Géopolitique et stratégie

Obama dévoile une stratégie de sortie du bourbier afghan


"Nous ne pouvons pas penser qu'une approche purement militaire en Afghanistan va résoudre nos problèmes, il doit y avoir une stratégie de sortie. On doit donner le sentiment que ce n'est pas un glissement perpétuel".


Mardi 24 Mars 2009

Obama dévoile une stratégie de sortie du bourbier afghan

Ghada Houbalah


C’est en ses termes que le président américain Barack Obama a indiqué, dimanche 22 mars, qu'il fallait réfléchir au désengagement de ce pays.
L'administration américaine souhaite soutenir la réforme de la gouvernance : dialogue avec les talibans en les associant au pouvoir ; création d'un poste de premier ministre auprès du président afghan chargé de gérer les affaires courantes ; lutte contre la corruption.
Dans ce contexte, Obama a rappelé que l'on ne pourrait résoudre le conflit afghan en limitant l'intervention à ce seul pays : "il faut renforcer nos efforts diplomatiques vis-à-vis du Pakistan" et "avoir une approche plus régionale en incluant l'Inde ou l'Iran".
S’exprimant au cours d'une interview diffusée dimanche sur CBS dans le programme « 60 Minutes », Obama a défini la mission des États-Unis en Afghanistan: "Faire en sorte qu’Al-Qaida ne puisse pas attaquer le territoire américain et nos alliés. C'est la priorité numéro un ».
Obama a insisté sur la nécessité de renforcer la capacité économique en Afghanistan. Aussi améliorer leurs efforts diplomatiques au Pakistan.
Auparavant, l'envoyé des États-Unis en Afghanistan et au Pakistan, Richard Holbrooke, a déclaré que la politique américaine consistait à traiter les deux séparément. " Nous devons intégrer les deux et j'espère que le reste du monde se joindront à nous dans cet effort", a déclaré Holbrooke.
Cette stratégie devrait s'appuyer sur une expansion majeure de des propres forces de sécurité afghanes, comprenant les «modérée» des insurgés, sur un renforcement de l'aide civile.
Aux côtés des 17 000 soldats supplémentaires, d'importants renforts civils devraient être envoyés en Afghanistan. L'idée est de transférer aux autorités locales les leviers de commande. D'où le projet de soutenir l'économie, mais aussi de renforcer les effectifs de l'armée afghane qui pourraient atteindre près de 400 000 hommes. Mais, selon un conseiller de Karzaï, l'objectif de 120 000 hommes pour ce printemps n'est pas encore atteint.
Obama a déclaré le mois dernier d'envoyer plus de 17.000 soldats américains en Afghanistan , une des plus difficiles décision qu'il a dû prendre depuis sa prise de fonction.
Les Commandants américains ont affirmé que 30.000 soldats supplémentaires sont nécessaires pour surmonter l'impasse dans certaines parties de l'Afghanistan. Mais certains analystes mettent en garde contre une reprise progressive de l'escalade comme au Vietnam, un pays traditionnellement hostile à la profession.
Citant l'Irak comme un modèle possible, Obama a déclaré qu'il soutient la poursuite de discussions avec des éléments militantismes de l'Afghanistan, dans l'espoir d'isoler les dirigeants alliés à Al-Qaida.
Ces déclarations interviennent au lendemain de fêtes du nouvel an en Afghanistan marquées par des attaques visant le gouvernement de Kaboul et les troupes de la coalition.


Mardi 24 Mars 2009


Commentaires

1.Posté par samy le 24/03/2009 14:00 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

etape 1(busch):ceux qui sont pas avec nous sont contre nous
etapes 2(busch)::on va chercher les sois ""terroristes'' ou qu il soient:
etape 3(busch)::ils sont partout et nul part
etape5(busch)::nos armees sont dans un bourbiers en iraq et en afganistan..ect
etape6 (obama):busc s 'est tromper,la priorité c l afganistan,et j ai decidé de quitter l iraq
etape7(obama):Obama dévoile une stratégie de sortie du bourbier afghan

hhhhhhhhhhhhhhh
je vous laisse deviner l etape suivante.

2.Posté par max le 24/03/2009 18:28 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

pourquoi essayer de rentrer par la force alors qu en demandant gentiment on pourrait tous passer par la porte?

etape suivante...hmmm bonne question :D

3.Posté par rachidttoi le 24/03/2009 20:01 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

étape suivante: On frappe très fort "parce qu'il faut conserver l'emploi durant la crise " tout en attendant que la population mondiale s'indigne,ensuite on leur trouvera une nouvelle carotte médiatique.

Pour ma part j'ai plus d'espoir en la conscience humaine,cet espoir c'est l'éthique.il y a certainement des hommes politiques qui comme nous,ont ou finirons bien par avoir ce sens de l'éthique.

En attendant profitez du soleil

PAIX AUX HOMMES ET FEMMES DE BONNE VOLONTEE

Nouveau commentaire :

Géopolitique et stratégie | Diplomatie et relation internationale

Publicité

Brèves



Commentaires