Palestine occupée

Palestine: Abou Moudjahid : L'occupation doit s'attendre à des ripostes aux massacres de Beit Hanoun



Mardi 29 Avril 2008

Palestine: Abou Moudjahid : L'occupation doit s'attendre à des ripostes aux massacres de Beit Hanoun
Abou Moudjahid, porte-parole des brigades de Nasser Salah Eddine, la branche militaire des comités de la résistance populaire, a considéré que le massacre sioniste qui a tué, ce matin, lundi 28/4, une famille complète à Beit Hanoun, au nord de la bande de Gaza, confirme que l'occupation ne veut pas de cessez-le-feu.

Dans une déclaration spéciale au Centre Palestinien d'Information, Abou Moudjahid a dit que l'ennemi sioniste ne veut pas de trêve et tente de perpétrer des massacres et des crimes contre le peuple palestinien pour montrer que la trêve vient selon ses conditions.

Il a ajouté : "Nous n'acceptons pas de trêve piétinant le sang de notre peuple palestinien. Personne ne peut nous obliger à annoncer un cessez-le-feu selon les conditions de l'occupation".

Il a poursuivi que ce massacre exprime les crimes continuels de l'occupation contre les femmes et les enfants palestiniens.

Abou Moudjahid a affirmé que la résistance palestinienne est capable de répondre aux crimes de l'occupation, tout en soulignant qu'on doit s'attendre à une forte riposte de la résistance palestinienne aux crimes de l'occupation.

Palestine: Abou Moudjahid : L'occupation doit s'attendre à des ripostes aux massacres de Beit Hanoun
Le massacre sioniste vise à obliger le peuple palestinien à accepter les conditions de l'occupation


Le leader du mouvement du Djihad islamique Khaled Al-Batch a dit que les massacres sionistes, dont le dernier assassinat d'une famille palestinienne complète le matin de ce lundi 28/4, ainsi que les incursions continuelles des forces occupantes, sont liés à la politique sioniste connue qui vise à obliger le peuple palestinien à se soumettre et à accepter leurs conditions.

Dans une déclaration spéciale au Centre Palestinien d'Information, Al-Batch a dit en commentaire au massacre sioniste que l'occupation refuse la trêve à travers ses crimes et incursions continuels contre notre peuple, et que toutes les parties concernées doivent porter leurs responsabilités envers ces massacres sionistes, notamment les pays arabes et le conseil international de la sécurité qui garde encore son silence ferme, depuis plusieurs années.

Le leader du Djihad islamique a déclaré que ces massacres visent à faire échouer les efforts égyptiens qui visent à réaliser la trêve.

Il a ajouté que l'ennemi sioniste vise à frapper le rôle égyptien à travers des crimes quotidiens contre les Palestiniens dans la bande de Gaza.

Palestine: Abou Moudjahid : L'occupation doit s'attendre à des ripostes aux massacres de Beit Hanoun
Haniyeh : Le dernier massacre vise à frapper tout effort voulant stopper le blocus et les agressions


Le premier ministre du gouvernement d'unité nationale Ismaïl Haniyeh a affirmé que les crimes et massacres perpétrés par les forces de l'occupation israéliennes contre notre peuple palestinien ne peuvent jamais frapper sa volonté ni annuler ses droits et principes ou même son choix de la résistance dans le but d'obtenir sa libération.
Suite au massacre sioniste contre Beit Hanoun, Haniyeh a condamné, lors d'une déclaration de presse dont le Centre Palestinien d'Information a reçu une copie, les crimes de guerre sionistes qui ont fait sept martyrs palestiniens dans la famille d'Abou Moutiq dont une mère et ses quatre enfants de moins de six ans.

Il a souligné que ce massacre sioniste affreux montre l'échec moral des forces occupantes qui tuent des civils et des enfants palestiniens.


Palestine: Abou Moudjahid : L'occupation doit s'attendre à des ripostes aux massacres de Beit Hanoun
La présidence du conseil législatif palestinien avertit de la décision du congrès américain

Le président du conseil législatif palestinien par intérim Dr. Ahmed Bahr a averti de la décision du congrès américain qui a considéré que la Palestine est un Etat juif, qualifiant cette décision de raciste et d'injuste.

Dans une déclaration de presse dont le Centre Palestinien d'Information a reçu une copie, Dr. Bahr a dit, aujourd'hui lundi 28/4, que les Etats-Unis se montrent jour après jour partials en se mettant du côté de l'entité sioniste et en frappant toutes les valeurs morales et humaines lorsqu'ils prennent des décisions injustes et racistes contre le peuple palestinien. La dernière décision en date du congrès américain a considéré que les territoires palestiniens occupés en 1948 font partie de l'Etat national des Juifs.

