Actualité en ligne

On attend le "troisième" tour des élections en France


La présidentielle en France s'est achevée par la victoire du politique jeune et très ambitieux, le but duquel est assurer la renaissance de la France


Claude Martel
Jeudi 25 Mai 2017

On attend le "troisième" tour des élections en France
Donc, la campagne des élections législatives a commencé tout de suite après la campagne présidentielle. Leurs résultats sont aussi importants que ceux de la présidentielle, puisque la réalisation des réformes déclarées par le Président dépend notamment du soutien du parlement. C'est pourquoi aujourd'hui on appelle les élections à l'Assemblée nationale le "troisième" tour de la présidentielle.

Il reste à peine quelques jours avant le vote. Et Macron réussira-t-il à affirmer le succès du mouvement "La République en marche!" et recevra la majorité en sièges à la Chambre des Communes ? C'est une intrigue principale.

Le président élu est jeune, il n'a pas encore 40 ans, il ne se rapporte ni aux droites ni aux gauches, il n'est pas à la tête d'aucune des structures politiques et à la différence d'autres candidats il est partisan de l'Europe commune. Un an avant les élections il a réussit à créer le mouvement centriste, ayant uni les représentants des diverses forces politiques, et ayant gagné les élections il a reçu la possibilité de réaliser la volonté de la plupart des Français de renouveler la vie politique en France.

Après sa victoire Emmanuel Macron s'est adressé au peuple de la France avec les mots suivants : "Nous pouvons ensemble écrire une des plus belles pages de notre histoire". Dans son discours d'investiture il a exposé son ambition de "rendre aux Français leur confiance en eux depuis trop longtemps affaiblie".

En félicitant son successeur, François Hollande a dit que la "large victoire (d'Emmanuel Macron) confirme qu'une très grande majorité de nos concitoyens ont voulu se rassembler autour des valeurs de la République et marquer leur attachement à l'Union européenne comme à l'ouverture de la France dans le monde".

Tout le monde a suivi le coeur défaillant les élections présidentielles en France et la victoire de Macron est devenue non seulement la victoire du bon sens sur le populisme, mais aussi le signal pour le réveil de l'Europe. On peut espérer que l'arrivée au pouvoir d'un homme politique de la nouvelle génération dans un des pays clés de l'Europe donnera la motivation non seulement pour la rénovation de la France, mais aussi de toute l'Europe.

Gérard Roland, le professeur de l'économie et de la politologie à Berkeley, a fait les remarques très justes "...on a réussit à éviter l'accident. La démocratie et le monde restent à la première place, en outre il y a une chance que nous recevrons les bonnes nouvelles économiques de la présidence de Macron. Et c'est le plus important".

Et Macron pourra-t-il réaliser ses promesses préélectorales ? C'est le peuple de la France qui peut lui accorder une telle possibilité par leurs voix sur les élections législatives prochaines ayant confirmé l'inclination au mouvement "La République en marche!". ?a dépend maintenant des Français ! Comme on le sait, en effet, pendants les élections législatives la lutte se déploiera entre les candidats qui ont passé au premier tour des présidentielles, c'est à dire entre les représentants du mouvement "La République en marche!", les "Républicains", les partisans d'extrême gauche Mélenchon et l'extrême droite Marine Le Pen. Ce n'est pas exclu que les dernières deux forces politiques peuvent unir leurs efforts, ayant assuré alors le soutien suffisant dans le parlement. Ainsi, il y a une menace de ce que les représentants des forces radicales politiques peuvent recevoir la quantité considérable dans le parlement. Quant à Macron, il aspire à faire tout pour "... réconcilier et rassembler l'ensemble des Français".

C'est pourquoi la quantité des voix pour les députés du côté de Macron et leur nombre dans le parlement définiront les possibilités de Macron pour faire les réformes dans le pays et executer sa politique étrangère, au moins les cas, qui demandent l'approbation du parlement. Dans le contexte des élections législatives prochaines il faut rappeler les mots dit Laurent Fabius à Macron lors de son investiture : "votre réussite sera la réussite de la France". Et si le peuple a vraiment confié à un nouveau politique tellement qu'il l'a élu comme le président du pays, il faut être successif et lui donner la possibilité de tenir les promesses, ayant soutenu les candidats de "La Républiques en marche!" pendants les élections législatives et ayant assuré le nombre maximum de députés de la nouvelle force politique au Palais Bourbon. Aujourd'hui "nous tenons entre nos mains tous les atouts qui feront et qui font les grandes puissances du XXIe siècle".


Jeudi 25 Mai 2017


Nouveau commentaire :

Actualité en ligne | International | Analyse et décryptage | Opinion | Politique | Economie | Histoire et repères | Sciences et croyances


Publicité

Brèves



Commentaires