Politique Nationale/Internationale

Obama retourne sa veste et adopte une stratégie proche des républicains


C'est plutôt la déception chez les démocrates américains, au lendemain du discours tant attendu du nouveau président Barack Obama appartenant pourtant à leurs rangs. Surtout sur la stratégie à suivre en Irak, et sur laquelle il s'est avéré qu'Obama ne s'est pas tellement distancé de celle de son prédécesseur Georges W. Bush.


Dimanche 1 Mars 2009

Obama retourne sa veste et adopte une stratégie proche des républicains

Leila Mazboudi

Ainsi, devant des milliers de Marines, en Caroline du Nord, Obama, adversaire de la première heure de l'intervention en Irak, a eu son premier mot pour les troupes stationnées en Irak, auxquelles il a rendu hommage, tout en saluant le renversement de Saddam Hussein et la mise en place d'un nouveau gouvernement à Bagdad.

Et ce avant d'exposer son calendrier qui ne prévoit pas l'accomplissement du retrait des troupes de son pays avant 2011. Ce qui revient de fait à la date dictée dans l'accord sécuritaire signé entre Georges Bush et Nouri el-Maliki, en décembre dernier. De plus, il s'est engagé à y maintenir une force résiduelle allant de 35.000 à 50.000 soldats. Ce même nombre avait été véhiculé lorsque les Républicains étaient encore à la Maison blanche.

Du coup, côté démocrate, c'est le mécontentement à tous les niveaux: "Je ne vois pas de justification pour (...) les 50.000 militaires en Irak", a déclaré la présidente démocrate de la Chambre des représentants, Nancy Pelosi, à la télévision, estimant que "peut-être 15.000 ou 20.000" auraient été suffisants. Mme Pelosi a confirmé plus tard dans un communiqué qu'elle souhaitait que le nombre de militaires restant sur le terrain soit "aussi faible que possible".

Même son de cloche de la part du chef de la majorité démocrate du Sénat, Harry Reid, qui a déclaré au New York Times qu'il ne s'attendait pas à un chiffre si élevé. "Nous devons maintenir en Irak que les forces nécessaires pour la sécurité de nos militaires encore sur place et des Irakiens", a-t-il ajouté dans un communiqué.

L'aile la plus à gauche du parti démocrate affiche encore plus nettement son mécontentement, à l'instar du représentant Dennis Kucinich: "on ne peut laisser des troupes pour des opérations militaires dans un pays étranger et appeler en même temps à terminer la guerre".
En revanche, pour l'opposition républicaine, le discours d'Obama est plutôt satisfaisant: " je crois que le plan du président est raisonnable" a dit vendredi au Sénat John McCain, ancien adversaire d'Obama à la présidentielle.

Pour le sénateur McCain, membre de la commission des services armés de la chambre haute, les quelque 50.000 militaires qui resteront sur place après août 2010 "joueront un rôle essentiel en consolidant et en poursuivant les progrès réalisé par notre armée depuis 2007".

Le chef de la minorité républicaine du Sénat, Mitch McConnell, s'est félicité de la décision d'Obama "d'adhérer au plan du général David Petraeus" qui a entamé la stratégie de renfort en Irak début 2007.
A la Maison Blanche, les critiques des démocrates du Congrès ont été prises suffisamment au sérieux pour que les chefs démocrates soient invités, avec les républicains, jeudi soir à une rencontre avec le président. Selon la presse, ils n'en sont pas repartis apaisés.

Ce qui laisse présager une scission entre les démocrates de la Maison blanche et ceux du Congrès. Alors qu'une question s'impose sur les raisons du retournement de veste du président américain!

http://www.almanar.com.lb http://www.almanar.com.lb



Dimanche 1 Mars 2009


Commentaires

1.Posté par joszik le 01/03/2009 21:39 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

On se demande, quel est " l'idiot "qui s'est laissé surprendre par une telle annonce.

Cet idiot sont réellement dangeureux car c'est lui qui a aussi voté pour l'abruti !

2.Posté par bernard 01 le 01/03/2009 21:43 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

apprenez que tout flatteur,vit au dépens de celui qui l'ecoute.LA FONTAINE.

3.Posté par Dupont le 02/03/2009 12:40 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Obama est la copie conforme de Bush sauf qu'il a l'art et la manière d'utiliser la vaseline. Véritables démocrates veillez au grain !!!!

Nouveau commentaire :

VIDEOS | Politique Nationale/Internationale | Propagande médiatique, politique, idéologique | Société | Histoire et repères | Conflits et guerres actuelles | Néolibéralisme et conséquences

Publicité

Brèves



Commentaires