Proche et Moyen-Orient

Olmert poursuit sa campagne d'intoxication contre l'Iran



Lundi 12 Mai 2008

Doté de 400 ogives nucléaires, le régime illégitime ‎sioniste continue de susciter l'inquiétude des pays et des ‎instances internationales, qui appellent à la dénucléarisation ‎du Moyen-Orient. Dans le contexte actuel, les dirigeants du ‎régime sioniste avancent des allégations sans fondement ‎contre l'Iran avec pour objectif de détourner l'attention de ‎l'opinion publique de leur arsenal atomique le plus ‎redoutable. Le Premier ministre du régime sioniste a ‎prétendu dans une interview avec le Washington Post que ‎l'Iran poursuivait son programme nucléaire militaire. Le ‎Premier ministre du régime occupant Qods semble ignorer ‎les rapports consécutifs de l'Agence internationale de ‎l'énergie atomique qui indiquent l'absence de toute dérive ‎dans le programme nucléaire civil nucléaire de l'Iran. Ehud ‎Olmert avance de telles allégations alors qu'il fait, lui-‎même, l'objet d'une poursuite judiciaire pour corruption ‎financière et que des appels à sa démission se font de plus ‎en plus pressants. En fait, les dirigeants du régime sioniste ‎très critiqués au niveau régional pour leurs crimes de guerre ‎commis à Gaza, sont littéralement embarrassés à l'intérieur ‎de la Palestine occupée. La récente visite de la Secrétaire ‎d'Etat américaine, Condoleezza Rice en Palestine occupée ‎était censée assainir le chambardement politique au sein de ‎ce régime. En outre, l'un des thèmes des discussions du ‎comité préliminaire de révision du TNP était l'arsenal ‎atomique du régime sioniste. Ces dernières années, ce ‎comité a demandé, fermement, au régime sioniste d'ouvrir ‎les portes de ses installations nucléaires illégales aux ‎inspections de l'AIEA. Mais, ce régime, fort du soutien des ‎Etats-Unis et de certains Etats européens fait la sourde ‎oreille aux appels de la communauté internationale. ‎Cependant, l'arsenal atomique du régime sioniste est ‎devenu un défi sérieux pour les Etats-Unis, la France et la ‎Grande Bretagne. L'attitude ambivalente des Etats ‎occidentaux à l'égard de l'armement atomique du régime ‎sioniste et le programme nucléaire civil de l'Iran leur ont ‎valu des critiques et des protestations de la communauté ‎internationale. Et dans une telle conjoncture, les dirigeants ‎du régime sioniste se sont lancés dans une guerre des nerfs ‎contre l'Iran afin de détourner l'attention de la communauté ‎internationale de leurs actes illégaux, mais ils ont oublié ‎juste un détail : la communauté internationale est bien ‎consciente de la nature pacifique du programme nucléaire ‎iranien.

http://french.irib.ir http://french.irib.ir



Lundi 12 Mai 2008

Actualité nationale | EUROPE | FRANCE | Proche et Moyen-Orient | Palestine occupée | RELIGIONS ET CROYANCES

Publicité

Brèves



Commentaires