Palestine occupée

Palestine: Gaza vit dans l'obscurité, elle est menacée d'une catastrophe sanitaire


Dans la même rubrique:
< >


Mardi 13 Mai 2008

Palestine: Gaza vit dans l'obscurité, elle est menacée d'une catastrophe sanitaire
Plus d'un million et demi de citoyens palestiniens vivent dans l'obscurité dans la Bande pour la deuxième nuit consécutif après la coupure de l'électricité à cause de l'épuisement du carburant nécessaire pour la centrale électrique principale de Gaza.

La coupure de l'électricité de la bande de Gaza menace d'arrêter les appareils médicaux dans les hôpitaux, mettant la vie de centaines de malades en danger de mort collective.

L'autorité de l'énergie a dit que les autorités de l'occupation israéliennes refusent de fournir la centrale électrique de la Bande en carburant sous des prétextes sécuritaires.

Le directeur général de l'autorité de l'énergie, Abdel-Karim Abdine, a dit à des journalistes : "Nous avons parlé avec les Israéliens et nous leur avons demandé de reprendre la livraison de carburant pour la centrale électrique de la Bande, mais ils refusent toujours en prétendant que le passage de Nahel Oz comporte des défis sécuritaires".

L'autorité de l'énergie avait annoncé, samedi dernier, le 10/5, l'arrêt de la centrale électrique principale après l'épuisement du carburant

Palestine: Gaza vit dans l'obscurité, elle est menacée d'une catastrophe sanitaire

Une organisation internationale appelle à obliger l'occupation à livrer du carburant à Gaza

Le président de l'organisation internationale "Oxfam", Jeremy Hobbs, a appelé les autorités de l'occupation israéliennes à intervenir immédiatement pour éviter la crise sanitaire qui frappe la bande de Gaza.
Dans un communiqué de presse dont le Centre Palestinien d'Information a reçu une copie, Hobbs a dit, hier dimanche 11/5, que l'occupation israélienne doit livrer le carburant nécessaire pour la centrale électrique de la bande de Gaza, et il a appelé toutes les parties impliquées à fournir du carburant, des matières sanitaires et de l'eau potable à Gaza.

Il a également appelé la communauté internationale à obliger les autorités de l'occupation israéliennes à exécuter ses engagements humains envers les citoyens palestiniens dans la Bande.

Palestine: Gaza vit dans l'obscurité, elle est menacée d'une catastrophe sanitaire

Olmert refuse l'accalmie et met des conditions, comme la libération de Shalit

Le premier ministre sioniste Ehud Olmert a refusé l'initiative égyptienne pour réaliser une accalmie entre les forces occupantes et les factions de la résistance palestinienne, et il a émis de nouvelles conditions.

Olmert, qui a rencontré aujourd'hui lundi 12/5 le ministre égyptien Omar Souleymane, a dit : "Israël insiste sur la libération du soldat Gilad Shalit qui doit être l'une des conditions de l'accalmie proposée par l'Égypte".
Il a ajouté que l'entité sioniste veut la trêve, mais qu'elle demande d'interdire au mouvement du Hamas de développer ou d'acheter des armes, et il a souligné qu'il est important que son armée poursuive les résistants palestiniens dans les villes et les villages de Cisjordanie.

Le ministre Omar souleymane est arrivé, hier dimanche 11/5, dans l'entité sioniste pour proposer l'initiative de son pays afin de réaliser un cessez-le-feu entre l'occupation et les factions de la résistance.

Des sources politiques sionistes de haut rang ont annoncé que l'occupation ne va accepter la trêve avant que ses demandes ne soient effectuées.

Le général Omar Souleymane a rencontré le ministre sioniste de la guerre Ehud Barak, qui a déclaré à la fin de la réunion que l'occupation considère que la libération de Shalit est une condition principale pour réaliser l'accalmie.
Barak a menacé, lors de sa rencontre avec le ministre Omar Souleymane, que l'occupation exécutera une vaste opération militaire pour arrêter les opérations de la résistance.

Dweik : Le droit au retour est la roche sur laquelle vont se briser les rêves de l'occupation

Le président du conseil législatif palestinien captif dans les prisons sionistes Dr.Aziz Dweik a dit que le droit au retour des réfugiés palestiniens est sacré, car il représente la roche sur laquelle vont se casser les rêves de l'occupation sioniste.

