Politique Nationale/Internationale

Obama prêche la confiance en présentant son programme à l'Amérique inquiète



Mercredi 25 Février 2009

Obama prêche la confiance en présentant son programme à l'Amérique inquiète
Reléguant les affaires étrangères au second plan, le président Barack Obama a assuré mardi aux Américains inquiets que leur pays sortirait plus fort de sa pire crise depuis des décennies, utilisant son premier grand discours programme devant les deux chambres du Congrès réunies, pour verser dans le moteur économique la confiance dont il a besoin.

"Notre économie est affaiblie et notre confiance ébranlée; nous vivons des temps difficiles et incertains; mais ce soir je veux que tous les Américains
sachent ceci: nous allons reconstruire, nous allons nous rétablir, et les Etats-Unis d'Amérique en sortiront plus forts qu'auparavant", a-t-il estimé.

Il a affirmé la nécessité de "sacrifices" pour réduire de moitié d'ici à la fin de son mandat en 2013 un déficit fédéral qui pourrait dépasser le chiffre
faramineux de 1.500 milliards de dollars cette année.

Mais, il a aussi utilisé cette tribune exceptionnelle et ce discours équivalant à l'allocution annuelle sur l'état de l'Union pour dire sa volonté de mener à bien cette année une grande réforme de la couverture sociale, et d'augmenter les impôts sur les nantis.

Obama a promis d'investir dans les nouvelles technologies et dans les énergies renouvelables pour construire une nouvelle économie. Et il a pressé le Congrès de lui soumettre de nouvelles réglementations pour le système financier et une loi imposant des quotas d'émissions des gaz à effet de serre.
Mais l'Etat doit apurer son découvert, a-t-il dit.

Son premier budget, qu'il présentera jeudi pour l'année 2010, éliminera les contrats sans appel d'offre qui ont coûté des milliards en Irak et réformera le
budget de la Guerre "pour que nous n'ayons pas à payer pour des systèmes d'armes qui datent de la Guerre froide et dont nous ne nous servons pas", a-t-il dit.

Obama s'est employé à dresser un tableau "honnête", selon son administration, de la crise: "L'impact de cette récession est réel, et il est partout".

Au niveau bancaire, le plan annoncé récemment pour sauver ce secteur "va requérir des ressources importantes du gouvernement fédéral. Oui, probablement plus que ce que nous avons déjà mis de côté", a reconnu le président américain.

Des centaines de milliards de dollars ont déjà été promis au secteur financier américain, mis à genoux par des prêts immobiliers hasardeux et des placements douteux, ce qui a plongé le pays dans la pire crise économique
depuis les années 30.

"Mais si agir va coûter très cher, je peux vous assurer que ne pas agir coûterait encore plus cher", a ajouté M. Obama, estimant que l'économie
américaine pourrait mettre plus de dix ans à s'en remettre.

Le président américain a aussi promis de défendre les constructeurs automobiles américains en grande difficulté.

Au niveau éducatif, Obama a appelé les jeunes Américains à ne pas laisser tomber leurs études au lycée, expliquant que les Etats-Unis avaient besoin de travailleurs dotés de meilleures formations pour répondre aux défis futurs. Il a promis de donner plus de moyens au système éducatif, soulignant que les Etats-Unis avaient "l'un des plus fort taux d'arrêt des études au lycée parmi les pays développés".

Notons que les Américains pensent en majorité qu'il faudra des années pour sortir du marasme le plus profond depuis les années 30.

http://www.almanar.com.lb http://www.almanar.com.lb



Mercredi 25 Février 2009


Commentaires

1.Posté par BoudjemaaA le 02/03/2009 18:39 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

A cause de l'esprit démentiel de Busch qui avait joué sa carte loi deux poids deux mesures et avait tout perdu, et son coprs et son âme, Obama est entrain de faire de l'aumône politique. Le brave et pauvre peuple américain qui n'est pour les sionistes et leurs valets que de la monnaie faite pour être dépensée et de la chaire à canons faite pour tirer dessus, est entrain de payer la politique de l'antéchrisme sioniste.
Que Dieu sauve le brave et innocent peuple américain des griffes du Samaritain et de son Dieu Veau d'Or façonnés avec l'or volé aux égyptiens pendant leur exode avec Moïse.

Nouveau commentaire :

VIDEOS | Politique Nationale/Internationale | Propagande médiatique, politique, idéologique | Société | Histoire et repères | Conflits et guerres actuelles | Néolibéralisme et conséquences

Publicité

Brèves



Commentaires