Propagande médiatique, politique, idéologique

Olof PALME était-il antisémite ? Assiste-t-on à une montée de l'antisémitisme en Europe du nord?



Samedi 15 Novembre 2008

Olof PALME était-il antisémite ? Assiste-t-on à une montée de l'antisémitisme en Europe du nord?
La question est légitime si on se fie au contenu de l'article ci-dessous qui est en fait un compte rendu de lecture d'un document sur l'antisémitisme dans les pays scandinaves dans la résurgence duquel Olof Palme, ancien premier ministre Suédois assassiné, aurait joué un rôle majeur. Rédigée à plusieurs mains, cette étude est préfacée par un responsable de l'OSCE, (Organisation pour la Sécurité et la Coopération en Europe) et coéditée par le Jerusalem Center for Public Affairs et le Centre Simon Wiesenthal. Oui, le centre Simon Wiesenthal, du nom du fameux chasseur de nazis qui excellait surtout dans la chasse aux dollars et dont le centre éponyme perpétue ce noble art de la chasse au billet vert. Je vous fiche mon billet que cette « étude » a dû bénéficier de subventions, peut-être bien de la même OSCE. En effet, je ne vois pas qui irait payer 29$, c'est le prix de l'ouvrage, pour lire un tel torrent d'insanités.

Je vous recommande cependant la lecture [gratuite] de la note de lecture car elle montre la nature du raisonnement sioniste. Juste un petit commentaire quand même : le sionisme a besoin de l'antisémitisme aussi bien pour le maintien et le développement de sa colonie sioniste que pour celle de son idéologie. Donc, tenez-vous le pour dit, l'antisémitisme ne saurait disparaître. C'est une espèce d'hydre ou de maladie qui n'a aucune cause historique ou rationnelle et ne demande qu'à resurgir pour peu que certaines barrières soient levées. C'est à peu près ce qu'explique BHL dans son livre « Ce grand cadavre à la renverse. » Sauf que ce schéma n'appartient pas en propre à BHL, il est consubstantiel d'une certaine lecture des textes sacrés au sujet des relations avec les Gentils. Israël Shahak ne rappelait-il pas que les sionistes reprennent « la position ségrégationniste du judaïsme classique … de soutenir que tous les gentils haïront et persécuteront toujours tous les juifs, et que la seule solution était donc de les faire tous partir pour les rassembler [concentrate] en Palestine, ou en Ouganda, ou ailleurs encore. »

Si vous le souhaitez, vous pouvez télécharger l'intégralité du livre d'Israël Shahak « Histoire juive – Religion juive.» Il s'agit d'un document important.


Sous le masque humanitaire : les pays nordiques, Israël et les Juifs
sous la direction de Manfred Gerstenfeld
Jerusalem Center for Public Affairs/Simon Wiesenthal Center
256 pages; $29


Compte rendu d'Isi Leibler, Jerusalem Post (Sionistan) 9 novembre 2008, traduit de l'anglais par Djazaïri

Quand nous parlons de la Scandinavie, nous viennent immédiatement à l'esprit des images de gens bien qui sont nos amis. Nous les associons au refus du roi de Danemark d'appliquer les lois raciales nazies, l'évacuation de 7000 Juifs danois vers la Suède neutraliste et de grands humanistes comme Raoul Wallenberg le diplomate Suédois en poste en Hongrie et qui devint le modèle type du «Juste parmi les Nations. Beaucoup d'entre nous se souviennent de Per Ahlmark, l'ancien vice premier ministre Suédois et chef du Parti Libéral, qui militait résolument contre l'antisémitisme et fut probablement le premier homme d'Etat non Juif à affirmer que la haine d'Israël était en voie de devenir un substitut à l'antisémitisme traditionnel.
A notre regret cependant, cette image idéalisée de Scandinaves philosémites est bien loin de la réalité. En dépit de la présence d'à peine quelques minuscules communautés juives dans cette région, les pays Scandinaves sont actuellement en pointe pour la promotion des plus pernicieuses expressions du nouvel antisémitisme et sont à l'avant-garde de la campagne globale pour diaboliser et délégitimer Israël. Ce qui rend leur application de doubles standards et leur grille de lecture encore plus biaisée est la manière hypocrite dont ils enrobent leur venin contre l'Etat juif et les Juifs en général.
Pour la première fois, ce sujet a été largement traité dans un livre comportant 13 essais et interviews publié sous la direction de manfred Gerstenfeld, édité conjointement par le Jerusalem Center for Public Affairs et le Centre Simon Wiesenthal. Il débute par un avant propos de Gert Weisskirchen, représentant personnel du président de l'Organisation pour la Sécurité et la Coopération en Europe, sur la lutte contre l'antisémitisme. Weisskirchen ne mâche pas ses mots et souligne que la diabolisation d'Israël, spécialement la comparaison des Juifs et des nazis, représente une des plus évidentes manifestations du nouvel antisémitisme qui domine le discours politique sur le Moyen-Orient même chez des politiciens libéraux [au sens anglo-saxon] et dans la presse grand public.
Le livre démontre que loin d'être un phénomène nouveau, l'antisémitisme a dominé la région pendant des siècles, et tire sa source de l'affiliation majoritaire des Scandinaves à l'église luthérienne. Ce n'est pas un hasard si l'abattage juif rituel [du bétail] a été interdit en Norvège avant même l'arrivée au pouvoir d'Hitler, en dépit du fait que les Norvégiens considèrent la chasse comme un loisir national et que la Norvège reste un des trois seuls pays au Monde où la chasse à la baleine est encore autorisée.

