Politique Nationale/Internationale

Obama donné largement en tête par différentes enquêtes d'opinion



Vendredi 11 Juillet 2008

Obama donné largement en tête par différentes enquêtes d'opinion
Donné largement en tête par différentes enquêtes d'opinion, Barack Obama disposerait en fait de six points d'avance sur son rival républicain John McCain, selon un sondage USA Today-Gallup rendu public lundi. Ce nouveau sondage, réalisé du 15 au 19 juin avec une marge d'erreur de plus ou moins trois points, crédite le candidat démocrate de 50% des intentions de vote, contre 44% pour McCain. Un sondage "Newsweek" publié en début de week-end accordait à Barack Obama une avance de 15 points (51-36) sur son rival John McCain. Cette enquête, réalisée les 18 et 19 juin auprès d'un échantillon représentatif de 1010 personnes, crédite Barack Obama de 51% des intentions de vote, contre 36% à John McCain. La marge d'erreur est de plus ou moins quatre points de pourcentage. Le candidat démocrate se présente comme un réformateur qui changera la politique à Washington. Le candidat républicain se décrit comme un franc-tireur à qui personne ne peut dicter une ligne politique. Or, les deux hommes s'accusent mutuellement d'être des girouettes de première classe. Les deux candidats ont poursuivi une cour assidue de l’électorat hispanique, qui jouera un rôle important dans la présidentielle de cette année. Le cœur des Latinos semble de plus en plus pencher du côté d’Obama, McCain ayant perdu du terrain depuis qu’il a fait passer la sécurité aux frontières avant la réforme des lois sur l’immigration. Il avait d’abord soutenu la proposition du président Bush d’offrir une chance aux sans-papiers de régulariser leur situation. Mais il a fait machine arrière sous la pression des conservateurs, et défendu, tout comme Obama d’ailleurs, la construction d‘un mur entre les Etats-Unis et le Mexique. Dans son discours, il a donc préféré parler emploi et relance économique, avant de souhaiter brièvement qu’une « solution humaine » soit trouvée au problème des clandestins. Lui succédant à la tribune, Barack Obama a critiqué la volte-face du républicain, et accusé George Bush d’avoir fait des tas de promesses aux Latinos sans les tenir. Il s’est engagé à faire de la réforme de l’immigration l’une de ses priorités :« C’est un problème que nous tous, noirs, blancs, bruns, devons résoudre en tant que nation. » Pour les Américains, toutefois, le sujet a dégringolé à la 9e place sur la liste de leurs préoccupations.

http://www1.irna.ir http://www1.irna.ir



Vendredi 11 Juillet 2008


Commentaires

1.Posté par Népios le 12/07/2008 09:51 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Tout cela doit faire partie d'une pièce écrite d'avance... En dernier ressort, le vote électronique viendra mettre de l'ordre dans tout cela...

VIDEOS | Politique Nationale/Internationale | Propagande médiatique, politique, idéologique | Société | Histoire et repères | Conflits et guerres actuelles | Néolibéralisme et conséquences

Publicité

Brèves



Commentaires