Politique Nationale/Internationale

PRIMAIRES AMÉRICAINES : LE VERDICT DES URNES CONFIRME L’ANALYSE DE LAROUCHE



Mercredi 27 Septembre 2006




De différentes primaires démocrates tenues les 12 et 19 septembre, il ressort que les candidats ayant rejeté l’attitude de compromission de la direction officielle du parti pour défendre les intérêts des 80 % de la population au bas de l’échelle, ont remporté d’excellents scores. C’est justement ce thème que Lyndon LaRouche martèle depuis des années, y revenant encore lors de son webcast du 6 septembre, en fustigeant ceux qui tournent le dos aux défavorisés dans l’espoir d’obtenir les faveurs des 3 % les plus riches.

« Nous avons gagné gros », s’exclama Lyndon LaRouche, en apprenant le résultat des scrutins du 12 septembre ; il parlait moins du score en tant que tel que de l’état d’esprit de la population que reflètent ces résultats. Les électeurs démocrates ont en effet répondu sur la question de la destitution de Bush et Cheney et de l’opposition à la guerre d’Irak et à d’autres guerres. Par contre, les démocrates de droite, qui recherchent les faveurs des banquiers de Wall Street, amis de Felix Rohatyn, et rejettent la tradition de Franklin Roosevelt, ont été battus.

Avant d’examiner quelques cas concrets, signalons aussi une nouvelle tendance dans le Parti républicain, où certains candidats ont ostensiblement abandonné le camp de Bush et Cheney.

* Dans le New Hampshire, une assistante sociale a remporté la primaire pour la Chambre contre un candidat soutenu par la direction du Parti démocrate. Carol Shea-Porter, qui réclame un calendrier pour le retrait des forces américaines d’Irak, a gagné sans l’argent du Parti, en comptant uniquement sur des bénévoles.

* En Floride, un ancien pilote de l’Armée de l’Air, Bob Bowman, l’a emporté avec 54 % des voix. Sa campagne était centrée sur les thèmes suivants : chaque politique « sale » du gouvernement Bush sort du bureau de Cheney, les attentats du 11 septembre cachaient une conspiration gouvernementale et le Président et le vice-Président devraient être tous deux destitués.

* Dans le Maryland, le député sortant Albert Wynn qui, depuis 1992, n’a jamais reçu moins de 80 % dans une primaire, n’a obtenu que 8 % de voix de plus que son adversaire, Donna Edwards, qui l’attaquait pour son soutien à la guerre d’Irak.

Aux primaires du 19 septembre, le résultat le plus spectaculaire était la victoire de Deval Patrick contre Chris Gabrieli, membre du Conseil consultatif du Democratic Leadership Committee et de Blueprint Magazine. Patrick a obtenu 50 % des voix, remportant à la surprise générale tous les comtés, devant Gabrieli, qui aurait déboursé entre 8 et 10 millions de dollars pour sa campagne, avec 27 %, et le procureur Patrick Reilly, avec 23 %.

Deval Patrick, un afro-américain ayant dirigé le département des droits civiques du ministère de la Justice de Clinton, avait mené campagne sur le terrain, touchant la base au moyen du porte-à-porte et d’Internet. Tout en abordant des thèmes locaux, il a fermement dénoncé la guerre d’Irak, la qualifiant d’« erreur de calcul militaire et politique catastrophique » et appelant au retrait des troupes le plus vite possible. Il expliquait aussi à ses auditeurs que le but de l’invasion n’a jamais été de combattre le terrorisme. Bien que la politique économique qu’il propose comporte les erreurs habituelles, il s’est engagé à défendre les intérêts des couches les moins riches en matière de soins médicaux, de politique fiscale et d’éducation.

http://www.solidariteetprogres.org/spip/sp_article.php3?id_article=2388 http://www.solidariteetprogres.org/spip/sp_article.php3?id_article=2388



Mardi 26 Septembre 2006

VIDEOS | Politique Nationale/Internationale | Propagande médiatique, politique, idéologique | Société | Histoire et repères | Conflits et guerres actuelles | Néolibéralisme et conséquences

Publicité

Brèves



Commentaires