MONDE

Obama et les musulmans - Les attentes de son discours du 4 Juin


Dans la même rubrique:
< >

Mercredi 30 Novembre 2016 - 11:41 La guerre à la vérité de l'Ouest



Tariq Ramadan
Mercredi 3 Juin 2009

Obama et les musulmans - Les attentes de son discours du 4 Juin
Les relations entres les Etats-Unis et les musulmans se sont tellement détériorées après huit années d’administration Bush que le monde entier se demande désormais : qu’est-ce que Barack Obama va bien pouvoir dire aux musulmans ? Que devrait-il dire afin de restaurer la confiance. Il serait peut-être bon préalablement d’analyser les causes majeures de la profonde méfiance que nous observons aujourd’hui non seulement dans les pays majoritairement musulmans mais également parmi les musulmans africains, asiatiques et occidentaux. Pendant des décennies, et particulièrement depuis le 11 septembre 2001, les musulmans à travers le monde reçoivent des messages perturbants de la part des Etats-Unis tant dans leur contenu que dans leur forme.  

Le Président précédent George W. Bush était perçu comme agressif, souvent arrogant, avec un esprit étroit et particulièrement sourd quand il était question d’aborder les questions islamiques, les affaires liées aux pays majoritairement musulmans ou le Moyen-Orient. Au-delà de ses mots respectueux, les musulmans ont toujours gardé en mémoire ses références spontanées au vocabulaire religieux quand il s’est référé aux « croisades » ou à l’ « axe du mal ». La guerre contre le terrorisme, les bombardements sur l’Afghanistan, l’invasion de l’Irak, les mensonges au sujet des armes de destruction massive, les enlèvements extrajudiciaires de la CIA et les révélations des tortures, sont autant d’éléments cumulés attestant que la vie et la dignité des musulmans semblaient n’avoir presque aucune valeur. Au-delà de la rhétorique de George W. Bush, son administration montra ni grand respect ni sens de la justice à l’égard des musulmans, et son soutien unilatéral et aveugle envers Israël en fut un témoignage supplémentaire.  

Barack Obama doit faire oublier cet héritage. Pendant sa campagne électorale, il a dû répéter à maintes reprises qu’il n’était pas un musulman comme si, ainsi que l’a relevé très justement Colin Powell, cela était encore un problème en soi pour la société américaine,. De fait, l’une des premières choses que l’on pourrait attendre du Président est de transmettre un message aux musulmans dont il serait prêt à porter la substance dans son propre pays. En parlant aux musulmans, le Président doit parler également aux Etats-Unis et à l’Occident car les séquelles de la suspicion sont profondes. Obama a été intelligent et prudent lorsqu’il prononçait ses messages politiques durant les premiers mois de sa présidence : il a travaillé sur les discours et les symboles. Il a souvent exprimé son respect vis-à-vis de l’islam et des musulmans, annoncé la fermeture de Guantanamo et la cessation de la torture en étant plus exigeant avec le gouvernement israélien quant aux colonies de peuplement. Le caractère positif de ces étapes ne doit pas être nié.  

