Diplomatie et relation internationale

Obama: "USA et alliés discutent des "conséquences" pour l'Iran"


Dans la même rubrique:
< >

Lundi 28 Novembre 2016 - 00:17 Analyse: L’impuissance de la Ligue Arabe



Jeudi 19 Novembre 2009

Obama: "USA et alliés discutent des "conséquences" pour l'Iran"
"Les Etats-Unis et leurs alliés discutent des conséquences pour l'Iran de son refus du projet d'accord sur son programme nucléaire, à savoir des sanctions alourdies", a déclaré jeudi le président américain Barack Obama à Séoul.
 
 
Tout en indiquant que la porte était encore ouverte pour que l'Iran accepte les propositions internationales, Obama a tenté de jouer sa dernière carte en mettant en garde Téhéran contre un ensemble de mesures potentielles "qui montreront à l'Iran notre détermination", a-t-il indiqué au cours d'une conférence de presse lors sa visite en Corée du Sud, dernière étape de sa tournée en Asie.
 
 
L'Iran a annoncé mercredi son refus de transférer à l'étranger son uranium faiblement enrichi et a appelé à une nouvelle réunion à Vienne avec les grandes puissances, signifiant ainsi son rejet du projet d'accord proposé par l'Agence internationale de l'énergie atomique (AIEA), il y a près d'un mois.
 
 
"Nous avons fait un examen technique et économique. Très certainement, nous ne transférerons pas à l'étranger notre uranium enrichi à 3,5%", a déclaré le ministre iranien des Affaires étrangères Manouchehr Mottaki, cité mercredi par l'agence Isna.
Le chef de la diplomatie française, Bernard Kouchner, a déploré la "réponse extrêmement négative" de Téhéran. "Le résultat pour le moment, le moins qu'on puisse dire, est peu encourageant, il n'empêche, nous allons continuer (à dialoguer)", a-t-il souligné.
 
 
Selon des diplomates occidentaux, le projet d'accord prévoit le transfert vers la Russie d'une grande partie de l'uranium iranien faiblement enrichi (3,5%), pour qu'il y soit

http://www.almanar.com.lb http://www.almanar.com.lb



Jeudi 19 Novembre 2009


Commentaires

1.Posté par Brigitte le 19/11/2009 13:23 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

On ne négocie pas avec un couteau sous la gorge. Accepter dans ces conditions, cela s'appelle capituler.

2.Posté par oscar fortin le 19/11/2009 15:58 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

On négocie lorsque la confiance règne. Zelaya du Honduras en sait quelque chose, lui qui s'est fait rouler à plein par les négociateurs des USA et du gouvernement putschiste de Michelletti. Les Iraniens préfèrent garder leur distance... Ça se comprend.

3.Posté par Bender_79 le 19/11/2009 18:02 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Ils sont graves quand même. Ils ne cessent de vouloir imposer des sanctions économiques à l'Iran parce qu'ils suspectent qu'il serait en train de fabriquer la bombe en secret...
Mais Israël a la bombe atomique, acquise illégalement au nez et à la barbe du monde entier et pourtant on ne le menace pas de sanctions, malgré l'odieux carnage qu'ils ont perpétré à Gaza il y a moins d'un an !!! Au contraire, Israël s'est vu proposer de nouveaux accords commerciaux avec l'UE !!
Quand on constate cela, on ne peut s'empêcher de penser que les dirigeants occidentaux sont tous pourris jusqu'à la moelle, ils me font honte ; il faut virer toute cette racaille, ils ont déjà fait bien assez de dégâts et de victimes en Afghanistan et en Irak !!

4.Posté par Carlos le 19/11/2009 19:18 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Carlos le 18/11/2009 20:19

La révolution Islamique d’Iran a une particularité parmi d’autres révolutions.
Je n’oublie jamais le slogan ni West, ni Est, la république Islamique depuis 1979.

C’est pour cette raison qu’aussi pour la 1ère fois dans l’histoire récente les deux blocs de l’Est et le West se mettent ensemble contre un pays.

Mais l’Est et West doivent savoir qu’ils agressent l’Iran ou pas, qu’ils le diabolisent ou pas, l’Iran a déjà gagné sa guerre contre les oppresseurs et il est dans le cœur des peuples.

5.Posté par Carlos le 19/11/2009 19:18 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

La révolution Islamique d’Iran a une particularité parmi d’autres révolutions.
Je n’oublie jamais le slogan ni West, ni Est, la république Islamique depuis 1979.

C’est pour cette raison qu’aussi pour la 1ère fois dans l’histoire récente les deux blocs de l’Est et le West se mettent ensemble contre un pays.

Mais l’Est et West doivent savoir qu’ils agressent l’Iran ou pas, qu’ils le diabolisent ou pas, l’Iran a déjà gagné sa guerre contre les oppresseurs et il est dans le cœur des peuples.

6.Posté par Alexandre le 19/11/2009 19:22 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Il y a une chose que les grands puissants de notre époque doivent lire et connaître absolument et c’est l’histoire de la révolution islamique en Iran.
La révolution Islamique en Iran qui a été instaurée en 1979 par Imam Khomeiny, est basée sur ACHOURA.

Monsieur Gandhi en INDE a été aussi inspiré par Achoura pour sa résistance pacifique contre colonisation anglais.

En fait pendant Achoura, le petit fils de prophète de l’Islam et une petite poignée des musulmans et sa famille au nombre de 71 personnes ont fait une résistance formidable et pacifique face aux oppresseurs de l’époque à Karbala en IRAQ. Ils ont été décimé mais 13 siècles après leur révolution pacifique et leur résistance est reste un modèle encore.
Je pense que l’histoire se répète mais les oppresseurs d’aujourd’hui doivent connaître Achoura pour n’est pas subir une humiliation.

7.Posté par Alexandre le 19/11/2009 19:23 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

La question de l'enrichissement qui est au centre du bras de fer entre l'Iran et les Six, qui redoutent que Téhéran n'utilise l'uranium à des fins militaires, n’est qu’un prétexte.

Car l’Iran est signataire de NPT et l'AIEA contrôle les installations nucléaires Iranien jour et nuit.

8.Posté par NO2NWO le 19/11/2009 20:20 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Ils vont devoir attaquer bientôt pour faire diversion avec la crise financière et économique.

9.Posté par Leila Abu Moussa al Tahtani ben Yahya al Qatari le 19/11/2009 21:30 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Maintenant les choses sont un peu plus claires. Depuis mois de janvier 2009, les médias occidentaux nous cassent les oreilles en répétant la main tendue des USA vers l’Iran. Quand on demande à Obama pourquoi alors vous ne discutez pas avec l’Iran ? Il a toujours répondu après l’élection présidentielle Iranienne. Pourquoi ?
Parce qu’il attendait surement discuter avec le nouveau gouvernement mit en place par leur projet d’Ajax 2 ou le coup d’état coloré.
Le coup d’état des USA en IRAN n’a pas été réussit et de coup pas de discussion mais au contraire la menace, les sanctions contre l’Iran ainsi que l’exercice militaire américain-sioniste en vue d’agresser ce noble peuple musulman et rebelle perse.

Ps. N’oubliez pas les médias occidentaux continuent à raconter toujours le même mensonge à savoir : Les USA tendent la main envers l’Iran.

Nouveau commentaire :

Géopolitique et stratégie | Diplomatie et relation internationale

Publicité

Brèves



Commentaires