dans la capitale du Danemark, Copenhague, à reprendre le dialogue nationale palestinien, sans conditions, pour reprendre l'unité nationale, répondre aux agressions sionistes et arrêter les négociations inutiles de l'autorité palestinienne avec l'occupation.

Redhwan a dit qu'ils sont prêts à faire réussir toutes les tentatives de dialogue, tout en appelant le président Abbas à répondre à cet appel pour reprendre le dialogue sans conditions.

Il a déclaré que le président Abbas ne possède pas la décision de dialogue à cause des pressions des Etats-Unis et de l'état de l'occupation, en insistant que les interventions de la direction américaine dans affaires palestiniennes internes paralysent le dialogue national palestinien.

Redhwan a souligné que la délégation du mouvement du Hamas qui a rencontré l'ancien président américain, Jimmy Carter, lui a expliqué les interventions négatives de la direction américaine dans les affaires palestiniennes internes et ses pressions sur l'autorité palestinienne, en disant que ces interventions doivent s'arrêter.

Il a salué tous les palestiniens qui célèbrent la 60ème commémoration de la catastrophe (Nakba) du peuple palestinien dans le monde entier, en soulignant qu'ils affirment que le droit de retour est sacré.

Ismaïl Redhwan a dit que ces activités représentent une lettre au président Abbas que personne ne possède le droit d'abandonner le droit de retour des réfugiés palestiniens après soixante ans de la catastrophe (Nakba) palestinienne et que les négociations inutiles du président Abbas avec l'occupation israélienne ne peuvent pas annuler ce droit.

http://www.palestine-info.cc/ http://www.palestine-info.cc/



Lundi 5 Mai 2008

Actualité nationale | EUROPE | FRANCE | Proche et Moyen-Orient | Palestine occupée | RELIGIONS ET CROYANCES

Publicité

Brèves



Commentaires