Conflits et guerres actuelles

Obama: la situation en Afghanistan est périlleuse



Samedi 24 Janvier 2009


Fidèle à ses promesses de campagne électorale, le président américain Barack Obama s'est attardé à parler de la situation en Afghanistan, à laquelle il compte accorder la priorité dans sa politique étrangère. Et pour cause, la situation y est "périlleuse", a-t-il déclaré jeudi après avoir nommé un émissaire pour la région, lors d'une visite au département d'Etat. "Et il faudra du temps pour réaliser des progrès", a-t-il ajouté à la même occasion.
   Dans les détails, Obama y a été encore plus fort, dressant un tableau très sombre de la situation dans ce pays, où des dizaines de milliers de soldats de l'Otan n'arrivent pas depuis plus de sept ans, à mettre fin à la révolte des Talibans, après les avoir renversés, et dont la menace fragilise de plus en plus le gouvernement d'Hamid Karzaï.
   "La violence connaît un accroissement spectaculaire en Afghanistan. Une insurrection meurtrière a pris racine, le trafic de l'opium est de très loin le plus important au monde, le gouvernement afghan s'est montré incapable d'assurer les services les plus fondamentaux et Al-Qaïda et les talibans frappent à partir de bases dans des zones tribales difficiles d'accès le long de la frontière pakistanaise", a développé le président américain dans son diagnostic de la situation.
Dans  la suite, Obama a présenté les solutions qu'il préconise:
* nouer "des relations plus solides avec les gouvernements de la région"
*poursuivre la coopération avec les alliés de l'Otan
*approfondir l'engagement envers le peuple pakistanais et le peuple afghan
*mettre en œuvre une "stratégie pour combattre la terreur et l'extrémisme".
Obama a également promis aux militaires et civils américains qui travaillent en Afghanistan "les moyens dont ils ont besoin".
  "Mon administration s'engage à porter à nouveau son attention et ses ressources sur l'Afghanistan et le Pakistan et de faire usage de ces ressources avec sagesse", a ajouté Obama, dont l'envoyé spécial pour le Pakistan, Richard Holbrooke, a souligné lui aussi à quel point les destins de ces deux pays étaient liés.

http://www.almanar.com.lb http://www.almanar.com.lb



Samedi 24 Janvier 2009


Commentaires

1.Posté par clément dousset le 24/01/2009 18:33 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

"L'insurrection meurtrière" dont parle Obam n'est que la réponse à l'agression meurtrière dont a été victime l'Afghansistan de la part des Ricains et de leurs valets, à l'occupation qui perdure dans les zones urbaines, au soutien d'un gouvernement collabo et corompu. Obama semble bien parti pour faire durer cette sale guerre néocoloniale. Il faut plus que jamais crier notre opposition à la présence des troupes françaises en Afghanistan.

2.Posté par Virgile le 24/01/2009 20:19 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Récemment, nous avons la confirmation que le président Obama va poursuivre la politique d'impérialisme en Orient et Asie, suite aux positions de Brezinsky, son conseiller...Le pire est à craindre.

Nouveau commentaire :

VIDEOS | Politique Nationale/Internationale | Propagande médiatique, politique, idéologique | Société | Histoire et repères | Conflits et guerres actuelles | Néolibéralisme et conséquences

Publicité

Brèves



Commentaires