Diplomatie et relation internationale

Obama à Ankara se distancie du cabinet Netanyahou et soutient l'état palestinien


Dans la même rubrique:
< >

Lundi 28 Novembre 2016 - 00:17 Analyse: L’impuissance de la Ligue Arabe


Obama contre Netanyahou: il semble fort que les deux voies américaine et israéliene pour la solution du conflit israélo-palestinien sont désormais en sens opposés.


Mardi 7 Avril 2009

Obama à Ankara se distancie du cabinet Netanyahou et soutient l'état palestinien
Leila Mazboudi


Le président américain a profité de son premier voyage en Turquie, dernière étape de sa tournée européenne pour l'afficher: " Le processus d'Annapolis et la feuille de route constituent la voix d'une paix au Proche Orient". a-t-il déclaré dans son allocution au parlement.
"Laissez-moi être clair : Les Etats-Unis soutiennent fermement l'objectif de deux Etats, Israël et la Palestine cohabitant dans la paix et la sécurité", a-t-il précisé.

De par ces positions, le président de l'allié numéro un d'Israël s'est démarqué aussi bien du Premier ministre israélien que de son chef de la diplomatie.
Le premier, Benjamin Netanyahou avait dans le discours d'investiture de son cabinet évité de parler d'état palestinien, se contentant d'évoquer la paix. Plus tard, le second, le chef de file du parti Israël Beïtenou, Avigdor Libermann a déclaré que son entité n'était plus liée par le processus d'Annapolis lancé en 2008 par l'ex-président Georges Bush, pour négocier directement les questions-clés comme les frontières, le sort des colonies et de Jérusalem dans la perspective de la création d'un Etat palestinien. Il vient d'annoncer vouloir révisé les accords d'Oslo qui avaient lancé le dialogue avec les Palestiniens en 1993.

Côté palestinien, c'est plutôt un grand ouf, surtout de la part de l'autorité palestinienne qui mise sur les moyens diplomatiques pour cet état palestinien tant convoité: "Nous nous félicitons grandement des propos du président Obama confirmant le principe d'une solution à deux Etats et de la réalisation d'une paix globale" au Proche-Orient, a déclaré l'un des principaux négociateurs palestiniens, Saëb Erakat. Il a ajouté qu'il espérait que "le gouvernement israélien comprendrait que le chemin mettant fin à l'occupation des territoires palestiniens et arabes depuis 1967 et le début d'une solution à deux Etats est la voie unique pour la paix dans la région".

Face à cette position, étrangement, le gouvernement israélien a affiché sa satisfaction. Ignorant les points de discorde principaux, il s'est félicité dans un communiqué de ce qu'il a considéré être "l'engagement du président Obama en faveur de la sécurité d'Israël et de la poursuite de la paix".
"Le gouvernement d'Israël est engagé vis-à-vis de ces deux objectifs et formulera sa politique dans un futur proche de façon à travailler étroitement avec les Etats-Unis pour réaliser ces objectifs communs", ajoute le communiqué. Selon un haut responsable israélien, Netanyahu entend rencontrer en mai prochain le président Obama.


Malgré les dizaines de rencontres aux mille titres qui ont réuni Israéliens et Palestiniens depuis 1993, la création de l'état palestinien tarde toujours à venir.
Dès lors que toutes les solutions préconisées se heurtent au refus israélien d'un état palestinien dans les frontières de 1967, cet état se trouve embourbé dans des atermoiements interminables.

Or comme il est strictement interdit de forcer la main aux Israéliens, les Palestiniens sont pris dans un cercle vicieux. Les dernières déclarations du président américain ne suffiront pas à les en sortir.

http://www.almanar.com.lb http://www.almanar.com.lb



Mardi 7 Avril 2009


Commentaires

1.Posté par Platon le 07/04/2009 11:53 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Ils preparent surement un gros coup fouré s'ils se mettent a caresser les musulmans dans le sans du poil

2.Posté par Base2Données le 07/04/2009 11:59 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Pourvu que ces propos ne soient pas des paroles en l'air, et que qu'il n'y ai pas de stratégie derrière, même si il incarne le changement, Obama reste un président Americain et les interets Americains primeront avant tout dans sa politique, restons vigilants car même un beau discours peut cacher la pire des intentions.

