Géopolitique et stratégie

Obama met le Pakistan au coeur de sa stratégie afghane, les 2 pays félicitent



Samedi 28 Mars 2009

Obama met le Pakistan au coeur de sa stratégie afghane, les 2 pays félicitent
Le président américain Barack Obama a placé vendredi le Pakistan au coeur de sa nouvelle stratégie pour l'Afghanistan, prévoyant un effort militaire accru mais aussi une aide financière en hausse pour Islamabad, afin de vaincre le réseau Al-Qaïda.

"Je veux que les Américains comprennent que nous avons un objectif clair: désorganiser, démanteler et vaincre Al-Qaïda au Pakistan et en Afghanistan et
empêcher leur retour dans l'un ou l'autre de ces pays", a-t-il déclaré, en lançant aux membres d'Al-Qaïda: "Nous vous vaincrons".

Selon lui, le réseau responsable des attentats du 11 septembre 2001 "prépare activement des attentats contre les Etats-Unis depuis ses refuges au
Pakistan".

Chez le voisin afghan, la situation est "de plus en plus dangereuse", a-t-il constaté. Il a annoncé l'envoi de renforts pour aider, selon lui, au développement économique et politique du pays, et le déploiement de 4.000 soldats supplémentaires pour former les forces de sécurité afghanes. Obama avait déjà annoncé un renfort de 17.000 soldats le mois dernier.

Il a réclamé aux alliés des Etats-Unis de contribuer sur ces deux fronts, alors que doit se tenir les 3 et 4 avril le sommet de l'Otan.

En parallèle, un soutien au Pakistan est "indispensable à nos efforts en Afghanistan, qui ne verra pas la fin des violences si les insurgés peuvent se déplacer librement des deux côtés de la frontière", a estimé Obama.

Mais l'aide de Washington n'est pas un "chèque en blanc", a averti Obama, en exhortant Islamabad à "éliminer Al-Qaïda et tous les combattants à l'intérieur de ses frontières", et en prévenant Kaboul que Washington ne fermerait pas les yeux sur la corruption au sein du gouvernement afghan.

Notons que la Maison Blanche a annoncé un triplement de l'aide à Islamabad à 1,5 milliard de dollars par an sur cinq ans pour "construire des écoles, des routes, des hôpitaux, et -soi disant-renforcer la démocratie pakistanaise".

Réagissant à cette nouvelle stratégie, le président pakistanais Asif Ali Zardari a salué vendredi le plan Obama, selon l'agence officielle APP.

De son coté, le président afghan Hamid Karzaï a affirmé samedi, au cours d'une conférence de presse à Kaboul, que la nouvelle stratégie américaine dans la région correspond exactement à ce que les Afghans ont demandé.

"Nous apprécions tout particulièrement la volonté de renforcer les institutions civiles et militaires afghanes. Nous confirmons sans réserves notre volonté de lutter contre la corruption", a-t-il ajouté. "C'est encore mieux que ce que nous espérions", a souligné Hamid Karzaï.

Les ministres européens des Affaires étrangères réunis à Prague se sont dits prêts à accroître leur action en Afghanistan.

Le secrétaire général de l'ONU, Ban Ki-moon, s'est, pour sa part, félicité de la nouvelle stratégie pour l'Afghanistan dévoilée par le président américain.

Aux Etats-Unis, le plan a en revanche reçu un soutien prudent de la part de parlementaires, certains critiquant une "escalade militaire", d'autres demandant plus de troupes dans la région.

http://www.almanar.com.lb http://www.almanar.com.lb



Samedi 28 Mars 2009


Nouveau commentaire :

Géopolitique et stratégie | Diplomatie et relation internationale

Publicité

Brèves



Commentaires