Politique Nationale/Internationale

« Obama a menti devant le Congrès »



Jeudi 10 Septembre 2009

« Obama a menti devant le Congrès »
La présidentialisation du régime américain s’est poursuivie hier avec le discours de Barack Obama devant les deux chambres réunies du Congrès, une intervention qui, contre tout protocole constitutionnel, s’est faite à l’initiative du Président. Dans la soirée, Lyndon LaRouche a vivement critiqué le Président, l’appelant à la raison, alors que ses politiques sont un échec flagrant et que cet été, la population est entrée en révolte contre son administration.

Signe de sa folie, Obama a commencé son discours en annonçant qu’une reprise économique « totale et éclatante » arrivait à grand pas, se félicitant de ses propres initiatives « audacieuses et décisives » qui ont « sorti l’économie américaine de l’ornière ».


Puis il a consacré le reste de son temps à essayer de défendre désespérément sa « réforme » de la santé, qui en réalité n’est que de l’austérité déguisée. Il s’en est d’abord pris à ceux qui ont osé critiquer sa réforme : « si vous présentez sous un faux jour le contenu de ma réforme, je vous dénoncerai ». Lyndon LaRouche a répliqué : « Eh bien M. le Président, c’est moi qui vous dénonce. Le Président est un menteur. Il doit arrêter de mentir sur la santé ».


Pour défendre sa « réforme », Obama a de nouveau repris son principal argument, la question budgétaire, alors qu’il a lui-même creusé un trou béant dans les dépenses publiques, en poursuivant ardemment le renflouement de Wall Street : « Pour le dire simplement, notre problème avec la santé est notre problème avec le déficit. Il n’y a pas d’autre explication. Ce sont les faits. » LaRouche a répondu : « Non, notre problème avec la santé est le déficit mental de notre Président ».


Obama s’est ensuite défendu de vouloir mettre en place des « jurys de bureaucrates pour en finir avec les personnes âgées », ce sont « purement et simplement des mensonges », a-t-il dit, affirmant qu’« aucun bureaucrate ne viendra se mettre entre vous et votre docteur ». Mais quelques instants plus tard il a de nouveau appelé à l’établissement d’« une commission indépendante chargée de déterminer de nouvelles coupes budgétaires pour l’avenir. (…) Cette commission pourra inciter à de meilleurs pratiques dans tout le système » C’est la fameuse politique du T-4 nazi que les conseillers d’Obama ont calqué sur le système britannique de triage sélectif des patients NICE et qu’ils ont introduit dans le projet de réforme sous le nom d’« IMAC ».


« Le président Obama a menti devant le Congrès. Qu’il en soit conscient ou pas, avec sa réforme, il a l’intention de tuer les citoyens. Peut-être ne le réalise-t-il pas mais c’est ce qu’il propose. Il est temps de dire la vérité, même si elle est dure à entendre. Le Président est un menteur et il ne sait pas de quoi il parle. Il ne le fait pas par malice car il est stupide. Ne le blâmer pas pour ses mensonges, il ne sait pas ce qu’il fait. » Puis il a ajouté : « J’essaie de le protéger contre sa propre stupidité et je sollicite votre aide pour ce faire. Il ne sait pas ce qu’il dit, ce n’est qu’un pauvre idiot. »


Malgré la révolte populaire qui a éclaté contre sa réforme, Barack Obama a insisté sur le fait qu’il ne reculerait pas. LaRouche a répondu : « Il ferait mieux de se raviser ou bien il risque de finir au bout d’une corde. Il faut qu’il abandonne. Vous avez perdu M. le Président. Je vais essayer de vous sauver la mise mais vous êtes hypocrite. Il va falloir que vous écoutiez la voix de la raison. Vos déclarations sont stupides, vous faites l’idiot. Vous devriez plutôt être attentif à ce que disent les gens plus intelligents que vous. Regardez la réalité en face : vous êtes un raté et j’essaye de vous sauver. »



Obama donne un nouveau coup de pouce à Wall Street avec l’argent du contribuable

 Aux Etats-Unis, plus grand que le budget de Medicare ou des retraites, que celui de la Défense, ou que celui du plan de sauvetage bancaire — le sauvetage des deux géants semi-publics du crédit hypothécaire, Fannie Mae et Freddie Mac, a coûté plus de 1 000 milliards de dollars, et ce chiffre continue de grimper rapidement, selon le Washington Post du 6 septembre.

