ALTER INFO

Occupation et tueries israéliennes à Gaza et en Cisjordanie


Dans la même rubrique:
< >

Jeudi 8 Décembre 2016 - 13:05 Formidable reprise économique aux USA

Jeudi 8 Décembre 2016 - 12:40 Fidel et le Che : deux politiques différentes


33 Palestiniens tués sous les bombardements israéliens, en 48 h, dont 8 enfants, essentiellement dans la bande de Gaza


Sirine@yahoo.fr
Vendredi 29 Février 2008

Vendredi 29 février 2008 - 3h15 - Saed Bannoura - Imemc et Agences

Voir les noms des Palestiniens assassinés ci-dessous.

Des sources médicales de la bande de Gaza ont indiqué que jeudi soir, un civil avait été tué et plusieurs autres blessés sous un obus de l’armée israélienne tombé sur une maison, dans le secteur d’Al Saftawi, au nord de la ville de Gaza. Les sources ont identifié le résident tué sous le nom de Mohammad Shamia, son corps a été gravement mutilé et brûlé. Au moins trois autres Palestiniens ont été blessés sous ce bombardement, dont l’un gravement. Plusieurs maisons ont été endommagées et brûlées.

Une source médicale de Gaza a également déclaré que le nombre de Palestiniens tués par l’armée dans la bande de Gaza et en Cisjordanie, mercredi et jeudi derniers, monte à 33, dont 8 enfants. 10 des résidents tués étaient des combattants, un était policier, les autres, des civils.

Les enfants sont visés :

Dans le secteur d’Amer Project, à l’ouest de Jabalya, dans le nord de la bande de Gaza, les soldats israéliens ont tiré un obus sur des enfants qui jouaient au foot et en ont tué 3. Ce sont :

Bilal Hijazi, 13 ans,
Suleiman Hamada, 12 ans
et Anas Al Mana’ma, 10 ans.

4 autres enfants ont été tués à Jabalya sous un autre obus qui ciblait une zone proche de la mosquée Al Salaam. Ce sont :

Deeb Dardouna, 11 ans,
Omar Dardouna, 14 ans,
Alli Dardouna, 8 ans,
Et Mohammad Hammouda, 7 ans.

Leurs corps ont été gravement mutilés.

Un bébé de 5 mois a été tué par l’obus qui a touché le ministère de l’Intérieur dans Gaza ville, et endommagé plusieurs maisons. Il s’agit de :

Mohammad Nasser Al Bor’ey, 5 mois.

Les Palestiniens tués lors des dernières violations israéliennes :

1. Zaki Abu Zeid, 20 ans, tué le 27 février dans le camp de réfugiés d’Al Boreij,
2. Omar Atiyya, 26 ans, tué le 27, à Khan Younis,
3. Aziz Masoud, 21 ans, tué le 27 à Khan Younis,
4. Ahmad Al Mtawwaq, 19 ans, tué le 27 à Khan Younis,
5. Abdullah Adwan, 22 ans, tué le 27 à Khan Younis,
6. Mohammad Abu A Haseen, 22 ans, tué le 27 à Khan Younis,
7. Ibarhim Zaki Maseemy, 20 ans, tué le 27 en Cisjordanie,
8. Hammad Mirshid Masalha, 60 ans, tué le 27 à Jabal Al Rayyis,
9. Minwir Mohammad Abu Mandeel, 34 ans, tué le 27 à Jabal Al Rayyis,
10. Bilal Kamal Hijazi, 13 ans, tué le 27 à Jabalia,
11. Suleiman Khalil Hamada, 12 ans, tué le 27 à Jabalia,
12. Anas Al Mana’ma, 10 ans, tué le 27 à Jabalia,
13. Mohamamd Al Bora’ey, 5 mois, tué le 27 à Gaza,
14. Luay Qneita, 19 ans, tué le 27 à Al Shujaeyya,
15. Ahmad Al Samry, 23 ans, tué le 28 à Al Shujaeyya,
16. Amjad Al Amraty, 24 ans, tué le 28 à Al Shujaeyya,
17. Maher Abu Al Reesh, tué le 28 en Cisjordanie,
18. Ahmad Al nadi, tué le 28 à Gaza ville,
19. Jawad Tafish, tué le 28 à Gaza ville,
20. Hamza Al Hayya, tué le 28 à Gaza ville,
21. Abdullah Al Zweydi, 23 ans, tué le 28 à Beit Hanoun,
22. Awad Al Banna, 27 ans, tué le 28 à Beit Hanoun,
23. Deeb Dardouna, 11 ans, tué le 28 à Jabalia,
24. Omar Dardouna, 14 ans, tué le 28 à Jabalia,
25. Ali Dardouna, 8 ans, tué le 28 à Jabalia,
26. Mohammad Hammouda, 7 ans, tué le 28 à Jabalia,
27. Rami Khalifa, 27 ans, tué le 28 à Gaza,
28. Mohammad Al Hilu, 24 ans, tué le 28 dans le camp de réfugiés d’Al Shaty,
29. Ramiz Nasser, 27 ans, tué le 28 à Beit Hanoun,
30. Tal’at Salaah Rmeilat, tué le 28 à Al Sudaniyya,
31. Amjad Al Sakani, 12 ans, tué le 28 à Gaza,
32. Khalil Ahil, tué le 28 à Gaza,
33. Mohammad Masoud Al Hilu, tué le 28 à Gaza.


