Palestine occupée

Olmert souhaite le retrait au plus vite, Haniyeh proclame la victoire


Dans la même rubrique:
< >


Lundi 19 Janvier 2009

Olmert souhaite le retrait au plus vite, Haniyeh proclame la victoire
Echec et mat, Israël a perdu et il le sait…
Malgré 22 jours de raids intensifs, de massacres, la tentative d’incursion a échoué de tout son long… Le Hamas est toujours là, les roquettes toujours prêtes au lancement, et l’opinion mondiale choquée face à la violence inouïe utilisée contre des civils.
Eline Briant



 
Ainsi, depuis l’Egypte, Ehud Olmert déclare qu’Israël veut sortir de la bande de Gaza "le plus vite possible".
Il a fait cette déclaration dimanche en présence de six chefs d'Etat et de gouvernement européens venus de Charm el-Cheikh (Egypte) où ils ont participé à un sommet avec le président Hosni Moubarak.
 
Faisant porté de nouveau la responsabilité du massacre sur les roquettes palestiniennes qui s’abattent  en Israël, il prend la cape de l’humanitaire en promettant de faire "ce qui est possible pour empêcher une crise dans la bande de Gaza".
 
Mais toutes ces paroles ne sont que broutilles pour le chef du gouvernement du mouvement du Hamas, Ismaïl Haniyeh, qui déclarait le même jour dans une déclaration télévisée, que le peuple palestinien avait remporté "une grande victoire" contre Israël à Gaza.
 
   "Dieu nous a accordé une grande victoire, pas pour une faction ou un parti (...) mais pour le peuple entier", a-t-il déclaré, s'exprimant pour la première fois depuis que l’entité sioniste ait décrété le  cessez-le-feu unilatéral.
   "Nous avons arrêté l'agression (de l'armée israélienne) et l'ennemi n'est pas parvenu à atteindre aucun des objectifs", a-t-il ajouté.
De Damas,  le numéro deux du bureau politique du Hamas, Moussa Abou Marzouk poursuit, affirmant que  "l'ennemi israélien a échoué à imposer ses conditions".
 
Pour les amis d’Israël si sur de la victoire sioniste sur ce petit peuple de Gaza, le temps est dur…
Le président français Nicolas Sarkozy qui pourtant appuyait l’offensive déclare aujourd’hui :     
"Nous n'avons pas soutenu et approuvé l'intervention de Tsahal à Gaza. Nous connaissons et nous avons reconnu la faute initiale du Hamas, avec les roquettes qui ont conduit à l'interruption de la trêve. Mais nous pensons que la place de Tsahal n'est pas à Gaza", estimant ainsi qu’Israël devait faire plus.
 
Il s’exprimait lors du sommet à Charm el Cheir qui réunissait outre le président Sarkozy, la chancelière allemande Angela Merkel, du Premier ministre britannique Gordon Brown, du chef du gouvernement espagnol José Luis Rodriguez Zapatero et du Premier ministre tchèque Mirek Topolanek, président en exercice de l'Union européenne.





Isamël Haniyeh lors de son intervention télévisée


Gaza : Eléments essentiaux du compte rendu du Hamas

Olmert souhaite le retrait au plus vite, Haniyeh proclame la victoire
Après 22 jours d’une offensive sans précédent aux pertes civils très lourdes, le Hamas victorieux fait un compte rendu sur ce qui s’est réellement passé, là-bas, à Gaza.
En voici les points essentiaux cités ce lundi matin, par les Brigades d’Al Qassam, la branche militaire du Hamas:
- Martyr de 48 combattants et la mort de 49 soldats de Tsahal
- Ils détiennent plusieurs soldats, mais tous ont été tué lors de raids aériens sur la zone de la prise d’otage.
- La force de feu concernant les roquettes n’a aucunement été affecté, bien au contraire puisqu’elle continue son développement et peuvent atteinde de nouvelles cibles.
- Les informations sionistes sur des combattants pris en otages durant les affrontements sont totalement erronées.

http://www.almanar.com.lb http://www.almanar.com.lb



Lundi 19 Janvier 2009


Nouveau commentaire :

Actualité nationale | EUROPE | FRANCE | Proche et Moyen-Orient | Palestine occupée | RELIGIONS ET CROYANCES

Publicité

Brèves



Commentaires