A l'occasion de la 60ème commémoration de la catastrophe (Nakba) du peuple palestinien, Dr. Dweik a insisté sur l'importance de mettre des agendas nationaux pour commémorer la Nakba et nommer le 15 mai "La journée de l'unité nationale".
Ces déclarations sont venues lors d'uneinterview avec le département d'information du bureau de la député Samira Al-Halaïka à travers l'avocat du Dr. Dweik, dont le Centre Palestinien d'Information a reçu une copie.

Il a affirmé que le mouvement des captifs dans les prisons sionistes prépare une initiative pour mettre fin aux désaccords palestiniens internes, et il a salué les bonnes relations sociales et nationales entre les captifs de toutes les factions palestiniennes dans les prisons de l'occupation.

Au sujet de la date de publication de cette initiative, Dr. Aziz Dweik a déclaré que les discussions se poursuivent pour préparer cette initiative.

Il a dit que la publication de ce document a pris du retard à cause des difficultés rencontrées pour contacter les leaders du mouvement des captifs dans les autres prisons, et il a indiqué que ce document vise à mettre fin aux désaccords internes et à reprendre l'unité nationale dans le but de mettre un terme à l'actuelle crise du peuple palestinien.

Il a appelé tous les Palestiniens, et surtout la direction des mouvements du Hamas et du Fatah, à utiliser des moyens et des normes qui encouragent l'unité nationale et soutiennent le dialogue à travers le document de l'initiative des captifs.

Au sujet des efforts égyptiens qui visent à réaliser une accalmie entre les factions de la résistance palestinienne et l'occupation, Dr. Aziz Dweik a dit que l'Égypte doit poursuivre ses efforts pour lever le sévère blocus sioniste imposé contre la bande de Gaza dans le cas où les Sionistes refusent cette accalmie.

Le président du conseil législatif palestinien Dr. Aziz Dweik a adressé un message aux leaders arabes soulignant qu'ils doivent se rappeler que la Palestine représente le confit essentiel dans la région arabe, qui a besoin des efforts de chaque leader et dirigeant arabe pour soutenir le peuple palestinien et travailler pour réaliser ses espoirs afin d'arriver à la libération et à l'indépendance.

Dans un autre message, Dweik a appelé tous les hommes libres du monde à soutenir le peuple palestinien pour qu'il reprenne ses droits légaux.

Palestine: Gaza vit dans l'obscurité, elle est menacée d'une catastrophe sanitaire

L'office d'Al-Aqsa : Le plan pour construire un pont sur la porte des Maghrébins représente un crime

L'office d'Al-Aqsa pour la construction des lieux saints islamiques a averti des démolitions continuelles sur le chemin de la porte des Maghrébins et de la construction d'un pont militaire sioniste pour que la police sioniste et les groupes sionistes extrémistes envahissent Al-Aqsa.

L'organisation a dit, ce matin, lundi 12/5, dans un communiqué dont le Centre Palestinien d'Information a reçu une copie, que cette décision affirme l'insistance de la société sioniste de poursuivre ses crimes pour démolir la porte des Maghrébins qui représente une partie principale de la mosquée sainte d'Al-Aqsa, et qui comporte des antiquités et des Wakfs islamiques.

Le communiqué a ajouté que les Sionistes visent à judaïser la région à travers la construction d'un pont qui va permettre aux éléments de la police sioniste et de groupes sionistes extrémistes d'envahir la mosquée sainte d'Al-Aqsa.

L'organisation a dit : "Nous affirmons que les Sionistes vont poursuivre leurs crimes contre la sainte mosquée d'Al-Aqsa et la ville occupée d'Al-Qods et que le comité de Loulboulianeski pour la planification et la construction projette de démolir le reste des antiquités islamiques près de la mosquée d'Al-Aqsa".

Le communiqué a appelé les habitants des territoires palestiniens occupés en 1948 et dans la vile occupé d'Al-Qods à se diriger vers la mosquée sainte d'Al-Aqsa pour la défendre.

La commission de planification et de construction de la municipalité de l'occupation dans la ville occupée d'Al-Aqsa avait accepté un plan visant à construire un pont sur la porte des Maghrébins.

Il est à noter que les autorités de l'occupation sionistes ont entamé, le 6 février 2007, des travaux pour démolir la porte des Maghrébins, l'une des portes de la mosquée sainte d'Al-Aqsa.

http://www.palestine-info.cc http://www.palestine-info.cc



Mardi 13 Mai 2008

Actualité nationale | EUROPE | FRANCE | Proche et Moyen-Orient | Palestine occupée | RELIGIONS ET CROYANCES

Publicité

Brèves



Commentaires