Jeudi soir, après minuit, l’armée israélienne a opéré de nouvelles invasions à Khan Younis et à Rafah, au sud de la bande de Rafah. Les soldats ont fait irruption dans plusieurs maisons et les ont transformées en postes militaires. L’armée a également bombardé plusieurs quartiers de Khan Younis, Rafah et d’autres à l’extérieur.

Et en Cisjordanie ?
Faits marquants pour la semaine du 21 au 28 février : en Cisjordanie, le 27 février, des forces de l’occupation clandestines (sans uniforme, déguisées en arabe) ont abattu extrajudiciairement un membre des Brigades des Martyrs Al-Aqsa (la branche armée du Fatah) et en ont blessés 4 autres, ainsi qu’un travailleur de la construction, à Naplouse.

6 civils palestiniens et un militant américain pour les droits de l’homme ont été blessés quand les FOI ont dispersé une manifestation pacifique dans le village de Bil’in, à l’ouest de Ramallah, le 22 février. Trois jours plus tard, le 25 février, 2 civils palestiniens étaient blessés par l’occupant, en civil, dans Naplouse.

Au moins 36 incursions ont eu lieu en Cisjordanie, au cours desquelles l’occupant a enlevé 67 civils palestiniens. Le nombre de Palestiniens de Cisjordanie arrêtés depuis début 2008 est de 499. 4 maisons ont été transformées en postes militaires, de plus, les FOI ont confisqué les biens de l’association de la Jeunesse islamique et de l’association de Bienfaisance islamique à Hébron et ordonné leur fermeture.

Les restrictions pour les déplacements se sont poursuivies. Des milliers de civils palestiniens n’ont pu accéder à Jérusalem, de nombreux check-points étant installés autour et dans la cité. Les restrictions de mouvement s’accroissent souvent le vendredi pour empêcher les fidèles d’aller prier à la Mosquée al-Aqsa. Les FOI s’en prennent violemment aux civils palestiniens qui essaient de contourner les check-points et d’entrer dans la cité. En Cisjordanie, le siège est également renforcé avec de nouveaux check-points, des barrages sur les routes principales et aux carrefours. 4 Palestiniens y ont été arrêtés.

Violations israéliennes

Incursions et agressions en Cisjordanie

Chaque incursion s’accompagne de fouilles de maisons et souvent, d’arrestations.

Jeudi 21 : dans le village de Sa’ir au nord-est d’Hébron ; à Beita, au sud de Naplouse (18 arrestations) ; à Nahilin à l’ouest de Bethléhem, transformant deux maisons en postes militaires ; à Tulkarem où elles ouvrent le feu sur des civils.

Vendredi 22 : incursion à Sourif au nord d’Hébron (2 arrestations).

