Politique Nationale/Internationale

Obama: Les menaces contre l'Iran ont affecté le prix du pétrole



Mercredi 9 Juillet 2008

Obama: Les menaces contre l'Iran ont affecté le prix du pétrole
L'administration Bush et le régime sioniste ont, ces derniers jours, mené une nouvelle campagne d'intoxication, à l'encontre de la RII, ce qui a eu un impact irréfutable sur la flambée du prix du pétrole. C'est ce que reconnaît, quant à lui, le sénateur de l'Illinois, Barak Obama. Le candidat démocrate à la Présidentielle de 2008 a déclaré que les positions hostiles de l'administration Bush à l'encontre de l'Iran avaient affecté les cours du pétrole. "Il existe un certain nombre de questions géopolitiques qui affectent le prix du pétrole.", a dit le candidat démocrate à la Maison blanche. "Par conséquent, si nous modérions notre rhétorique sur l'Iran, par exemple, et si nous nous engagions dans une solide diplomatie de principe, ainsi que je l'ai réclamée, nous pourrions apaiser les marchés.", a-t-il poursuivi. Le sénateur Obama s'oppose à tout ton virulent à l'encontre de l'Iran. Force est de constater que le prix du pétrole a dépassé la barre des 146 dollars, chiffre qui pourrait, estiment d'aucuns, atteindre les 200 dollars. L'Iran, 2ème producteur de l'OPEP, produit plus de 4 millions de barils, par jour, et cela prouve, bien évidemment, le rôle de premier plan que joue l'Iran, dans l'assurance des demandes énergétiques du monde. Par ailleurs, il joue, aussi, un rôle irréfutable dans la garantie de la sécurité du transit, via le détroit d'Hormuz, du pétrole du golfe Persique. Dans le même temps, le nouvel aventurisme américain, dans la région, pourrait porter un coup dur à l'économie mondiale. Près de 17 millions de barils de pétrole passent, tous les jours, par le détroit d'Hormuz, dont la côte Nord est contrôlée par l'Iran, détroit qui permet aux pétroliers provenant de tous les pays du golfe d'évacuer leur or noir vers l'Asie, l'Europe, et l'Amérique. Dans le cas où le trafic du pétrole, via le détroit d'Hormuz, serait perturbé, le monde industriel serait confronté à une véritable catastrophe. Récemment, l'ancien ministre de la Guerre du régime sioniste, Shaoul Mofaz, avait qualifié d'inévitable l'attaque militaire contre les installations nucléaires iraniennes, guerre verbale qui a fait grimper de 10% le prix du pétrole, fait sans précédent dans toute l'histoire des échanges pétroliers. Pour l'instant, l'économie mondiale est sérieusement affectée par les fluctuations du cours du brut. Le prix de l'essence a atteint des prix record aux Etats-Unis, dépassant les 4 dollars, le gallon. La plupart des pays européens sont, également, le théâtre de vastes manifestations, en signe de protestation contre l'envolée du prix des combustibles. Dans une telle conjoncture, toute décision disproportionnée, dans ce domaine, pourrait insécuriser de plus en plus la région du golfe Persique et menacer l'économie mondiale. Voilà pourquoi Obama s'en est pris au discours américain sur l'Iran, appelant les va-t-en guerres de la Maison Blanche et du Pentagone à éviter de tenir des propos irresponsables contre l'Iran, afin d'apaiser le marché du pétrole.

http://french.irib.ir http://french.irib.ir



Mercredi 9 Juillet 2008

VIDEOS | Politique Nationale/Internationale | Propagande médiatique, politique, idéologique | Société | Histoire et repères | Conflits et guerres actuelles | Néolibéralisme et conséquences

Publicité

Brèves



Commentaires