Palestine occupée

Olmert se dévoile!



Mercredi 2 Janvier 2008

Localement parlant, il existe deux visions politiques distinctes de la Palestine très éloignées l'une de l'autre : La voie de la lutte et celle dite de l'entente. La voie de l'entente, celle-là même que le Président Abbas a fait le pari risqué de réexplorer un 27 novembre 2007 à Annapolis reste hermétiquement close. Pourquoi ? Parce que la clé de cette pseudo porte magique, et tout le trousseau des doubles de sûreté qui vont avec, sont rouillés et que toute raison gardée, ils ne feraient en cas d'usage que bloquer davantage une impasse déjà séculaire : à preuve, ce récent entretien d'Ehud Olmert, Premier ministre du régime sioniste, paru à la veille du Nouvel An chrétien dans les colonnes de "Jerusalem Post" où il nie d'emblée avoir pratiqué une quelconque ouverture à destination des Palestiniens sur le statut de Beitolmoqadas ou encore celui des territoires occupés en 1967. Mais ce n'est pas tout. Au risque de rendre ridicules tous ceux qui accusaient et accusent encore le Hamas de vouloir saper la paix, Olmert réaffirme que la question des réfugiés palestiniens relève à ses yeux du domaine de la "fable", une "fable qui devrait être au plus vite oubliée". Ces déclarations témoignent d'une réalité qui pour être vécue et revécue à maintes reprises, n'en garde pas moins tout son amertume : à Annapolis, Mahmoud Abbas a été victime d'un jeu de dupes. Cette conférence pour laquelle le Président de l'Autorité autonome est allé jusqu'à tourner le dos à ses frères, à les désavouer au nom d'une prétendue urgence historique n'a été qu'une opération de marketing destinée à relooker un Premier ministre sioniste intérieurement miné et un président américain en fin de course. Sinon comment comprendre le virage à 180 degrés d'Olmert sur la presque totalité des dossiers évoqués à Annapolis moins d'un mois après sa tenue médiatique. Ce qui nous mène au constat suivant : la paix avec Israël est un chimère car on ne peut pas faire la paix avec un régime qui se nourrit de la guerre.

http://french.irib.ir http://french.irib.ir



Mercredi 2 Janvier 2008

Actualité nationale | EUROPE | FRANCE | Proche et Moyen-Orient | Palestine occupée | RELIGIONS ET CROYANCES

Publicité

Brèves



Commentaires