3.Posté par Sakina le 07/04/2009 13:09 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

si le gouvernement israelien a affiché sa satisfaction face aux paroles d'Obama, ça veut tout dire! ils savent très bien qu'Obama n'est qu'une marionnette & les paroles ne valent pas les actes! ça fait longtemps que les Etats-unis ne sont que des esclaves de la polititque d'Israel, alors ce que peut déclarer le président américain, les israeliens s'en fichent royalement.

4.Posté par Larguet le 07/04/2009 13:47 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Son intervention n’augure rien de bon. Aux Palestiniens, méfiez vous. Rappelez-vous du passé. Ils ont toujours faits des promesses qui n’ont jamais été tenues. Aussi bien les sionistes d’Israël que les Américains. Alors méfiez vous plus qu’à l’accoutumé. Un chien qui n’aboi plus ne veut pas dire qu’il ne mort plus.

5.Posté par anti le 07/04/2009 17:04 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

j'aimerais sérieusement pouvoir être optimiste, mais connaissant l'occupant, j'ai bien peur que cela cache quelque chose ,vus verrez que comme par magie, ils nous inventerons soit des attentats, soit une excuse bidon du genre "et shalid" qui au passage est un militaire de cette armée d'occupation wait and see

6.Posté par cham's le 07/04/2009 22:51 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

c'est du n'importe quoi, parole et parole et parole, (la chanson de dalida).

7.Posté par VBGF le 07/04/2009 23:33 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Ne soyons pas naïfs. Le guide suprême Iranien le cheikh Ali Khamenei, a répondu à la propagande d’Oubama concernant le changement de la politique des USA.

Voici sa réponse :
1-Nous attendons des actes et non pas des paroles.
2-Est-ce vous avez arrêtez de soutenir le régime sioniste ?
3-Est-ce que vous avez débloqué les avoirs Iranien aux USA ?
4- Est-ce que vous avez arrêté de raconter des mensonges contre l’Iran ?
5- Vous venez de prolonger comme vos prédécesseurs encore d’une année les sanctions
contre nous et vous osez parler de changements ?

8.Posté par Platon le 07/04/2009 23:35 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Ne jamais croire un politichien sur parole, le premier art qu'un politichien doit maitriser pour faire carrière c'est l'art de raconter des bobards, Obama est une marionnette de Brezinsky , ce dernier il est vrais ne veut plus faire la guerre au monde musulman, il veut plutôt utiliser les musulmans comme chair a cannons pour detruire la chine et la Russie qu'il considère comme les vrais centre de résistance a l'impérialisme anglo-saxon, il a déjà fait ça avec l'URSS et l'Afghanistan, avec lui on passe a un niveau plus machiavélique de la politique et tout les "conflits" et "attentats" des prochaines années ne viserons que l'application de ce plan

9.Posté par Larguet le 08/04/2009 03:27 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Un âne est un âne même si vous lui faites porter le costume des académiciens de France. Un sioniste est un sioniste même s’il vient s’adresser à vous avec des paroles mielleuses.

10.Posté par Socrate le 08/04/2009 11:48 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Par contre si les israéliens on essayé de l'assassiner en Turquie en bon petit meurtriers qu'ils sont comme le dit islamique-intelligence qui se trompe rarement, c'est qu'ils y'a peut-etre des chances qu'ils soit sincère au moins sur la partie ou il n'est plus en guerre avec le monde musulman, quel plans il a pour eux dans le NWO ? ça reste a voire

http://islamic-intelligence.blogspot.com/2009/04/netanyahu-tente-dassasiner-obama-en.html

Nouveau commentaire :

Géopolitique et stratégie | Diplomatie et relation internationale

Publicité

Brèves



Commentaires