Il a ajouté que le conseil législatif palestinien condamne cette décision, la considérant comme faisant partie du cadre des décisions et mesures agressives de la direction américaine contre les peuples arabes et islamiques, et surtout contre le peuple palestinien.
Bahr a appelé le secrétaire général de l'ONU Ban Ki-Moon à prendre une position courageuse et claire contre cette décision américaine injuste.

Il a également appelé les parlements arabes, islamiques et internationaux à mettre la pression sur leurs gouvernements pour refuser cette décision.

D'autre part, Dr. Bahr a fortement condamné le massacre perpétré par les forces occupantes dans la ville de Beit Hanoun qui a fait sept martyrs dont une mère et ses quatre enfants, ainsi que plusieurs blessés.

Il a appelé les frères arabes et musulmans à intervenir immédiatement pour arrêter le génocide sioniste continuel et pour mettre la pression sur la communauté internationale pour qu'elle porte ses responsabilités en mettant fin aux crimes sionistes et en levant le sévère blocus qui encercle la bande de Gaza.

Al Masri
Al Masri
Al Masri : nous briserons le blocus par tous les moyens si l'occupation refuse l'accalmie




Le mouvement du Hamas a affirmé que tous les choix sont ouverts pour briser le blocus sévère imposé injustement contre la bande de Gaza depuis deux ans, et qui continue à étrangler les citoyens palestiniens et que les palestiniens n'accepteraient plus cette situation injuste et qu'ils vont briser le blocus par tous les moyens possibles.

Le secrétaire du bloc" changement et réforme" du Hamas, Mouchir Al Masri, a démenti lors de sa déclaration de presse, aujourd'hui lundi 28/4, que le Hamas a reçu une réponse officielle et définitive en ce qui concerne le refus de l'occupation à l'accalmie, tout en confirmant que son mouvement n'accepterait plus la continuation du blocus sioniste.

Al Masri a dit que le médiateur égyptien continue ses discussions avec les autres factions palestiniennes, tout en soulignant que si l'occupation refuserait l'accalmie, elle annonce, par ce choix, la guerre et à ce moment, le peuple palestinien aura tout le droit pour lutter contre les crimes des autorités sionistes, et qu'il va réagir par tous les moyens nécessaires pour lever ce blocus inhumain injuste.

Il est à noter, que des masses medias avaient publié que l'occupation avait refusé l'accalmie générale, réciproque et simultanée conclue entre le Hamas et les médiateurs égyptiens.

Al Masri
Al Masri

Ô Allah, ce n'est qu'auprès de Toi que nous cherchons refuge !

Ô Allah, ce n'est qu'auprès de Toi que nous cherchons refuge !

Sahib Al-Kahlout

Une idée nouvelle a fait, ce dernier temps, couler beaucoup d'encre. Sont nombreux les discours, les déclarations, les articles qui disent, explicitement ou par insinuation, que le programme du Hamas se rapproche de plus en plus de celui du Fatah. Il ne reste qu'un fil pour qu’il se fonde dans le fameux « accord national palestinien » ! Un leader du Fatah, membre du parlement du Conseil Palestinien – effectivement suspendu par les partisans de l’OLP et par l'occupant – vient de dire que la dernière déclaration du Hamas concernant un Etat palestinien sur les frontières de 67 est une avancée positive. Même si, selon lui, le Hamas n'a pas le droit de parler de négociations. C'est seulement le président Abbas qui en a le droit. Il ajoute encore que puisque le Hamas se rapproche de la position nationale, il devra alors en tirer des conséquences et modifier sa politique. En premier lieu, il devra livrer Gaza à Mahmoud Abbas, le seul représentant du peuple, dit-il !!

La dernière position politique du Hamas n'est pas nouvelle. Tout le monde le sait. Cependant, il y a des questions qui se posent d'elles-mêmes.

Par exemple, que signifie « l'accord national » ? Quand cet accord a-t-il été réalisé ? Quels sont les points communs entre le Hamas et l'OLP ? Si un accord existe, sera-t-il politique, stratégique ou même tactique ?