L'ouvrage contient des chapitres rédigés par des universitaires Danois qui démontent la prétention selon laquelle le philosémitisme prévaut et démontrent qu'en dépit du sauvetage des Juifs en 1943 (qui d'après des révélations récentes avait aussi des aspects louches), d'autres éléments de l'attitude des Danois sous les Nazis étaient méprisables. Par exemple, 6000 Danois ont rejoint volontairement la Waffen SS, l'industrie danoise a collaboré avec enthousiasme avec les Nazis et des réfugiés Juifs ont été expulsés et livrés aux Nazis entre 1940 et 1943. Efraim Zuroff, le chasseur de Nazis, livre un chapitre qui montre que les gouvernements qui se sont succédés après guerre ont tergiversé et montré beaucoup de répugnance à poursuivre les criminels de guerre et ont même parfois aidé des Nazis à fuir.

Dans un contexte plus contemporain, c'est le premier ministre socialiste de Suède, feu Olof Palme, qui sous prétexte de promotion des droits de l'Homme, devint le premier responsable Européen à subvertir le déni de l'holocauste en accusant les Israéliens de se conduire comme des nazis envers les Palestiniens. C'est également l'archevêque Karl Hammar, qui fut le premier à appeler au boycott des marchandises israéliennes. Dans cette région, les caricatures relatives à des Israéliens sont parmi les pires d'Europe, particulièrement en Norvège où elles ont été comparées aux dessins antisémites qui paraissaient dans Der Stürmer.
L'agressivité et la puissance des Musulmans qui ont immigré dans la région ces dernières années ont été éclairées de manière dramatique par les attaques violentes contre les media danois quand un de ses quotidiens, Jylland Posten, a publié 12 caricatures montrant le prophète Mohamed. En fin de compte, la plupart des media, comme le gouvernement, ont lâchement capitulé face aux menaces d'actions violentes de la part de Musulmans aussi bien au niveau local qu'international.
Une des parties les plus fascinantes du livre est l'interview de Zvi Mazel, ancien ambassadeur en Suède, qui décrit ses heurts et ses tribulations dans le contexte de bizarres attaques anti israéliennes et antisémites émanant du gouvernement suédois et d'ONG et de constantes menaces de mort formulées publiquement par des imams Musulmans. Mazel décrit aussi les réactions hystériques des media après qu'il ait personnellement débranché l'électricité dans une exposition artistique obscène à la gloire des attentats suicide, la création d'un israélien devenu fou qui réside en Suède.
La situation globale est rendue dans un brillant résumé de Gerstenfeld, président du Comité Directeur du Jerusalem Center for Public Affairs qui retrace l'histoire et donne des informations détaillée sur les doubles standards, les biais et l'antisémitisme criant qui se répand dans la région. Ses descriptions les plus dévastatrices se trouvent dans un abrégé des réactions nordiques à la deuxième guerre du Liban. Elles montrent l'incroyable hostilité envers Israël fondée largement sur l'ignorance et les contre vérités promues sous couvert d'un prétendu humanitarisme.
Ce livre est une étude pionnière sur la façon dont à notre époque, même là où peu de Juifs résident, des organisations supposées militer pour les droits de l'Homme ont été détournées par des antisémites qui promeuvent la diabolisation d'Israël comme moyen de salit les Juifs. En effet, elle illustre le fait qu'en Europe occidentale les pays scandinaves ont assumé un rôle d'avant-garde dans les approches biaisées et les distorsions à l'encontre d'Israël à un niveau jamais vu dans aucune autre nation. Elle démontre comment les antisémites traditionnels, les extrémistes de gauche et la presse ont fait collusion pour promouvoir de manière éhontée la haine. Espérons que cela amènera à l'introspection et à l'auto analyse dans la région et encouragera une réaction des gens bien parmi les Scandinaves qui ont jusqu'à présent résisté à participer au déchainement haineux contre Israël et le peuple Juif.