Samedi 23 : incursions dans le village d’Ethna, au nord-ouest d’Hébron (une arrestation) ; à Housan, au nord-ouest de Bethléhem (une arrestation) ; à Attil, au nord de Tulkarem (4 arrestations) ; dans le camp de réfugiés d’Ein beit al-Maa, à l’ouest de Naplouse, tirant sur une maison et en arrêtant tous les résidents, arrêtant un membre des Brigades Abu Ali Mustafa (branche armée du FPLP), recherché depuis 3 ans ; dans le village d’Anabta, à l’est de Tulkarem.

Dimanche 24 : incursions en différents secteurs d’Hébron avec fouilles et détériorations de maisons (4 arrestations dont 3 frères) ; à Naplouse et dans les camps de Balata et Ein Beit al-Maa, à l’est et à l’ouest de la cité ; à Qabatya, au sud-est de Jénine, patrouillant et tirant dans les rues.

Lundi 25 : incursions à Jabal Hindaza dans le centre de Bethléhem (une arrestation) ; dans le village d’al-Khader au sud-ouest de Bethléhem (2 arrestations) ; à al-Doha, au sud-ouest de Bethléhem (une arrestation) ; dans Naplouse et dans le quartier de Balata (3 arrestations) ; à Zeita, au nord de Tulkarem, ouvrant le feu et fouillant de nombreuses maisons ; dans le village de Zabbouda à l’est de Jénine (2 arrestations dont un enfant) ; des soldats israéliens déguisés en arabe, dans un camion, à Khillat al-Aamoud à l’est de Naplouse, descendent du camion et ouvrent le feu (2 arrestations).


Hébron Mardi 26 : incursions dans Hébron avec patrouilles dans les rues, pénétrant dans les bâtiments des associations de Bienfaisance islamique et de la Jeunesse islamique, interrogeant les gardiens, fouillant les immeubles et les écoles, s’emparant de biens (2 minibus, une voiture, jeux informatiques, appareils ménagers, meubles et documents), ordonnant la fermeture des deux associations et de leurs bâtiments ; dans Jéricho (une arrestation) ; dans le village de Beit Ummar, au nord d’Hébron, transformant une maison en poste militaire, détenant au moins 20 militants internationaux et israéliens qui tentaient de pénétrer dans la maison (confiscation de leurs portables et coups violents sur l’un d’entre eux) ; dans le village de Silwad, au nord-est de Ramallah, arrêtant un Palestinien pour la 6ème fois.

Mercredi 27 : incursions dans le village d’ Ya’bad, au sud-ouest de Jénine (une arrestation) ; dans le camp de réfugiés d’al-Jalazoun, au nord de Ramallah, détruisant une télévision et des téléphones, déchirant des photos dans une maison ; à Ethna, à l’ouest d’Hébron (une arrestation) ; dans le camp de réfugiés d’al-Arroub, au nord d’Hébron (une arrestation) ; à Shyoukh al-Arb, au nord d’Hébron (une arrestation) ; dans la ville et le camp de réfugiés de Jénine (7 arrestations dont deux enfants) ; dans Yatta, au sud d’Hébron, fouillant les locaux de l’association de Bienfaisance, s’emparant de nombreux fichiers ; dans le village de Bani Na’im, à l’est d’Hébron, également avec fouilles des bâtiments de l’association de Bienfaisance, confisquant meubles et documents, détruisant portes et fenêtres, décidant de la fermeture de l’association pour trois ans ; à Dura, au sud-ouest d’Hébron, toujours dans l’association locale de Bienfaisance, avec les mêmes conséquences ; dans le village de Taffouh, à l’ouest d’Hébron, opérant dans l’association du village.

Exécutions extrajudiciaires

Mercredi 27 : une unité israélienne en civil a pénétré dans la rue Til, dans les quartiers sud de Naplouse, circulant dans 2 véhicules civils immatriculés palestinien. Un soldat entr’ouvre une portière et ouvre le feu sur 5 jeunes hommes qui sortaient des bureaux des Renseignements militaires palestiniens. Les 5 ont été blessés. Aussitôt, les Israéliens descendent des deux véhicules, l’un des soldats tire sur l’un des jeunes blessés et le tue. Quelques minutes plus tard, deux jeeps de l’armée israélienne arrivent pour couvrir l’unité clandestine. Deux soldats descendent des jeeps et photographient la scène. L’armée emmène le corps de la victime (30 ans) et arrête les 4 autres. Un travailleur de la construction, qui travaillait tout près, a été blessé par une balle reçue dans le bassin.

