Palestine occupée

Palestine: Beit Lahia:Une fille tuée et dix citoyens blessés lors d'une incursion sioniste



Samedi 26 Avril 2008

Palestine: Beit Lahia:Une fille tuée et dix citoyens blessés lors d'une incursion sioniste
une fille palestinienne est tuée aujourd'hui, samedi, le 26/4, lors d'un bombardement exécutée par les forces armée de l'occupation, contre Beit Lahia (au nord de la bande de Gaza), alors que la résistance palestinienne, notamment les brigades d'Al Qassam ont fait acharnement face aux soldats occupants sionistes.
Des sources médicales ont affirmé au correspondent du centre palestinien d'information que la fille Mariam Ma'rouf est tombé en martyre, ainsi que dix citoyens ont été blessés dont deux femmes et deux résistants des brigades d'Al Qassam.

Les sources ont affirmé que la maison du citoyen Hassan Ma'rouf a été encerclé par les troupes armée de l'occupation lors de leurs incursion contre la région susmentionné.

Les brigades d'Al Qassam (la branche militaire du Hamas) et les Sarayas d'Al-Qods (la branche militaire du Djihad islamique) ont déclaré que leurs résistants ont combattu les troupes armées sionistes, par une forte obstination, en exécutant des accrochages violents par des différentes types d'armes (les roquettes, obus de mortiers, des charges explosives) contre les forces armés envahissantes.

Des témoins ont affirmé que les forces armées sionistes étaient appuyées par plusieurs chars militaires et le survol de leur aviation de guerre.

Pour leur par, les Sarayas d'Al-Qods ont confirmé que deux de leurs résistants ont été blessé par un missile qui les pris en cible par un drone de l'occupation.

Les deux brigades ont réaffirmé que les troupes armées sionistes se sont retirées de la région après des forts accrochages avec la résistance palestinienne.

Palestine: Beit Lahia:Une fille tuée et dix citoyens blessés lors d'une incursion sioniste
Gaza cherche sa liberté et ne mourra pas de la famine, dit l'église latine

L'évêque Manuel Moslim, chef de l'église latine de la bande de Gaza, confirme : « Gaza a le droit de vivre. Si elle meurt, elle mourra dans les champs de batailles. Le peuple palestinien supportera la famine et la soif, car il cherche la liberté et non à remplir son estomac ».

C'est dans une conférence de presse donnée dans le siège de l'agence Ramattan, dans la ville de Gaza, qu'il a donné ces propos, aujourd'hui vendredi 25 avril. Jamal Al-Khodri, président du Comité populaire pour faire face au siège, y était présent, ainsi que l'envoyé de notre centre d'information CPI.

Le père Manuel a attiré l'attention sur les un million et demi d'individus assiégés dans la bande de Gaza. L'occupant essaie de briser leur dignité et de leur creuser des tombes collectives. Le problème, c'est qu'il est aidé par un Monde en silence. Il paralyse toute décision qui essaie de pratiquer une distinction entre le bourreau et sa victime.

Les habitants de Gaza souffrent de la pauvreté, de la famine, de la terreur, du chômage de plus en plus accru, ajoute-t-il. L'économie y est détruite. Les femmes ont déjà vendu leurs bijoux pour pouvoir survivre.

Parallèlement, des milliers de Palestiniens sont enfermés dans les prisons sionistes. Pas un seul d'entre eux n'est considéré comme étant un détenu de guerre, s'étonne-t-il. Parmi eux se trouvent des députés, des ministres, des hommes, des femmes et même des enfants. Cependant, un seul soldat israélien a été enlevé pendant qu'il était entouré par des centaines de soldats armés jusqu'aux dents. Le Monde lance des appels, les uns après les autres, pour le libérer, sans parler de ces milliers de captifs palestiniens.

Enfin, le père Manuel envoie un message aux peuples arabes les interpellant sur la signification de leur silence face au siège douloureux de Gaza. « Pariez-vous sur l'initiative arabe, la conférence d'Annapolis ou celle d'Oslo, qui sont déjà des lettres mortes ? », leur demande-t-il.

Les efforts donnés pour installer l'accalmie pourraient ne pas aboutir, avertit le Hamas


Les efforts politiques donnés actuellement fournissent une occasion propice à un dialogue autour de l'accalmie et du blocus, dit le Hamas. Cependant, il attire l'attention sur la possibilité que ces efforts n'aboutissent pas, vue la situation de la bande de Gaza qui est sur le point d'exploser.

Dans des déclarations faites hier jeudi, Dr Ismaël Ridwan, dirigeant dans le mouvement du Hamas, dit qu'une délégation de son mouvement se trouve au Caire. Elle y attend une réponse égyptienne sur l'acception présentée par le Hamas concernant l'accalmie, le blocus et l'ouverture des points de passage. Elle retournera dès qu'une réponse sera donnée.

Quant à l'accalmie, il affirme que la position de son mouvement doit être accomplie dans un cadre d'un accord national. Le problème, c'est que l'Entité sioniste ne précise pas ses positions.

Et en ce qui concerne la situation dans la bande de Gaza, elle devient de plus en plus insupportable, dit-il. Tous les aspects de la vie y sont en paralysie quasi-totale. Soit l'Entité sioniste accepte l'ouverture des points de passage, soit elle laisse l'Egypte ouvrir le sien.

La question du soldat Chalit est différente des autres sujets, dit Ridwan. C'est aux Israéliens d'accepter les offres présentées pour sa libération.