Pour le groupe d'Oslo-Annapolis, l'affaire sera simple. L'accord national, c'est la légitimité palestinienne. Et la légitimité, pour ce groupe, c'est le comité exécutif de l'OLP. Il oublie cependant que cette organisation est déjà un corps inerte depuis pas mal de temps. La majorité de ses membres sont des vieillards, des morts. Ajoutons à cela le fait que le Conseil National n'existe plus, ni constitutionnellement, ni historiquement, ni moralement, ni logiquement... Ajoutons encore le fait que Mahmoud Abbas n'avait eu que 27% des voix, à l'intérieur seulement !

Alors, de quel accord national parlent-ils ? Est-ce une marque exclusive monopolisée par l'entreprise OLP ? Ces principes sont-ils descendus du ciel, la nuit du destin ? Et quel crédit donnerait-on aux élections qui avaient mis en avant un nouveau parti, un nouveau programme, des idées nouvelles ? Et lorsqu'ils parlent de négociations, parlent-ils de ces compromis secrets entamé par l'OLP depuis les années soixante du siècle dernier ? Ou parlent-ils de ce document annulant le droit au retour des réfugiés ? Ou de celui qui remplace le document d'entente nationale par une reconnaissance d'Israël ? Félicitation pour cette position nationale ! La vérité, c'est que ces gens-là avaient lancé un gros ballon de mensonge. Et ce sont eux les premiers qui y ont cru, et pas seulement. Ils laissent âme et corps pour la défendre, après l'avoir transformer en une position nationale !

Les allégations qui veulent insinuer que le mouvement du Hamas se rapproche de l'OLP ne sont que des illusions pour se rassurer. Et personne ne croit à leur fantasme. Tout le monde sait que les deux programmes et idées, ainsi que les moyens mis en place pour les appliquer, sont radicalement contradictoires. L'Organisation de la Libération de la Palestine (OLP) ne vise plus la libération, mais la négociation. Ce ne serait pas le moment de changer son nom pour l'organisation de négociations. Laisser tomber le sang des martyrs et toutes les souffrances du peuple palestinien, peut-on toujours appeler cela libération ?

A savoir que le Hamas n'avait pas participé à ces pourparlers secrets avec l'ennemi, à Oslo. Ce n'est pas lui qui avait imposé au peuple palestinien des décisions qui s'avéraient plus tard mortellement dangereuses, économiquement comme politiquement. A savoir aussi que l'OLP avait signé des accords catastrophiques, à l'image de celui qui consiste à combattre la résistance et à donner main libre à l'occupant pour ronger la terre palestinienne, par un jeu nommé "la paix".

Quant au Hamas, il ne travaille que pour une libération. La dernière annonce de Michaal n'est qu'une confirmation de celle faite en 1988 par le cheikh Yassine. Et sur le terrain, la résistance ne fait qu'augmenter en force, sans être combattue par le Hamas, comme le fait l'OLP. Non seulement il soutien avec force le droit au retour, mais il utilise de plus les armes pour le confirmer. Il ne se réfère pas aux négociations pour le rendre absurde, comme font les autres !

L'ennemi sioniste sait avant tout le monde que l'ancienne déclaration du Hamas est renouvelée, par diplomatie, pas plus. Il sait aussi que le Hamas n'est guère en accord avec l'OLP. Il est en contradiction avec elle aussi bien stratégiquement que tactiquement. En fait, le Hamas est une organisation islamique qui résiste pour libérer la patrie, toute la patrie de la mer jusqu'au fleuve. Il travaille phase par phase, avec un stratégie solide. Pour sa part, l'OLP n'est qu'une organisation vieillie. Elle ne peut rien faire, que négocier, qu'accepter l'Etat d'occupation, que s'incliner à ses exigences. Si l'idée du Hamas, que son nom signifie ferveur, se rapproche de celle d'OLP, le Hamas ne signifiera plus ferveur, mais plutôt absurdité.

Ô Allah, le Tout Puissant, ce n'est qu'auprès de Toi que nous cherchons refuge.

Article rédigé par Sahib Al-Kahlout, écrivain de la bande de Gaza, résumé et traduit par le CPI

http://www.palestine-info.cc http://www.palestine-info.cc



Mardi 29 Avril 2008


Commentaires

1.Posté par ROGSIM le 01/05/2008 10:25 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

D'après des sources citées par Al-Jazeera, la proposition égyptienne dont l'objectf est de permettre un cessez-le-feu dans la bande de Gaza, a été acceptée par l'ensemble des organisations palestiniennes.

Alors avec un peu de bonne volonté...

Actualité nationale | EUROPE | FRANCE | Proche et Moyen-Orient | Palestine occupée | RELIGIONS ET CROYANCES

Publicité

Brèves



Commentaires