Selon les informations du PCHR, depuis le début 2008, 28 Palestiniens ont été exécutés de façon extrajudiciaire ; depuis septembre 2000, début de l’actuelle Intifada, 713 (dont 227 passants et 78 enfants).

Le siège se poursuit contre les Territoires

Jérusalem : des milliers de Palestiniens de Cisjordanie et de la bande de Gaza n’ont pu entrer dans la cité en raison de nombreux check-points installés dans et autour de Jérusalem ; ceux-ci sont surtout installés le vendredi pour empêcher les fidèles d’aller prier à la Mosquée al-Aqsa ; les Palestiniens qui ont essayé de contourner les barrages ont été violemment frappés.

Naplouse : le jeudi 21, l’armée positionnée sur les différents check-points autour de la ville a limité les déplacements des Palestiniens, empêchant les Palestiniens de 16 à 35 ans de passer. Samedi, les troupes sur les check-points de Zatara et d’Hawara, au sud de Naplouse, et de Beit Eiba, à l’ouest, ont fait des contrôles approfondis sur les Palestiniens, empêchant aussi ceux de moins de 35 ans de passer. Dimanche, contrôles prolongés sur Za’tara et Hawara.

Tulkarem : fermeture des routes qui conduisent à la cité. Le jeudi 21, fermeture du check-point de Wad al-Teen, au sud de la ville ; vendredi, fermeture de tous les check-points de 6 h à 10 h ; samedi, fermeture des routes qui conduisent aux champs vers Deir al-Ghossoun, au nord de la ville, empêchant les fermiers d’aller sur leurs terrains ; dimanche, installation d’un check-point au carrefour de Bala’a, à l’est, avec fouilles des véhicules ; lundi, autre nouveau check-point à l’entrée ouest de Deir al-Ghossoun, au nord ; mardi, idem à l’entrée du village d’al-Ras, au sud de Tulkarem, empêchant les hommes, surtout, de passer.

Jénine : jeudi 21, installation d’un check-point à l’entrée est du village d’Arraba, au sud de Jénine, fouillant tous les véhicules ; dimanche, nouveaux check-points sur les routes de Jénine à Naplouse et Jénine à Tulkarem.

Bethléhem : dimanche 24, une arrestation sur le check-point de Container, au nord-est de la ville ; mercredi, autre arrestation sur le check-point de Gilo, au nord.

Qalqilya : mercredi après-midi, arrestation sur le check-point à l’entrée est.

Construction du mur d’annexion

Israël continue de construire ce mur à l’intérieur de la Cisjordanie, de vastes terres des villages palestiniens au sud-ouest d’Hébron ont été confisquées.

Jeudi et vendredi, 21 et 22 février, un ordre de saisie de terre à été remis à des dizaines d’agriculteurs palestiniens, leur prenant 766 dunums (76,6 ha) dans les villages d’al-Zahiriya, Dura et Arab al-Ramadi. Selon des sources du Comité défense de la Terre, l’ordre confisque en réalité 900 dunums et isolera au moins 2 400 dunums de terre derrière le mur.

Vendredi 22, après la prière, de nombreux civils palestiniens et militants internationaux et israéliens pour les droits de l’homme ont manifesté à Bil’in, à l’ouest de Ramallah, pour protester contre la construction du mur. L’armée israélienne avait placé des barbelés pour empêcher les manifestants d’arriver au mur. Ils ont essayé de passer et aussitôt, l’armée a tiré des balles caoutchouc, lancé des bombes sonores et des grenades lacrymogènes sur les manifestants, les frappant violemment. 6 manifestants, dont un enfant et un Américain, ont été blessés.

Activités des colons et agressions contre les civils palestiniens et leurs biens

- Jeudi 21, après-midi, la police israélienne arrête une jeune Palestinienne chez elle, en face de la colonie de Kiryat Arba, au sud-est d’Hébron ; la police prétend qu’elle avait agressé des colons israéliens en passant dans une rue adjacente à un bâtiment dont se sont emparé les colons ; la jeune fille et deux membres de sa famille ont été détenus pendant 3 heures.