http://mounadil.blogspot.com/ http://mounadil.blogspot.com/



Samedi 15 Novembre 2008


Commentaires

1.Posté par al akl le 15/11/2008 20:53 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Je ne sais pas si l'antisémitisme augmente, car beaucoup se mettent du coté des sémites que sont les palestiniens, irakiens, et autres. Il y de plus en plus de philosémites mais ce mot n'est pas à prendre dans son sens trompeur et ethno-centrique...
Mais ce qui est sûr c'est que la Judéophobie elle est bien en train de monter en flèche. Et rien ne pourra l'arrêter. C'est un effet de compensation naturel.
Mais personne n'en veut aux juifs, c'est à leur doctrine raciste qu'ils en veulent. En fait les judéophobes veulent du bien aux juifs. Ils veulent les aider à quitter leur haine et leur destruction ordonnée par une réécriture subtile de la doctrine.
Avec de tels préceptes il est impossible d'être autre chose que raciste, insensible, voir inhumain.
ceux qui mènent une recherche sans tabous, ne sont plus aveugles, ce n'est pas l'illusion des médias qui le démontre le mieux, mais les synthèses qu'ils font individuellement. Qui commencent à se croiser, et à se confirmer.

2.Posté par loup bave vite le 15/11/2008 22:45 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Comme ils accablent toujours leur victime, seraient-ils en train de reconnaitre qu'ils sont derrière l'assassinat d'Olaf Palme qui est considéré en Suède comme l'homme politique du XXème siècle ?
Anna Lind a subi le même sort, elle s'affichait ouvertement pro palestinienne, elle l'a comme de nombreux autres, payé de sa vie.
Les cabales sionistes contre les pays de l'Europe du Nord sont monnaie courante, c'est en Suède, Norvège, Danemark, Hollande que l'on rencontre les plus grands opposants à la politique d'Israël. Et ils ne se piquent pas que de mots comme les Français et plus encore les Arabes, leur aide aux Palestiniens est effective.
Eh, les Wiesenthal la traque des Soros c'est pour quand ?


@ Al AKL
qu'entends-tu par réécriture subtile de la doctrine ?
meci d'avance pour ta réponse.

3.Posté par Muku le 17/11/2008 12:26 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Le mot "antisémitisme" ne décrit aucun comportement social. Ce mot est simplement un panneau de signalisation qui indique "interdit de réfléchir". Tous les sujets sensibles sont protégés par ce panneau. Les "reopenistes" du 11 septembre, les "théoriciens du complot" -et plus généralement, tous ceux qui doutent de l'histoire officielle - sont copieusement traités d'antisémites ; même quand le sujet ne fait à aucun moment allusion aux "Juifs".

En cherchant derrière ce mot, l'histoire secrète des banquiers "juifs", les vraies causes des guerres mondiales ; on comprend aisément que les véritables responsables ne veuillent pas être démasqués. C'est ainsi que les bourreaux se camouflent : ils se font passer pour les victimes.

Les sionistes, qui prétendent défendre les intérêts des Juifs à travers le monde, ont en réalité provoqué la disparition des langues autrefois parlées par les Juifs, de leurs modes de vies (souvent très proches de ceux de leurs voisins non Juifs) et même de leurs religions (au pluriel parce que les traditions sont différentes).

De plus, les lobbies sionistes sont extrêmement puissants ; suffisamment pour obliger tous les gouvernements occidentaux à soutenir Israël,et suffisamment pour imposer une ribambelle d'"artistes", de "journalistes" et de "spécialistes" en tous genres qui défendent la cause sioniste dans les médias de masse. Cette surreprésentativité des sionistes (il y aurait environ 500 000 Juifs en France et ils sont très nombreux, voire majoritaires dans certains secteurs du spectacle, de la finance et de la politique ), couplée au monopole de la "shoah" (films, mémoriels, documentaires, programmes scolaires...) par rapport à tous les autres faits historiques ; exaspèrent une bonne partie de la population. Notamment ceux qui ont d'autres revendications historiques (comme les immigrés et leurs descendants, massacrés, colonisés, esclavagisés et ostracisés encore de nos jours). Cette exaspération qui peut paraître légitime, notamment pour les Arabes qui s'identifient à la population palestinienne totalement détruite par le sionisme ; est présentée comme de l'"antisémitisme". Comment pourrions-nous comprendre, nous autres les indigènes, pourquoi "il n'y en a que pour les Juifs" ?

