Politique Nationale/Internationale

Obama se plaint d’être traité “comme un chien”



Mercredi 8 Septembre 2010

Obama se plaint d’être traité “comme un chien”
Lors d’un discours, lundi, devant ses sympathisants à Wisconsin, (État du Middle West des États-Unis), le président américain, Barak Obama s’est plaint des nombreuses attaques personnelles dont il fait l’objet. 
 
Il a défendu son plan de relance économique, qui selon lui, a évité une récession encore plus grave, affirmant que ce sont huit années d'administration républicaine qui ont été à l'origine de la crise.
 
Perdant son calme, il a affirmé : les  républicains « me traitent comme un chien», précisant que cela ne faisait pas partie de son discours, « mais c’est la vérité ». 
 
Les propos d’Obama interviennent à moins de deux mois des législatives de 2 novembre, et à l’occasion de la fête du travail américaine, qui donne traditionnellement le coup d'envoi des campagnes électorales.
 
Les législatives du 2 novembre s'annoncent catastrophiques pour le parti démocrate du président Barack Obama, menacé de perdre la majorité à la Chambre des représentants sur fond de morosité économique persistante.
 
Une série de sondages publiés au lendemain de la fête du travail américaine, montre que les électeurs se sont lassés de leur président deux ans après son élection historique à la Maison Blanche et pourraient choisir de sonner le glas de ses réformes.
 
Une étude Wall Street Journal/NBC News accorde au parti républicain 49% d'intentions de vote parmi les personnes susceptibles de se rendre aux urnes, contre 40% aux démocrates. Un tel écart pourrait permettre à l'opposition de remporter les 39 sièges qui la séparent de la majorité à la Chambre des représentants.
 
Le parti présidentiel pourrait cependant conserver la majorité au Sénat, où seul un tiers des sièges sont en jeu, selon des analystes.

La lenteur de la reprise économique a fait son effet et le sondage du Wall Street Journal révèle l'ampleur du pessimisme de l'électorat: seuls 26% des sondés estiment que la conjoncture sera meilleure l'année prochaine, alors qu'ils étaient 47% il y a un an.
 
Paradoxalement, même si les démocrates sont impopulaires, les républicains ne peuvent se prévaloir d'un retour d'affection en leur faveur: 36% des sondés ont une bonne opinion du parti du président, alors que 30% seulement en disent autant du parti républicain, selon l'enquête du Wall Street Journal.

http://www.almanar.com.lb http://www.almanar.com.lb



Mercredi 8 Septembre 2010


Commentaires

1.Posté par Ahmed le 08/09/2010 17:49 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Tout ça n'est qu'un jeux des sionistes. Obama marionnettes des sionistes est entièrement encerclé et contrôlé par les sionistes.
Même le chef de la maison Noire est Rahm, un sioniste fils d'un grand terroriste sioniste.

2.Posté par Intellecterroriste le 08/09/2010 18:39 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

J'me marre avec ses gesticulations au sujet de la crise. Après avoir joué le jeu des néo libéraux en renflouant les banques, voilà qu'il revient au bon vieux keynésianisme en investissant en masse dans les infrastructures. Dans le genre j'sais plus quoi faire pour sauver mon cul...

3.Posté par NO2NWO le 08/09/2010 21:25 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

La crise mondiale est structurelle et très peu conjoncturelle.
Faut dire que broyer à coups de massue les accords de bretton Woods a produit ses effets.

4.Posté par damien le 09/09/2010 02:33 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Il n'a que ce qu'il mérite.
La pure hypocrisie, en nous mettant un noir président.
C'est du même genre. On nous met des videurs noir en boite à paris, qui refoule les minorités. Ensuite, on ne peux pas se plaindre de racisme parce que les videurs sont noires.
C'est du même ordre. Obama est mis par un système et il ne fait qu'executer des ordres des ses maitres.

Nouveau commentaire :

VIDEOS | Politique Nationale/Internationale | Propagande médiatique, politique, idéologique | Société | Histoire et repères | Conflits et guerres actuelles | Néolibéralisme et conséquences

Publicité

Brèves



Commentaires