Vendredi soir, 22 février, les troupes positionnées près de l’immeuble al-Rujbi - confisqué par les colons il y a près d’un an - dans le quartier de al-Ras au sud-est d’Hébron, ont brisé les vitres des véhicules palestiniens stationnés dans le secteur, prétendant qu’ils représentaient un risque pour les colons qui veulent se déplacer.

Mardi matin, l’armée et la police israéliennes ont démoli une maison dans le quartier d’al-Thawri à Jérusalem-Est. L’armée a d’abord ordonné à ses habitants de sortir puis a démoli la maison au prétexte qu’elle avait été construite sans permis. Selon le propriétaire, Fayez Hassan Erzhayed, sa maison a été démolie sans avertissement préalable et la municipalité israélienne de Jérusalem a rendu une décision ordonnant la démolition de la maison, celle-ci fut construite en 1942 et agrandie par le propriétaire. Celui-ci avait réussi à obtenir une injonction provisoire arrêtant la démolition mais le tribunal israélien siégeant après la décision municipale en a ordonné la démolition.

Voir également le rapport du PCHR de cette semaine.

1) - IMEMC
2) - PCHR d’après le rapport hebdo du PCHR (partie Cisjordanie).
Traduction : JPP

http://www.info-palestine.net/article.php3?id_article=3887



Vendredi 29 Février 2008


Commentaires

1.Posté par hélène le 29/02/2008 23:53 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler


quand on entend le silence des journalistes français sur toutes ces victimes et leur indicible comportement consistant à relayer en permanence l'abominable hasbara de telaviv et de l'armée d'occupation, on réalise alors que jamais auparavant des journalistes de france n'avaient aussi activement contribué à la destruction programmée d'un peuple, à son génocide


ce n'est pas de l'information, ce n'est pas du journalisme,celà s'apelle de la contibution directe et active à un génocide

2.Posté par naciri le 01/03/2008 00:46 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

les journaliste sarkosyste,sont du monde sur envoyé special comme celui de ce soir pour disciditer la resistence soumalienne qui se deffont contre de collabo et l occupation ethiopeen,,mais pour parler de bebe qui recoivent des bombes sur la tete:rien vu
pour votre information:aujourd hui le ministe de cette espece dantité cancerigene vient de menacer le peuple palestiniens en disant:
soit vous arretez soit vous subirez UN HOLOCAUSTE.
no comment

3.Posté par belh le 01/03/2008 05:37 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Cela nous rappelle les silences sous l'occupation nazie en France voir même la complicité de la plus part de l'éstablichement de l'époque.
Ils n'ont rien compris, rien appris, toujours les mêmes lêches bottes, toujours d'accords avec les plus forts. Ils n'ont aucun honneur.
Rien à changé, ce sont toujours des COLLABORATEURS.

4.Posté par belh le 01/03/2008 05:41 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Ils ne collaborent plus avec le nazisme, mais avec son grand frère le sionnisme.

5.Posté par bernard le 02/03/2008 09:38 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

plutot qu'imposer au enfants un devoir de mémoire de petits juifs morts il y a tres longtemps, ne serait ce
pas plus important de faire quelque chose pour les enfants qui meurent en ce moment meme a gaza?

6.Posté par Abrac le 05/03/2008 19:42 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Le sioniste est une arme utilisée par les Illuminatis pour insuffler la haine dans le coeur des Hommes.
Tous ceux qui ont de la haine contre un autre peuple font le jeu des Illuminatis.
Ce qu'il faut combattre c'est la haine de l'autre.

ALTER INFO | MONDE | PRESSE ET MEDIAS | Flagrant délit media-mensonges | ANALYSES | Tribune libre | Conspiration | FRANCE | Lobbying et conséquences | AGENCE DE PRESSE | Conspiration-Attentats-Terrorismes | Billet d'humeur | Communiqué | LES GRANDS DOSSIERS

Publicité

Brèves



Commentaires