Ce sentiment d'exaspération est selon moi largement utilisé à dessein pour faire croire à l'antisémitisme, ce qui légitime le sionisme qui passe pour un défenseur des Juifs, alors qu'il en est le fossoyeur (il est probablement la cause de la "shoah").

Une personne qui utilise ce mot est forcément manipulatrice, ou bien manipulée.

4.Posté par al akl le 17/11/2008 12:49 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler


@ loup bave vite
C'est vrai que ça prete à confusion. J'ai mal tourné la phrase. Mais c'est bien des ordres puissants puisque attribués au divin, de massacrer et de détruire tout ce qui ne pense pas comme eux, et ce qui n'est pas d'eux, que je parle là..

à propos du ménage qu'ils font dans les leaders d'opinion. Cet article résume assez bien ce qui se déroule en coulisse. en voici un extrait :

Une secte franc-maçonne au cœur du pouvoir occulte sioniste

par Alain COUTTE

(Extrait de «6.000 ans d’histoire juive» du même auteur...)

- 13 octobre 1843 : l'organisation juive B'nai B'rith est fondée à New York.
Extrait d'un discours - considéré, à tort ou à raison, comme étant à l’origine des «Protocoles des Sages de Sion», ce n’est pas à nous d’en juger, nous laissons le soin à chacun de nos lecteurs de se faire sa propre opinion - du grand maître de la loge B'nai B'rith, en 1897, au 1er congrès sioniste de Bâle, qui a été retrouvé dans une loge maçonnique à Budapest, après la fuite de Bela Kuhn :

1- Rien ne serait plus erroné et nocif pour le bien de notre peuple que d'attendre l'élimination de notre ennemi, avant qu'il n'ait été reconnu, qu'il soit célèbre, et que ses paroles puissent influencer la jeunesse.
Nous devons surveiller la jeunesse chez nos ennemis. Quand nous voyons le plus infime signe de résistance à notre puissance, nous devons le détruire, avant qu'il ne devienne dangereux pour notre peuple.

2- Comme nous contrôlons la presse, notre devoir primordial est d'empêcher que des personnes dangereuses aient accès à des postes, d'où ils pourraient exercer une influence favorable à nos ennemis, par la parole ou par les actes. Nous devons garder le silence et être attentifs, quand nous voyons un homme dangereux s'élever parmi nos ennemis. La plupart en seront détournés dès leur plus jeune âge par l'insuccès de leurs entreprises, ils devront gagner leur pain dans un métier qui les empêche de commettre des actes nuisibles à notre peuple élu.

3- Si un individu devait persister dans son entreprise nuisible, il serait temps d'agir contre lui avec plus de détermination, pour faire échouer ses plans. Nous lui proposerons du travail et un bon salaire, pour qu'il arrête ses actions nuisibles et qu'il travaille pour nous. Quand il aura connu la solitude et la faim, l'or et les belles paroles que nous lui donnerons le détourneront de ses mauvaises pensées. Et quand il connaîtra soudain le succès et la richesse, l'apparat et les honneurs, il oubliera son inimitié et apprendra à paître sur les pâturages que nous tenons à la disposition de ceux qui suivent notre voie et se soumettent au pouvoir du peuple élu.

4- Si cela ne sert toujours à rien et qu'il persiste encore dans son opposition rigide, nos hommes veilleront à ce que le déshonneur le poursuive et à ce que ceux pour qui il se bat et se sacrifie se détournent de lui dans la haine et le mépris. Il sera seul et comprendra l'inutilité de ses actions. Il finira par désespérer de son combat sans fin contre notre peuple, et il périra.

5- Si cela ne nous conduit pas à notre objectif, s'il est assez fort pour poursuivre son chemin en poursuivant des buts qui nous sont hostiles, nous disposons toujours d'un moyen efficace de le paralyser et d'anéantir ses projets. Esther n'a-t-elle pas vaincu le roi des Perses, Judith n'a-t-elle pas tranché la tête de l'ennemi de notre peuple? N'y a-t-il pas assez de filles d'Israël qui sont assez intelligentes et séduisantes, pour gagner leur cœur et entendre leurs pensées, afin qu'aucune parole ne puisse être dite, aucun plan mûri, qui ne vienne à temps aux oreilles de notre peuple?
S'il a une position sociale, la confiance de ses amis et de tout un peuple, et que nous lui envoyions une fille d'Israël, pour l'enjôler, son plan nous sera livré et son pouvoir annihilé. Car là où les filles de notre peuple sont les reines de nos ennemis, les entreprises nuisibles seront détruites avant qu'elles ne se réalisent.