Les symboles et les discours ne sont toutefois pas suffisants. Ce que nous pouvons attendre du nouveau Président est un changement dans l’attitude aussi bien que des actions efficaces. L’humilité est ici un facteur déterminant. A l’heure de la globalisation, les Etats-Unis peuvent bien demeurer la plus puissante nation du monde, il n’en reste pas moins qu’elle ne détient pas le monopole du juste ou du bien. Etre ouvert au monde commence par être ouvert à toutes les civilisations et reconnaître la potentielle contribution positive de chaque religion et de chaque culture. L’Islam est une grande civilisation et Barack Obama doit porter un vrai et profond message de respect en annonçant que nous avons tous à apprendre les uns des autres et qu’il va s’engager à répandre une meilleure connaissance de la diversité culturelle et religieuse aux Etats-Unis même. Les Américains doivent être prêts à apprendre de l’Islam, des musulmans aussi bien que des Hindous et des Bouddhistes. Paradoxalement, la façon dont Obama envisage d’aborder la question de l’éducation à l’intérieur des Etats-Unis sera le réel indicateur de sa politique globale vis-à-vis de l’Islam et des musulmans.  
Aucune civilisation ne peut se prévaloir d’avoir le monopole des valeurs universelles et personne ne peut prétendre être toujours fidèle à ses propres valeurs. Le Président Obama doit insister sur les valeurs idéales et les droits de l’homme que défendent les Etats-Unis mais il se doit également de reconnaître les erreurs, les échecs et les contradictions quant à leurs applications concrètes. Le manque de cohérence est une faiblesse partagée par toutes les nations. Le meilleur moyen pour le Président d’être entendu, alors qu’ils appellent aux respects des droits de l’homme, à la démocratisation et qu’il annonce une nouvelle ère de dialogue avec les musulmans, consiste par commencer à être constructivement autocritique et reconnaître que les Etats-Unis peuvent faire – et vont faire – beaucoup mieux quant au respect des valeurs qu’ils défendent et qu’ils chercheront à appliquer des politiques plus justes vis-à-vis des musulmans et des pays pauvres. Cette attitude humble basée sur l’impératif devoir de cohérence n’est pas une position de faiblesse, bien au contraire : de là, il peut rappeler aux leaders aussi bien qu’aux musulmans ordinaires leurs propres contradictions et devoirs. Seul un Président des Etats-Unis cohérent et autocritique peut rappeler aux musulmans qu’ils doivent agir contre la corruption, l’extrémisme, les dictatures, le manque de politiques éducatives, les discriminations à l’égard des femmes et des pauvres, etc. et espérer être entendu avec un minimum de confiance.  

Les musulmans attendent des actions et ils savent d’expérience (avec les Etats-Unis comme avec leur propre gouvernement) que les politiciens sont les champions du verbe. Barack Obama a un statut tout à fait spécial aujourd’hui dans le monde et particulièrement dans le monde musulman. Il l’est l’un des seuls Président des Etats-Unis qui possède tout à la fois l’héritage et la capacité d’être davantage qu’un symbole répandant de belles paroles. Il serait triste de perdre cette opportunité historique et on doit espérer qu’il aura une vision et une stratégie efficace et progressive pour son pays comme pour le monde. Sur le plan intérieur, quand il s’agit de discrimination, de sécurité, d’immigration et d’égalité des chances, Barack Obama doit nous aider à oublier qu’il est Afro-Américain en promouvant la justice et l’égalité des droits pour tous. Au niveau international, il devrait nous aider à oublier que son père était musulman en refusant d’être timide et sur la défensive quant au respect du droit des individus et des populations en Palestine, en Irak, en Afghanistan, etc. Le message qu’il s’apprête à envoyer aux musulmans doit provenir d’un Président se positionnant au-delà des couleurs et des appartenances religieuses avec humilité, cohérence et respect. Au moment de s’adresser aux musulmans il doit faire en sorte qu’il soit clair, après des années de surdité à Washington, qu’il les a enfin entendus.

http://www.tariqramadan.com/spip.php?article10690 http://www.tariqramadan.com/spip.php?article10690



Mercredi 3 Juin 2009


Commentaires

1.Posté par Nouba le 03/06/2009 17:50 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Monsieur Ramadan exprime des vœux pieux... C'est bien... C'est faire montre d'ouverture et d’espérance... Mais qui peut croire un seul instant que ces vœux seront exaucés… ? L’interview d'Obama diffusée hier par I-TELEVISION ne présage rien de bon à cet égard… Car il ne s'est pas contenté de dire qu'il aimait la Provence, qu'il faudrait qu'il y retourne un jour... L'amalgame entre le monde musulman et le terrorisme a encore battu son plein... Tant que le monde musulman sera rendu responsable d’un crime qu’il n’a pas commis, je vois mal que les deux parties puissent s’entendre sur une plateforme commune… Et il ne le faudrait d'ailleurs pas...!

2.Posté par Hijack le 03/06/2009 18:09 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Ce que dit Ramadan là-dessus, c'est comme pisser dans un violon ... (heu ...pisser dans un luth) !