L’estimation détaillée du journal indique que cette somme pourrait rapidement atteindre 5000 milliards de dollars, soit le montant de la totalité des prêts immobiliers détenus et garantis par les deux organismes.

Comme l’affirme le Comité politique de Lyndon Larouche (LPAC) depuis la « nationalisation » de Fannie et Freddie en juillet 2008, leur sauvetage n’est en réalité qu’un sauvetage déguisé des principales banques de Wall Street et autres banques internationales à l’origine de la titrisation des titres toxiques détenues par les deux sociétés hypothécaires.

Si Fannie et Freddie n’ont pour l’instant engendré qu’une perte de 150 milliards de dollars, le plan de leur sauvetage s’élève, lui, à plus de 1000 milliards ! On voit donc clairement, qu’au lieu de mettre le système en règlement judiciaire, l’administration américaine continue, par cette voie détournée, d’injecter toujours plus de liquidités dans les banques spéculatives.

Pour creuser le sujet : Faire face aux Ides d’octobre

http://www.solidariteetprogres.org http://www.solidariteetprogres.org



Jeudi 10 Septembre 2009


Commentaires

1.Posté par jean paul le 10/09/2009 20:26 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Que devant le Congrès?

MDR

2.Posté par Kathleen le 10/09/2009 21:12 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Obama ne bougera pas de sa position. Il appartient au profil psychologique le plus tetu de tous les mortels et il s'est entoure de gens qui lui ressemblent . Les oiseaux d'un meme plumage volent ensemble. De plus il vogue completement hors de la realite.

3.Posté par soravardi le 13/09/2009 10:48 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Obama n'est pas responsable de la crise économique,il n'est pas responsable de l'envoi de militaire à l'étranger,il n'est pas n'ont plus responsable des milles milliards de dollars de frais de guerre,c'est juste un type qui veut que chaque citoyens surtout les plus démunis est accès au soin.

Les ricains sont un peuple stupide est hypocrite,ils deviennent de fervents patriotes quand il s'agit de soutenir leur assassins/violeurs à l'étranger même si cela leur côutent beaucoup d'argents,mais quand il s'agit d'être solidaires avec leur propres compatriotes les plus pauvres,de suite ils comparent leur président à hitler.Que voulez vous quand on a été élévés avec des dessins animés comme picsou
Même si obama a menti ce sera toujours moins grave que le mensonge de bush sur les adm,et sur les véritables responsables des attaques du wtc .

PS
citation de lyndon larouch .
Il ferait mieux de se raviser ou bien il risque de finir au bout d’une corde
C'est éxactement comme cela que finissait certaine personne de couleur y'a encore 60 ans auparavant s'ils avaient le malheur de croisés des membres du kkk








4.Posté par VIRGILE le 15/09/2009 23:53 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Les "têtes politiques" sont devenus les instruments et les marionnettes des "banquiers internationaux". C'est ce qu'a institué les nouvelles "Républiques", à coups de révolutions f.maçonniques et bolchéviques en couverture, en faisant croire aux peuples ce slogan "Liberté, égalité, fraternié, etc.".

L'odre naturel était la Royauté, en termes de patriachat légitime et souverain, protecteur de territoire et de ses âmes. Mais pour s'immisser dans les affaires des Nations, il fallait bien vendre ce slogan, corrompre financièrement les notables et assassiner les souverains, qu'ils fussent empereurs, rois ou présidents comme maintenant.

M. Obama hérite du merdier de tous ces intriguants qui eux, se font voter des lois d'impunité et d'immunité pour leurs crimes et délits. C'est le fleuron de la "démocratie" ! On comprend pourquoi les antiques Grecs ont abandonné ce système !!!

Le paquebeau Saxon/US prend l'eau. Reste à savoir si les rats quitteront le navire avant ou s'ils sombreront avec.


Nouveau commentaire :

VIDEOS | Politique Nationale/Internationale | Propagande médiatique, politique, idéologique | Société | Histoire et repères | Conflits et guerres actuelles | Néolibéralisme et conséquences

Publicité

Brèves



Commentaires