6- S'il découvrait nos stratagèmes et échappait à nos filets, si son esprit mauvais devait trouver des disciples parmi nos ennemis, il doit disparaître définitivement de ce monde. La mort est le passage obligé pour tout le monde. Il vaut mieux l'accélérer pour ceux qui nous sont nuisibles, plutôt que d'attendre qu'ils nous touchent, nous les créateurs de l'Oeuvre.
Dans les loges maçonniques, nous procédons aux punitions de telle façon, que personne, en dehors de nos frères de pensée, ne puisse avoir le moindre soupçon, pas même les victimes elles-mêmes ; elles meurent s'il le faut, mais de mort apparemment naturelle. Les membres de la loge le savent, mais ils n'osent rien dire. Ce type de punition sans pitié a permis de tuer dans l’œuf toute opposition à l'intérieur de nos loges. Tout en continuant à prêcher la libre parole pour ceux qui ne sont pas Juifs, nous tenons notre peuple et ses hommes de confiance en parfaite obéissance.

7- Comme nous vivons une époque instable, que le crime et les pillages ont rendu la vie incertaine, il ne sera pas dur pour nos frères d'éliminer l'ennemi le plus dangereux, par une attaque à l'improviste par exemple. N'avons-nous pas à notre disposition une armée d'indigents chez nos ennemis, qui sont prêts à tout pour de l'or et un secret qu'ils garderont ?
Si nous voulons éliminer l'ennemi, répandons des rumeurs sur l'endroit où il se trouve et là où il réside, pour qu'il vive dans la peur et le danger, et que sa vie soit menacée à chaque instant du jour et de la nuit. Si nous voulons sa mort, organisons des pillages là où il habite, et répandons des rumeurs de danger permanent dans son entourage. Quand le jour de sa disparition sera venu, les gens que nous payons travailleront parfaitement, quand il sera mort, ils le dépouilleront de ses richesses et pilleront le cadavre. Jamais l'auteur ne sera retrouvé, et le monde entier pensera qu'il a été victime d'un accident. Nos ennemis ne sauront jamais que c'est par la volonté de nos frères qu'il a péri, pour que le nom de notre Dieu ne soit jamais désacralisé et traîné dans la boue.

8- Pour que le nom de notre Dieu ne soit pas traîné dans la boue, les sages de notre peuple ont fait ce qu'il fallait, depuis des siècles. Nos frères russes ont trouvé des moyens en interrogeant la science, pour détruire nos ennemis sans que ceux-ci ne s'en rendent compte. N'ont-ils pas trouvé un gaz qui tue instantanément, et un autre que l'on répand juste après, et qui se mélange à lui pour effacer toute trace? Ne connaissons-nous pas les propriétés des courants sans fil, qui mettent en péril l'esprit de la personne dangereuse? Nos médecins n'ont-ils pas découvert les effets des poisons invisibles à travers leur microscope, et le moyen de les dissimuler dans le linge de notre ennemi, afin qu'il agisse sur son cerveau et détruise son esprit? Ne pouvons-nous pas nous charger également de l'autopsie, par la qualité de notre savoir, de sorte que personne ne puisse savoir de quoi il est mort? N'avons-nous pas appris à l'approcher, par un serviteur, par un voisin ou comme invité à sa table? Et ne sommes-nous pas omniprésents et tout-puissants, unis ensemble par le silence, prêts à travailler jusqu'à la destruction complète de l'ennemi? Quand nous venons avec nos paroles douces et un discours inoffensif, un seul des peuples de la Terre a-t-il réussi à découvrir nos réelles intentions et à empêcher nos décisions?
La suite là : Lien Qui comme on peut le voir est encore appliqué à la lettre.

5.Posté par Meeaad le 17/11/2008 17:33 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Moi j'en ai marre de ce mot : antisémitisme. C'est quoi une forme de racisme plus violente que les autres ?! C'est un mot qui désigne un peuple persécuté depuis 100'000 ans ?! Moi je comprends pas, proportionnellement il y a plus de noirs que de juifs en France et selon vous c'est qui les plus discriminés ?? Je vois pas des Ndiaka, des Nsimba, des Diallo à la télé française par contre les Drucker Arthur et compagnie ça y en a à foison !! (j'ai pas lu l'article pour moi c'est déjà clair le sionisme nuit au judaïsme et c'est tout).

Nouveau commentaire :

VIDEOS | Politique Nationale/Internationale | Propagande médiatique, politique, idéologique | Société | Histoire et repères | Conflits et guerres actuelles | Néolibéralisme et conséquences

Publicité

Brèves



Commentaires