Bref, Obama serait-il atisémite ??? Lol ! C'est la question que doit se poser Israël ... et les sionistes tellement peureux qu'il ne les considère plus comme le peuple élu !
Déjà qu'Israël veut insister à vouloir dicter ses désidératas aux USA alors qu'ils n'en sont que le maton au M.Orient ... Normal que les ricains y mettent un jour le holà ! Espérons que ce soit ce coup-ci ! Ainsi la paix règnera dans le monde ... y compris pour les israéliens qui devront juste revoir leurs ambitions territoriales et colonisatrices à la baisse... MIeux, les responsables des crimes de Gaza devront payer. ... bon, je sais que je rêve ... mais, sait -on jamais ???

3.Posté par Le Lion du 06 le 03/06/2009 18:32 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

obama veux faire croire qu'il veux aider les palestiniens

mais vas tué des pakistané de l'autre coté

4.Posté par dessack le 04/06/2009 01:04 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

mr. Ramadhan , vous faites preuve d'une naivete sans egale?????????Pourquoi voulez-vous que Obama declare que l'Amerique s'est trompee alors qu'il n'a pas hesite a faire masacrer les populations du SWAT au Pakistan....les USA fonctionnent avec une administration et non un homme, ses pouvoirs sont tres limites et son sponsor G.SORROS n'est pas pret de le laisser faire....autre point les manoeuvres militaires Israeliennes n'augurent rien de bon pour la region...la psychose israelinne du securitaire va entrainer le peuple juif tot ou tard vers l'hecatombe...a vouloir a tout prix s'assurer une totale securite on finit par s'exposer a un total desastre














.la Palestine ne sera libere que eljour

5.Posté par tarik le 05/06/2009 00:53 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

@adm
je ne comprend pas qu'ayant posté une remarque sur l'écrit de Tarik Ramadhan , il s'avere que mon post ait déplu a votre seigneurie et pourtant ce que j'avais écris n'etait que la stricte vérité ....que d'ailleurs tout le monde connait!
Alter Info devrait etre plus libre vis a vis de ses lecteurs ....c'est en critiquant qu'on éveille l'esprit ce n'est pas en le glorifiant qu'on lui rende service!
neanmoins n'ayant aucun reproche a faire a AlterInfo a part ce petit "manquement " je vous souhaite bonne continuation et beaucoup de succes dans vos démarches!
tarik

6.Posté par soravardi le 05/06/2009 01:12 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

@tarik

Les commentaires que tu livres ici même sont une part de vérités ,mais ce qui t'es reprochés je pense c'est plus ta maniéres de les livrés s'en aucune géne pour les victimes

7.Posté par lesloupssortentdubois le 05/06/2009 01:42 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

faudra d'abord qu'Obama livre toute la vérité, et à mon avis les musulmans risquent pas d'oublier les horreurs prepétrées par les barbares chien de guerre étasuniens.

voyez le lien suivant, plus explicite que d'autres sur le meme sujet. les informations sortent petit à petit. et le bla-bla d' Obama ne va pas suffire.


Abou Ghraib, pire qu’annoncé. Il est temps de déserter.
Que Dieu nous pardonne, une fois de plus.


http://www.legrandsoir.info/article8672.html

8.Posté par Envie de hurler le 05/06/2009 12:13 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

L'inversion accusatoire.
Et voilà ! Et voilà ! ça recommence ! :

" Seul un Président des Etats-Unis cohérent et autocritique peut rappeler aux musulmans qu’ils doivent agir contre la corruption, l’extrémisme, les dictatures, le manque de politiques éducatives, les discriminations à l’égard des femmes et des pauvres, etc. et espérer être entendu avec un minimum de confiance".

Le tyran sanguinaire qui demanderait à ses victimes, d'apprendre à lire et à respecter SES "droits de l'homme" ...sans Dieu, d'accepter SA "démocratie" ou de crever !,
d' applaudir à Son Nouvel Ordre Mondial ( ou Mendiant ?! ) ou d'être ramené à l'age de pierre !

Je dirai ce que Ghandi avait exigé des impérialistes anglais : " leave Irak, leave Afghanistan, stay home, leave us alone and make your own business ! Clear ?!


Nouveau commentaire :

ALTER INFO | MONDE | PRESSE ET MEDIAS | Flagrant délit media-mensonges | ANALYSES | Tribune libre | Conspiration | FRANCE | Lobbying et conséquences | AGENCE DE PRESSE | Conspiration-Attentats-Terrorismes | Billet d'humeur | Communiqué | LES GRANDS DOSSIERS

Publicité

Brèves



Commentaires