Conflits et guerres actuelles

Pakistanais et Afghans: Obama ou McCain, Ca va Empirer



Jeudi 2 Octobre 2008

Pakistanais et Afghans: Obama ou McCain, Ca va Empirer
Des Pakistanais qui découvrent avec horreur depuis plus d'un an les ravages d'une campagne sans précédent d'attentats suicides et de raids américains aux voisins Afghans usés par près de 30 ans de guerre, le résultat de la présidentielle américaine dans un mois apparaît sans enjeu.

Obama ou McCain, une seule chose est sûre: la situation va empirer.

La frontière extrêmement poreuse qui sépare les deux pays s'est imposée comme le "nouveau front de la guerre contre le terrorisme" depuis qu'Al-Qaïda et les talibans afghans ont reconstitué leurs forces dans les zones tribales pakistanaises.

Et quand le candidat démocrate Barack Obama promet des frappes ciblées dans le nord-ouest du Pakistan, avec ou sans l'accord d'Islamabad, cette posture fait sourire des deux côtés de la frontière.
Car les tirs de missiles américains par des drones -- avions sans pilotes -- des forces engagées en Afghanistan sont devenus quasi-quotidiens dans les zones tribales, au grand dam d'Islamabad qui proteste systématiquement en vain.

Pire, les incursions de commandos américains au sol auparavant discrètes sont devenues une réalité depuis le 3 septembre, quand des forces spéciales venues d'Afghanistan ont attaqué un village et tué, selon Islamabad, quinze civils.

Avec l'enlisement des forces d’occupation internationales --essentiellement américaines-- dans le bourbier afghan et la montée en puissance d'Al-Qaïda et des talibans pakistanais dans la seule puissance nucléaire militaire du monde musulman, la problématique est devenue l'un des éléments clés de la campagne présidentielle américaine.

Le républicain McCain mise sur une victoire prochaine en Irak et assure qu'un retrait aurait "un impact catastrophique sur l'Afghanistan".

Obama souhaite un retrait accéléré des troupes américaines d'Irak et un renforcement massif en Afghanistan, d'où les Etats-Unis pourchasseraient au Pakistan "Oussama Ben Laden et ses lieutenants" si Islamabad "ne veut pas ou est incapable d'agir".

Selon l'expert, il y a peu de chance que l'un ou l'autre des candidats parvienne à remédier à l'anti-américanisme croissant chez les Afghans et les Pakistanais, même les plus modérés.

Nombre de Pakistanais estiment que les Etats-Unis, en étant incapables de tuer ou capturer les membres d'Al-Qaïda dès la fin 2001 en Afghanistan, et en poussant les talibans et les combattants de Ben Laden vers le Pakistan, y ont "exporté" le conflit.

"La guerre contre le terrorisme n'est pas notre guerre" est le slogan qui fleurit sur les murs des grandes villes pakistanaises depuis qu'une vague d'attentats suicide perpétrée par les talibans pakistanais proches d'Al-Qaïda a fait près de 1.300 morts en un peu plus d'un an.

"Quel que soit le vainqueur, il est important qu'il comprenne que les violations du territoire pakistanais ne font qu'affaiblir la guerre qu'Islamabad a engagée contre ses talibans", analyse le général à la retraite Talat Masood, l'un des politologues les plus écoutés au Pakistan.

http://www.almanar.com.lb/ http://www.almanar.com.lb/



Jeudi 2 Octobre 2008


Nouveau commentaire :

VIDEOS | Politique Nationale/Internationale | Propagande médiatique, politique, idéologique | Société | Histoire et repères | Conflits et guerres actuelles | Néolibéralisme et conséquences

Publicité

Brèves



Commentaires