Page Top

Palestine: Beit Lahia:Une fille tuée et dix citoyens blessés lors d'une incursion sioniste
La victoire du Groupe Islamique, une mauvaise surprise pour l'ennemi du Hamas


Les membres du Groupe Islamique, détenus dans les prisons sionistes, disent que la victoire de leur groupe dans les élections de l'Université Polytechnique d'Al-Khalil (Hébron) et dans celles de l'université de Birzayt constitue un choc pour toutes ces forces qui cherchent à déraciner le mouvement du Hamas de la société palestinienne.

Dans un communiqué, les captifs affirment que leur groupe est, depuis plusieurs décennies, la tête de lance dans la confrontation faite à l'occupation et dans la défense des affaires de notre peuple et de ses principes nationaux. Il devient donc urgent, pour l'ennemi du Groupe, de mener contre lui une guerre par les forces de l'occupation et les appareils de la sécurité de l'autorité palestinienne.

A plusieurs reprises, le Groupe avait changé les données, en sortant victorieux de plusieurs élections et en prenant une position à la tête de plusieurs conseils d'étudiants. Et aujourd'hui, il surprend tous ces comploteurs, de nouveau. Encore une fois, il reprend le conseil de l'Union estudiantine de l'Université Polytechnique d'Al-Khalil. Cette prise de pouvoir vient après un long moment d'endurance, après un fort enracinement.

Le communiqué dit enfin que les membres du Groupe Islamique enfermés dans les prisons de l'occupation sont maintenant par centaines. Et ceux qui sont encore à l'extérieur, ils sont souvent le sujet de poursuite, d'arrestation, d'interrogation. Le Groupe reste malgré tout efficace et victorieux.

Palestine: Beit Lahia:Une fille tuée et dix citoyens blessés lors d'une incursion sioniste
Le Hamas reste sur sa position quant au soldat Chalit


Ossama Al-Mazini, leader dans le Hamas, confirme que son mouvement ne cède point sur sa position concernant le soldat Chalit, détenu par les factions de la résistance palestinienne depuis voilà 22 mois.

En effet, il y a un grand fossé entre les conditions posées par le mouvement et les idées présentées par les autorités israéliennes, dans la transaction d'échange de prisonniers dirigée par l'Egypte.

Dans une interview donnée au journal palestinien Ar-Rissala, hier jeudi, Al-Mazini dit : « Nous nous attachons à notre position en ce qui concerne la transaction d'échange de captifs. Et nous n'y faisons aucune concession. Certes, la question aura besoin de plus de rencontres et de négociations. »

La priorité sera donnée, à ce moment, à l'accalmie, devenue vitale pour l'occupant, confirme le leader.

Il ajoute enfin : « Israël avait présenté sa vision concernant l'accalmie. Mais nous l'avons refusée. Et dès que la nôtre aura été acceptée, nous attendrons cette accalmie ».

Palestine: Beit Lahia:Une fille tuée et dix citoyens blessés lors d'une incursion sioniste
Partout à Gaza, les brigades d'Al-Qassam font face aux forces d'occupation


Les brigades d'Al-Qassam, branche militaire du mouvement du Hamas, ont fait face aux forces israéliennes qui avaient fait incursion dans plusieurs parties de la bande de Gaza, hier matin, le 24 avril 2008.

Vers la mosquée Annaïm, les combattants ont pu toucher un soldat sioniste, disent les communiqués des brigades. Ces dernières ont tiré plusieurs obus de mortier 80 millimètres, dans la zone de Swelim, au nord du village de Beit Hanoun. Un autre obus RPG a été lancé sur un engin militaire envahisseur, dans la rue Assikka, dans le même village.

Rappelons qu’un drone israélien avait bombardé, durant la même journée d'hier, au petit matin, la maison du civil Daoud Al-Kafarna, 52 ans. La maison a été détruite et l'homme a été tué. Plusieurs membres de sa famille ont été blessés, dont plusieurs enfants.

D'autres drones ont également visé un groupe de résistants des brigades d'Al-Qassam. Trois d'entre eux ont été légèrement blessés.

Trois autres résistants ont été blessés quand ils ont été pris pour cible par des drones, dans le village de Khozaa, au sud de la bande de Gaza. Les blessures de l'un d'eux étaient graves. Il a perdu ses deux jambes, disent des sources médicales dans l'hôpital Nasser.

Par ailleurs, les combattants d'Al-Qassam ont affronté les forces israéliennes, dans la zone d'Absane, avec leurs mitraillettes, leurs obus Yassine et RPG.

Dans leurs communiqués, les brigades Al-Qassam confirment qu'elles confronteront l'occupation sioniste par tous les moyens. Les résistants casseront son arrogance, sur les frontières de Gaza, la Bande résistante.a

http://www.palestine-info.cc http://www.palestine-info.cc



Samedi 26 Avril 2008


Commentaires

1.Posté par redk le 26/04/2008 12:55 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

un crime de plus !!, les nazis de sion ?... des nazis suportable aux yeux du monde, des nazis adulés et à qui nos défenseurs auto-proclamé des droits de l'homme (sig!) chantes les louanges, l'épuration éthnique du peuple palestinien peu se faire en toute tranquillités le feux vert des pays "civilisés" est donné , allez les ss génocidés en paix !

« Gaza a le droit de vivre. Si elle meurt, elle mourra dans les champs de batailles. Le peuple palestinien supportera la famine et la soif, car il cherche la liberté et non à remplir son estomac ». bravo à L'évêque Manuel Moslim et inchallah que les dirigent des pays islamique et chretiens se reveilleron pour dire stope a cette nouvelle choah! VIVE LES BRIGADES D' AL -QASSAM TAHYA EL FALESTINE !!!

Actualité nationale | EUROPE | FRANCE | Proche et Moyen-Orient | Palestine occupée | RELIGIONS ET CROYANCES

Publicité

Brèves



Commentaires